Soapacadabra!

10 mars 2014

"Latte Macchiato", aux 5 noix et aux laits!

Latte2

Oulà! Ben oui je l'avoue : je découvre qu'être maman est un job à plein temps (voir même davantage...) et j'ai peu l'occasion en ce moment de venir flâner sur l'internet mondial hein... Et pourtant j'ai un million (ou presque) de chouettes essais savonnesques à vous montrer! 

Le temps me manque (comme le sommeil), mais il va falloir que j'arrive à me libérer quelques instants pour moi quand même! Voyez par exemple, là, j'écris ici entre deux remises de totote dans le bec, et avec une seule main (oui, je commence à être une pro du "je fais tout d'un seul bras et avec du vomi sur l'épaule"). Mais je m'acharne quand même et vlan! J'ai décidé envers et contre tout biberon de vous parler aujourd'hui d'un des derniers savons sortis de mon laboratoire ma cuisine. 

Elaboré avec de l'huile de pistache. Si.

Ben oui quoi, la pistache c'est pas que dans les bols pour l'apéro qu'on peut la trouver...

Et l'envie m'est venue subitement après un p'tit verre d'un bon blanc moelleux sur la terrasse.

Latte4

Parce que bon, c'est vrai que ces derniers mois, l'apéro et moi on n'était plus très copains. La bière sans alcool et le coca zéro ça va 5 minutes hein, mais ça ne vaut pas un bon Monbazillac quand même. On est d'accord.

Du coup, M.J.P et moi on se rattrape de 9 mois de bons et loyaux services rendus à la grossesse, et on ressort les chips - cacahuètes au rythme des rayons du soleil qui commencent à pointer le bout de leur nez. Avec le Monbazillac. Forcément.

Et les cacahuètes. Et les pistaches.

Et c'est en décortiquant la vingtième deuxième coque de ce divin oléagineux que je me suis souvenue de cette huile épaisse, jolie et plutôt insolite qui stagnait dans mon placard depuis un moment, à côté de l'huile de courge et de la teinture (maison) de vanille au chocolat...

"Euréka!" que j'ai dit, en Newton du savon (sans la pomme mais avec le raisin. Pressé, le raisin. Et moelleux. CQFD)

"Sapristi c'est reparti", qu'il m'a répondu M.J.P. Toujours aussi enthousiaste à l'idée de tester mes nouveaux essais savonneux. Le rabat-joie.

Et ben oui. N'en déplaise à mon foie.

Les savons, c'est comme l'apéro. C'est reparti mon kiki!!

"Latte Macchiato"

Savon riche aux 5 noix et au lait de chèvre

 

Latte3b

 

Composition :

Huile de coco 18%

Huile de pistache 7%

Huile de noix 11%

Huile de noisette 11%

Huile de ricin 5%

Huile de palme 20%

Tallow beef et saindoux 29%

+ eau et solution de soude (à recalculer avec soapcalc) pour un surgras total de 8%

Dans les huiles avant la soude :

Argile blanche

Lait d'amandes 10%

Yaourt au lait de chèvre bio 5%

Miel 1%

Dans l'eau de dilution de la soude

Farine de riz (pour la douceur et l'onctuosité qu'elle apporte)

Ajouts à la trace, pour un surgras total de 10% :

Beurre d'amandes (Aroma-zone)

Arômes alimentaires "Nougat" et "Biscuit spéculoos"

Mélange "maison" de fragrances (sensory Perfection) : "Café Moka" / "Pralines & Cream" / "Noisette"

Fragrance (Ma Cosmeto Perso) : "Cookie Amande"

Latte5

Pourquoi l'huile de pistache : un très beau vert intense, une odeur d'amande irrésistiblement gourmande, une viscosité intéressante. Davantage connue pour ses qualités gustatives que cosmétiques, il s'avère toutefois qu'elle a des propriétés nourrissantes notables, et qu'elle est très riche en vitamine E bien connue pour ses effets antioxydants.

Gorgée de vitamines, elle est essentiellement utilisée pour les soins capillaires, pour redonner brillance, vigueur et éclat aux cheveux. Mais sa richesse en fait aussi une alliée pour la peau, qu'elle nourrit intensément sans effet gras puisqu'elle pénètre rapidement. 

Elle aurait une action correctrice sur les imperfections de la peau telles que les tâches brunes ou les rougeurs, et agirait sur la pigmentation pour unifier et embelllir le teint.

