Soapacadabra!

12 mars 2011

La trilogie du samedi, épisodes 2 et 3: saindoux / coco / colza et saindoux / coco / olive!

trilogie_du_samedi_2et3

La trilogie continue!Avec cette fois-ci une essai "double", deux essais le même mois, voyez donc à quel point je suis motivée pour trouver la trilogie de savons idéale, hein!

Bon, OK, j'avoue, c'est parce que j'avais deux gros pains de saindoux à utiliser. Une bonne raison donc pour me lancer dans une étude parallèle comparative, avec comme base un mélange "saindoux - coco" et comme huiles complémentaires l'olive ou l'huile de colza.

Savons_097

Comme d'habitude - mais tu le sais déjà puisque tu as tout bien suivi le principe de la trilogie du samedi (hein que oui?) - j'utilise les mêmes proportions de chaque type de gras saponifiable, sans aucun ajout de fragrance ou de colorant par ailleurs, pour bien étudier la base du savon et constater ses propriétés intrinsèques sans élément "perturbateur".

Alors nous voilà partis dans la pesée de mes ingrédients,à savoir:

Savons_085

... pour le savon saindoux / coco / olive, et:

Savons_086

...pour le savon saindoux / coco / colza.

Le calcul des quantités de soude adaptées pour obtenir un savon surgras à 8% est fait à l'aide du  en ligne "Soapcalc", comme d'habitude.

Pour le savon saindoux / coco / olive, les caractéristiques finales théoriques sont les suivantes:

olive_coco_saindoux

Quant à celles du savon saindoux / coco / colza, "soapcalc" nous annonce cela:

saindoux_coco_colza

On voit que l'on doit à priori obtenir des propriétés relativement similaires, les valeurs pour l'un ou l'autre de ces deux essais sont du même ordre de grandeur. A voir à l'usage tout au long de ce test, donc...

Déjà, je suis surprise de voir qu'avec le saindoux, la valeur de l'indice INS est inférieure à celle qui avait été calculée pour le test précédent de l'épisode 1, où l'on n'utilisait que des huiles végétales. Je pensais en effet que les savons à base de graisse animale étaient plus durs??? Intéressant. J'ai hâte de tester si la différence est notable!

Le mode opératoire, c'est celui d'une saponification standard à froid. Vous pouvez avoir des détails , dans le descriptif que j'avais fait pour l'épisode 1...

Par rapport à la fois dernière, la première chose à dire est que la trace est bien plus longue à arriver. Enfin, bien plus longue, tout est relatif, car elle arrive au bout d'un petit quart d'heure pour l'essai à base de colza, et d'une bonne vingtaine de minutes pour l'essai à l'huile d'olive. Elle est également plus franche pour l'essai au colza, plus légère pour celui à l'olive. Mais une fois qu'on l'a, on l'a bien!

Savons_087

Je coule la pâte à savon obtenue dans un moule "système D" fait d'une brique carrée de jus de fruits découpée. Puis au séchage, pendant 24H! Le savon est beaucoup moins rapide à sécher que pour l'essai 1, cela confirme que le saindoux apporte une réelle différence par rapport à l'huile de palme de la dernière fois. Le savon sera certainement moins cassant...

Et c'est bien le cas, 24H après! La découpe se passe "à l'aise", pas de savon qui s'effrite ou se casse. Il est même encore un peu mou, avec une texture très souple. Le savon à base de colza est un peu moins dur que celui à base d'olive. Mais suffisamment pour être démoulé et découpé aisément.

Savons_096

Pour l'essai à l'huile d'olive, l'odeur de savon caractéristique est présente, mais assez discrète. Elle l'est encore plus pour l'essai au colza. La différence numéro 1 de ces deux savons est leur couleur. Le savon à l'huile d'olive a une jolie teinte blanc-cassé ivoire:

Savons_094

alors que celui au colza reste blanc immaculé:

Savons_089

On le voit bien sur cette photo (enfin, si on fait abstraction du fait que les couleurs sont horribles car elle a été prise le soir à la lumière artificielle, hein...):

Savons_095

(oui, essai du 20 février, je sais que j'ai été lente à rédiger l'article, mais c'est pour mieux revenir dans encore moins de temps pour les résultats finaux d'après la cure!!)