Pourquoi les huiles de "noix" : de façon générale, les huiles de fruits oléagineux, quelles qu'elles soient, sont reconnues pour leurs vertus nourrissantes, antioxydantes et régénérantes, grâce à leur teneur en graisse élevée - graisse riche en acides gras insaturés contenant les précieuses vitamines E et F. On connait tous les bienfaits des huiles d'amandes douces, d'avocat, d'olive ou de coco...

J'ai donc eu envie de les mettre à l'honneur dans ce savon, enrichi par ailleurs au miel, aux laits d'amande et de chèvre pour encore plus de douceur et de soin.

Latte6

Le résultat : Au bout de 30 minutes de mise en moules, le savon "suinte", ce qui est typique des savons au sucre. Mais le résultat, c'est que les jolis reliefs de surface retombent et deviennent bien moins beaux, on perd l'effet "gourmand" que peuvent donner les vagues de savon...

La phase de gel est également très importante : du coup, on peut mettre le moule au frais pour limiter le phénomène si l'on veut éviter les auréoles disgracieuses dans la masse. S'il y avait eu un marbrage dans ce savon, ça aurait très certainement gâché tout l'esthétique, et c'aurait été bien moins joli...

Le parfum est fantastique par contre! Ca sent le cappuccino, c'est vraiment très agréable (et ça a plu autour de moi!) C'est donc surtout l'odeur du café et du caramel qui ressortent. L'arôme alimentaire n'a, quant à lui, donné aucun résultat notable, il a été "bouffé" par la soude... Seules les fragrances subsistent après la cure.

Latte1

Bilan : c'est un savon ultra doux, à la mousse fine, très crémeux et très nourrissant, à l'odeur gourmande à tomber par terre, et aux propriétés cosmétiques indéniables! Il laisse après savonnage la peau ultra douce et bien hydratée. Génial pour les peaux sèches, adapté également aux peaux matures, il faut juste, avant de l'offrir, prévenir qu'il contient des huiles de fruits à coques (les allergies à ces dernières étant très fréquentes).

J'aime beaucoup son look épuré qui laisse juste la place à la couleur naturelle du savon, d'un beau brun soutenu grâce à l'huile de pistache. Finalement, je me demande si les savons unis ne sont pas mes préférés, tant ils permettent de mettre en valeur les tampons dont on les décore et laissent l'intérêt qu'on leur porte tourné uniquement vers les huiles précieuses qui les composent...

Oui, faut croire que je me fais vieille, m'sieurs-dames, je commence à troquer les micas rose fluos contre le zéro fioritures.

Zéro fioritures, zéro fioritures... Oui, bon. Pour les savons seulement, hein.

Parce que je n'échangerai pas pour le moment mes fards à paupières vert-pomme et mes gloss rouge-cerise contre mère nature et le Labello pour tout ornement cosmétique, quand même. Faut pas pousser non plus. 

Vieille mais pas trop, quoi. Y'a encore un peu le temps. Non?


17 janvier 2014

Bonne année 2014 !!!

Shani faire-part

... La nôtre a commencé en beauté, avec l'arrivée de notre MiniMiss Shani le... 1er janvier, pile poil !!

Plein de bises de M.J.P, Pistache, Gipsy, Shani et moi-même, nous vous souhaitons à tous bonheur, santé et prospérité pour 2014.

A bientôt!!

^-^

21 décembre 2013

Comme une envie de chocolat... qui mousse! ^-^

2b

Il paraît que les femmes enceintes ont des envies... Ben les jeunes, je vous confirme que c'est le cas, hein.

Rien de bien méchant de mon côté, cependant : je n'ai toujours pas envoyé M.J.P me chercher des fraises fraîches - en cette saison je pense qu'il m'aurait quelque peu maudite - ni même un bon vieux Mac Do à 2h du matin (quoi que ça peut encore arriver, vu que Miss Frimousse n'a pas encore pointé le bout de son nez...)

Bref, je suis une femme enceinte a-do-rable, quoi. Forcément. CQFD.

Si si.

Enfin, à une exception près... Un truc très bizarre, mais on ne se pose plus de question quand les hormones vous submergent, n'est-ce pas.

Alors que, d'habitude, je ne suis pas très chocolat noir ni trucs gras, là j'ai des envies régulières de "Noir intense à 70%" l'après-midi (au diable ma taille 36, depuis longtemps reléguée au fin fond de mes placards), et... de frites. De frites industrielles bien grasses et bien fines, dorées et croustillantes. 

Et des fois, je mange même les 2 en même temps. Une frite, un morceau de chocolat. Et on recommence.

Beurk? Beurk, OK. Mais je kiffe, je te dis pas.

Trop bizarre je te dis.

Mais du coup, vu que j'ai troqué mon Poulain "douceur de lait" pour du Côte d'or "70% noir intense", j'ai décidé de le mettre à profit agréablement dans une recette de savon au lait rigolote... Tant qu'à faire.

3

Ben oui, si on regarde bien, dans du chocolat au lait, y'a tout pour faire du bon savon bien agréable, crémeux et tout doux : du sucre, du lait, du beurre de cacao... Voilà ce que le "Musée du chocolat" de Bruges nous dévoile à ce sujet :

Chocolat au lait

 

Ben voilà! 

Allié à une chouette fragrance gourmande, des matières grasses de qualité à saponifier et un peu de lait entier pour renforcer le côté "douceur et crémeux" du savon, le tour est joué! On obtient de jolis rochers de savon tellement mimis qu'on en mangerait! ^-^

5

Le parfum de chocolat obtenu grâce à mes fragrances est top, vraiment concluant! Le mélange de senteurs marche bien, je le mets dans un côté de ma mémoire en "favoris" pour plus tard, si besoin...

La crème lorsque l'on fait mousser le savon est vraiment agréable, on sent la présence du lait et du sucre, qui renforcent bien sa douceur et son onctuosité...

Par contre, je trouve que la mousse en elle-même n'est pas assez abondante (j'aime personnellement quand il y a de grosses bulles de partout). C'est très certainement dû à la faible proportion d'huile de coco (20%)... Mais en même temps, beaucoup préfèrent les mousses fines, alors... C'est là encore une question de goût!

4

Par ailleurs, mon dioxyde de titane n'a pas été mélangé avec suffisamment de soin... Résultat : d'inesthétiques grains blancs dans la masse de savon :-( 

Petit détail : utilisez bien du chocolat au lait pour vos savons, il est beaucoup plus chargé en beurre de cacao, en lait et en sucre que le chocolat noir, qui lui est quasiment juste constitué de pâte de cacao (bien moins intéressant en savonnerie, si ce n'est pour sa couleur brune) :

Chocolat noir

 

Ca me donne une raison de plus pour le dévorer de plus belle, celui-là ! (avec modération) (ou pas !)

^-^

Savon "Crème de Chocolat" au lait entier

1

Huile de coco = 20% (mousse abondante)

Huile de colza = 20% (douceur)

Huile d'olive = 15% (crémeux)

Beurre de karité = 20% (qualités nutritives)

Saindoux = 25% (onctuosité)

Dans les huiles

8 % de chocolat au lait fondu

+ Solution de soude

à recalculer (Soapcalc) pour un surgras total de 8 % + eau (quantité diminuée de moitié) et lait entier (pour compléter la quantité de liquide nécessaire)

Ajouts à la trace

Micas : ocre et dioxyde de titane (TKB)

Fragrances : "Chocolate Toffee" et "Pralines & Cream" (Sensory Prefection) + "Cookie Amandes" (Ma Cosméto Perso)

20 décembre 2013

un message "trop bidon" ^-^

Histoire de bidon

.. Ou pas ! ^-^

Le terme est prévu pour dans les jours à venir... On commence à avoir hâte de rencontrer miss frimousse qui se laisse désirer un max!!

(je vous dis pas le chantier qu'il va y avoir après l'accouchement pour retrouver une ligne digne de ce nom...) Hihihi!

Bises à tous!

 

13 septembre 2013

Un interlude cotonesque: des "Gégés Bag" home-made (en mode mémé glossée quoi)

Les Gégés!

Je vous disais il y a quelques temps qu'en ce moment, en dehors du savon, j'avais des envies effrénées de faire des trucs que je ne fais quasiment jamais (un effet secondaire de la grossesse..?)

Bref, je lis, je bricole, j'ai des projets (des petits hein...) plein la tête... 

Et je dois dire que ces derniers jours, j'ai mis le mode "mamie" en position "on". J'ai ressorti mes aiguilles, mes fils et mes crochets à tricoter.

...

Si.

Du coup, entre mon mal de dos (gros bidon de 1000 kg au moins oblige), mon squatte canapé et mes pelotes autour de moi, je finis par me demander si je n'ai pas pris (aussi) 30 ans d'un coup! ^-^

Alors pour rattraper le coup, j'essaye de faire des trucs fashions et des machins fashys, j'évite les pantoufles charentaises, je mets du gloss et retouche mon mascara entre deux rangées de mon tricot.

Na.

Voila.

Alors ces deux dernières semaines, je me suis lancé le défi de refaire à l'identique (ou presque) l'un de mes sacs chouchous (je vous ai déjà dit que j'étais complètement raide dingue des sacs à main?), le-dit sac commençant à tourner de l'oeil (la couleur écru et le tissu coton, ça pète mais ça se salit aussi vite que Gipsy dans le jardin)...

J'ai nommé (tadaaaa :) le "Dublin" de Gérard Darel.

Un chouette sac au crochet que même Angelina Jolie elle l'a chez elle (alors c'est dire, tu vois).

angelina-jolie-gerard-darel

Il a eu beaucoup de succès, ce sac. Il est bien pratique faut dire, parce qu'il est bien grand (et nous les filles, on sait bien qu'on n'a jamais assez de place pour ranger tout notre bordel notre essentiel du quotidien dans nos sacs à mains).

Il n'a qu'un seul défaut finalement. Et de taille. Son prix (de bonne taille lui aussi...)

Alors on a vu fleurir sur le net des tonnes de sac gérard Darel "Home-Made" par les amatrices de couture et autres tricoteuses-blogueuses. Des sacs tellement réussis parfois (souvent!) que ça m'a donné envie de me lancer, moi aussi.

Ah!! On pourra plus dire que le crochet c'est ringard, maintenant!

On trouve donc des "Gégés Bags", inspirés de ce modèle, sur plein de sites, tous plus inspirés les uns que les autres. Mais il me semblait que les grilles parfois mise à disposition par certaines des talentueuses crochetières pour réaliser les "noisettes" (ces petites boules qui font tout le charme du sac) ne correspondaient pas exactement au dessin de mon sac original à moi... et je voulais un truc tout pareil, pareiiiiiilllll j'ai diiiiiiis! (sinon j'arrête de respirer).

Alors je me suis faite la mienne, de grille, à grand comptage de points et décorticage de mon précieux sac (ouf!)

Et voilà le travail !!! (ouiiii, je suis plutôt contente du résultat)!

Gégés 2

J'ai essayé, pour les comparer, 2 cotons différents, afin de voir lequel se rapprochait le plus du vrai modèle: du "Phil coton 7" de chez Phildar, et du "Big Cotton" de chez Katia.

Ben vous savez quoi? Je ne vous dirai pas quel coton a été utilisé pour quel modèle, à vous de me dire lequel vous trouvez le plus ressemblant au final !!! (le rose ou le gris d'après vous?)

Et pour les intéressées qui auraient, elles aussi, envie de virer un peu mémé pour quelques jours, je vous mets aussi mon modèle personnel à disposition (version Word) : TELECHARGEMENT ICI (clic!) 

Alors, vous en pensez quoi de ma frénésie cotonnesque? Hein? ;-)

Bises, et bon week-end à tous! 

*******

Edit du 20 décembre!

Et voilà, ma "production" de Gégés terminés, tranquillement... Entre deux couvertures bébé et trois savons! ^-^

(quand on dit que les femmes enceintes ont des frénésies... J'y crois maintenant!)

Gégés terminés!

 

Bonnes fêtes de fin d'année à tous!!

 



09 septembre 2013

Marbrage au cintre et Laits dans les huiles pour un "Savon Chouchou" très Green (l'une de mes recettes préférées!)

Vert2


Raphaël, l'artisan savonnier de talent que vous pouvez lire régulièrement sur le blog "Rue du savon" (de jolies choses extrêmement originales, des réalisations délicates, et une mine d'or d'informations générales sur le savon et ce qui s'y rattache) nous a parlé d'un projet qui lui tient à coeur, spécialement dédié aux amateurs de saponification à froid, dont il révèlera les détails et secrets dès que tout sera peaufiné "ad hoc"...
 
J'ai eu la chance et le plaisir de pouvoir - modestement - apporter ma pierre à l'édifice en détaillant l'une de mes recettes de savon préférées... C'est justement l'une de celle pour lesquelles j'ai testé l'ajout de nouveaux ingrédients - autres que les huiles végétales - pour tenter de rendre encore plus douces et agréables à utiliser les barres ainsi obtenues.
 
Ainsi, j'ai tenté l'incorporation de yaourt au lait de chèvre, associé à du miel et du lait d'amande, pour voir s'ils apportaient vraiment une douceur et un satiné particulier au savon après la cure. J'ai également ajouté de la farine de riz à l'eau de dilution de la soude (on appelle le liquide obtenu "lait de riz" par abus de langage) pour voir ce que ça donnait...

 

Il est en effet connu (ou pas):

 

- que le lait rend le savon onctueux et crémeux, avec une mousse plus dense et des bulles bien stables,

 

- que le sucre (sous forme de miel notamment) donne une mousse abandante, avec de bonnes bulles bien stables, 

 

- que la farine de riz rend le savon plus doux, plus velouté, et permet une meilleure tenue de la fragrance et un meilleur rendu de la couleur si l'on utilise des micas.

 

Pour parfaire le tout, j'ai ajouté de l'argile blanche, naturellement riche en sels minéraux, pour ses propriétés adoucissantes, calmantes, apaisantes et purifiantes.

Vert1

 

Pour ce qui est de la formulation, j'ai utilisé l'une de mes huiles préférées en savonnerie: l'huile végétale de carthame, qui donne une douceur incomparable à l'usage... A condition de l'utiliser avec parcimonie (moins de 15%), sous peine qu'elle ne rancisse avec le temps!

 

J'ai choisi d'utiliser de l'huile d'olive également, en quantité relativement importante. Elle donne au savon un crémeux merveilleux, et utilisée en harmonie avec d'autres huiles elle perd totalement son côté "visqueux" pour n'en laisser que le glissant délicat.
 
J'ai complété le tableau avec du beurre de karité, qui apporte richesse et dureté au savon.

 

Pour finir, de l'huile de coco, qui procure une mousse douce et abondante, de l'huile de palme, qui stabilise la mousse pour une utilisation des plus agréables, et de l'huile de ricin pour qu'elle soit bien dense!

 

Attention: pour éviter la surchauffe induite par le sucre contenu dans certains de ces ingrédients, il faudra faire passer au savon, une fois coulé dans son moule, une nuit au frigo, et le laisser ainsi au frais 24H avant démoulage. Cela évitera une "phase de gel" trop inesthétique au coeur du savon, sans lui enlever quelque bienfait que ce soit!

 

Pour l'aspect extérieur, j'ai eu envie d'essayer le fameux marbrage au cintre, également appelé "secret swirl", qui demande à la fois un chouia de matériel à bricoler (adapter un vieux cintre à la taille exacte de son moule) et une bonne maîtrise de la trace (ni trop fluide, ni trop épaisse).

Vert4

Vous pouvez avoir un aperçu de la technique sur cette vidéo très instructive...
 
Avec cette recette, je dois dire que je n'ai rencontré aucun problème particulier pour la réalisation, au contraire! On a un peu de temps pour le marbrage (pour peu qu'on ne mélange pas trop longtemps au batteur électrique après l'ajout de la soude), et j'ai été ravie du résultat obtenu (même si à mon goût la coouleur marron est trop claire par rapport à ce que je souhaitais, et le vert trop foncé...). 

 

Conclusion : un savon super à l'utilisation, malgré - une fois encore - de mauvaises surprises avec les micas trop foncés qui dégorgent quand on se lave... Donc un conseil : ayez la main supra-légère avec les micas de couleur foncée, voire laissez au savon sa couleur naturelle, vous n'en aurez que plus de plaisir (et c'est finalement aussi joli!!). Sinon, cela reste l'une de mes recettes favorites, douce, crémeuse à souhait, avec des bulles fines mais très abondantes, et une douceur... Hummm!! A tester, vous ne serez pas déçu!!

 

La Recette: "Savon Chouchou marbré au cintre"
 
Vert3
 
19% huile de noix de coco
21% huile de palme
25% huile d'olive
15% beurre de karité
10% huile de ricin
10% huile de carthame
 
+ soude et eau à recalculer (www.soapcalc.net) pour un surgraissage à 5%
Ajouter à l'eau de dilution de la soude 1 cuil à soupe de farine de riz, bien remuer.
 
Ajout dans les huiles fondues avant de mettre la soude
 
50g de lait d'amandes
1/2 yaourt au lait de chèvre (60g environ)
1 cuil à soupe de miel
1 cuil à soupe d'argile blanche (20g environ)

 Micas utilisés:

Partie 1 : "coral reef blue" + "chromium oxyde green" + "breath of spring" + dioxyde de titane (T.K.B)

Partie 2 : "blackstar gold" (T.K.B)

 

08 septembre 2013

Nagui et moi sur France 2 hier, on a parlé de S.A.F...

TLMVPSP 070913

... Et franchement c'était top! ^-^

Si ça peut faire connaître un peu les vertus des savons saponifiés à froid et leur faire un peu de pub, alors j'aurai allié l'utile à l'agréable!!

Et si ça vous dit, pour voir le replay de "Tout le Monde veut Prendre sa Place", diffusé le 07 septembre sur France 2, c'est ICI...

Bon dimanche à tous!

03 septembre 2013

Savon P!NK au parfum de Coca : rose, fun, déjanté... It's a girly day!!!

4pink4

Ben ça, ça me fait tout bizarre...

Je me rends compte que cela fait maintenant plus de 5 mois que je n'ai plus pris le temps de poster un message par ici. Et pourtant, le savon et la saponification n'ont pas quitté ma tête (et ma cuisine!) pour autant!!

Non, en fait, tout plein de choses se sont passées depuis la dernière fois. Sans m'étaler sur des détails trop personnels, de jolis évènements sont venus parsemer mon quotidien de stress, d'attente, d'angoisse, de bonheur, de doutes, d'incrédulité, de joie!!!

A force de persévérance, de traitements, de rendez-vous médicaux, et autres réjouissances que je vous laisse imaginer (notamment 1 mois d'immobilisation totale et autres hospitalisations bien chiantes), MJP et moi avons enfin (ENFIN!) vu un peu d'espoir sortir de toutes ces "fécondations in vitro" très très lourdes pour nos têtes (surtout) et pour mon organisme (un peu) ;-)

Photos iPhone 080713 235

...dire que certains n'ont qu'à tirer un coup (LOL)...

J'ai donc eu, dans l'attente de la réussite de notre énième tentative, l'esprit ailleurs pendant 3 bons mois, n'ayant qu'une vague motivation pour la lecture... Et encore. Le stress, quoi.

Et lorsque La date fatidique est passée, si le stress n'est pas parti (on ne se refait pas hein...), je dois dire que j'ai une pêche d'enfer!!! Je suis partout à la fois, je bosse, je profite, je nettoie, je lis (encore) et je tricote des sacs (si si), je couds des machins et je teste de nouvelles recettes, je fais des pyramides de macarons et des cookies au chocolat, je pars en vacances 1 mois et je reviens au boulot motivée et gaie, bref... Je revis et je retrouve petit à petit le sourire!! 

Encore plus maintenant que l'on sait que c'est une fille!! Hi hi hi! 

Moralité: il ne faut jamais perdre espoir... Tout arrive si l'on s'en donne à la fois le temps et les moyens... Et que l'on reste positif! ;-)

Mais revenons à nos savons...

2pink2b

Je vous disais que j'avais testé plein de nouvelles recettes... En fait, j'avais - en mars et en avril - pondu de nouveaux "crus", en utilisant les huiles que j'avais trouvé intéressantes dans mes précédentes recettes et en essayant d'optimiser leur dosage pour rendre le savon encore meilleur...

J'ai également testé l'utilisation du lait de riz pour dissoudre la soude (réputé pour rendre le savon très doux, améliorer la mousse, et donner un effet soyeux), ainsi que tout plein de laits, de façon générale (lait de vache entier, crème, lait de chèvre, yaourt, lait d'amande etc.)

Du coup, à défaut de pouvoir manipuler la soude pendant plus de 3 mois, j'ai observé, senti, analysé ce que donnaient mes essais, et ai finalement tranché pour mes huiles / recettes / techniques favorites entre toutes... Mais pas pour rien...

Car je garde dans un coin de ma tête cette envie obsédante de monter ma petite savonnerie en activité secondaire, juste pour le plaisir, pour faire ce que j'aime et le partager avec le plus grand nombre possible ;-)

Et voilà comment sont nées 6 recettes originales (enfin, j'espère), testées et approuvées par toute la famille (Gipsy est toujours réticente mais elle se prend quand même de la mousse sur le nez quand elle vient m'embêter dans la salle de bain!) et pour tous les goûts ;-)

Je les garde dans un coin de ma tête le temps de mettre tout ça en forme (monter une savonnerie, c'est un vrai parcours du combattant, surtout quand on travaille à côté et qu'on est crevé en rentrant à la maison...) Alors je compte bien mettre à profit mon congé mat' à venir pour peaufiner et terminer tranquillement (ou pas) tout ça!

Bref.

En attendant de pouvoir vous en dire (et en faire) davantage, j'ai plein de savons en stock à vous montrer... Sans parler tous les savons des collègues de sapo à froid que j'ai loupé depuis 5 mois sur le net, et que je dois aller voir, moi aussi... Alors, à bientôt sur vos blogs chers amis savonniers amateurs!!!

Je vous laisse pour ma part avec mon savon qui "rocke" un max, au look fun et girly et au parfum de Coca-Cola qui a fait tomber mes nièces en transe!!

Savon P!NK

1pink1b

 

Huile d'olive = 20% (douceur)

Huile de coco = 18% (mousse abondante)

Huile de palme = 22% (mouse dense)

Huile de macadamia = 10% (onctuosité)

Huile d'argan = 10% (onctuosité)

Huile de ricin = 10% (qualité de la mousse)

Beurre de cacao = 10% (savon plus dur)

Ajouts avant la soude :

Lait d'amande + Lait de chèvre + Lait fermenté

Miel

Argile violette

+ Soude et eau à recalculer pour un surgras total de 8%

Ajouter dans l'eau de dilution de la soude 1 cuil à soupe de farine de riz, pour une mousse soyeuse et un savon plus doux.

6pink6b

 

Des étoiles, du rose, du noir, il ne manque plus que les clous et les têtes de mort et on se prendrait presque pour une rock-star...

Sa texture : Doux, crémeux, bien moussant, avec de moyennes bulles très abondantes, à l'usage il est vraiment très agréable, c'est une bonne recette (on peut remercier l'huile d'olive pour la douceur, les huiles d'argan et de macadamia pour l'onctuosité, le beurre de cacao pour un savon qui dure bien... Sans parler des laits, du miel et de l'argile incorporés dans les huiles avant la soude et qui apportent un satiné absolument extra)!

Son parfum: L'odeur est magique (pour les amateurs de fragrance only), du Coca comme si l'on en buvait... Par contre, bonjour le déphasage lorsqu'on l'ajoute après la trace... La cata! D'où l'aspect un peu "pointilleux" de ce savon, qui lui donne toutefois son aspect si particulier. Finalement, ça ne m'a pas déplu... Il a juste fallu bien vérifier qu'il n'était pas caustique à la fin de la cure (1 mois minimum) : aucun problème. 

5pink5

Petit conseil : pour profiter à fond de vos compositions parfumées au sein de vos savons, prenez bien un beurre de cacao incolore (sinon la pâte à savon devient maronnasse) et désodorisé (à moins que vous ne composiez un parfum vanillé chocolaté).

Et autre détail (qui n'en est pas un au final) : le mica noir, tout comme le charbon à forte dose (pour avoir une couleur bien foncée), c'est pas ce qu'il y a de plus agréable sous la douche (on a l'impression de se laver à l'eau sale... Et je ne vous parle pas des traces sur la faïence blanche, pfff....)

Conclusion : recette excellente, résultat top, mais sans mica noir et si possible sans fragrance "Coca" (qui déphase le savon)!

3pink3

Contente d'être de retour parmi vous!!  ;-)

08 avril 2013

Bon, ça, c'est fait! ^_^

Moneydrop 05/04/13

... Et on a tout perdu! Rhaaaaa....

03 avril 2013

Perturbateurs endocriniens: certains gels douche, dentifrices et déodorants mis en cause... Pas glop.

 

 

7db4be3026image

Les perturbateurs endocriniens ou hormonaux, par leurs interactions prouvées ou supposées avec le système hormonal humain, sont suspectés de multiples maux : outre un impact fortement soupçonné sur la fertilité, ils pourraient être liés, par exemple, à l'augmentation du nombre de cancers dits hormono-dépendants, principalement ceux du sein et de la prostate. Alors, quand on nous dit que dans certains produits de la vie courante, notamment les produits d'hygiène, ils dépassent les valeurs autorisées, on a de quoi se dire qu'on se fiche de nous...

Si mon gel douche est d'ores et déjà remplacé par du bon savon bien naturel à la maison, je commence à me dire qu'il va falloir étendre le "home-made" contrôlé à nombre d'autres produits d'usage quotidien, tant on ne peut plus faire confiance aux grandes marques pour qui le profit est plus important que le respect des règles élémentaires de sécurité sanitaire...

Après le boeuf au cheval, voici les dentifrices aux saloperies hormonales. De là à dire que je peux -peut-être- leur dire merci pour mes 4 inséminations et mes 2 FIV, il n'y a qu'un pas. Que je franchis. Et toc.

Et vous, vous en pensez quoi de tout ça?

dentifrice

Crèmes, gels douche, shampooings, dentifrices, savons, vernis, poudres de maquillage, etc. : les cosmétiques contiennent des concentrations élevées de perturbateurs endocriniens, ces molécules susceptibles de bloquer ou de modifier le système hormonal humain et d'augmenter les pathologies lourdes comme les cancers hormonodépendants, l'infertilité ou le diabète.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié, mardi 2 avril, les conclusions de tests portant sur 66 produits. Une vingtaine de molécules ont été trouvées, des perturbateurs endocriniens utilisés sous forme de conservateurs, d'antibactériens, de filtres solaires, d'adoucissants, d'émollients. Le propylparaben, un conservateur, a été retrouvé dans 28 produits.

Un seul des produits analysés ne comportait pas les molécules chimiques recherchées!

L'étude attire l'attention sur plusieurs cosmétiques de la marque Nivea, un déodorant et un gel douche. Dans le Nivea Water Lily & Oil, 2,68 g/kg de propylparaben ont été mesurés, alors que le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) fixe la teneur à ne pas dépasser à 2,48 g/kg.

Le stick déodorant Dry Confort 48 h contient 180 g/kg de cyclopentasiloxane et 7,7 g/kg en cyclotetrasiloxane, des dérivés du silicone. Un dentifrice Colgate Total renferme 2,09 g/kg de triclosan, un antibactérien qui pourrait avoir des effets sur la thyroïde.

Les experts de l'UFC-Que Choisir considèrent que ce produit, s'il est combiné par exemple avec un déodorant contenant aussi du triclosan, présente "un risque significatif".

water_lily_nivea

EFFETS À LONG TERME

Ce que craignent les toxicologues, c'est l'effet "cocktail" : l'addition au cours d'une journée de tous ces produits, crème, protection solaire, cumulée à l'exposition à un environnement lui-même pollué par les perturbateurs endocriniens. On retrouve en effet ces molécules dans les vernis, les emballages alimentaires, les parquets, le mobilier, etc. L'un de ces perturbateurs hormonaux, le bisphénol A, est présent dans les bouteilles en plastique, les conserves, la vaisselle.

"Les doses présentes dans les cosmétiques sont le plus souvent en dessous du seuil de risque. Mais il faut rappeler que les perturbateurs endocriniens agissent à faible dose et sur le long terme. Par ailleurs, ce sont les effets cumulatifs qui peuvent être nocifs. Le problème, c'est que la toxicologie classique considère la nocivité de chaque molécule isolément sans prendre en compte les risques liés à l'exposition à un mélange de substances", explique Olivier Andrault, chargé de mission à l'UFC-Que Choisir.

jacquouille2

 La solution peut-être... Devenir tout dégueux.

 L'association de défense des consommateurs demande donc une adaptation de la réglementation. Elle réclame à la Commission européenne la mise en place d'un programme de recherche indépendant sur les effets à long terme de ces perturbateurs endocriniens et l'obligation pour les fabricants d'afficher des étiquetages complets et précis. Les tests ont montré que la liste des ingrédients affichés par les fabricants sur leurs produits n'était pas toujours fiable. Les produits comportaient des substances non indiquées!

L'association souhaite enfin que les fabricants prennent les mesures qui s'imposent pour éliminer "rapidement toutes les substances toxiques ou douteuses de leurs produits".

Les effets de ces perturbateurs endocriniens sur le métabolisme humain inquiètent la communauté scientifique. En France, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail doit rendre publique, mardi 9 avril, une étude très attendue sur le bisphénol A. Et, d'ici à juin, l'Autorité européenne de sécurité des aliments devrait rendre son avis sur cette molécule.

Source: http://www.lemonde.fr



Fin »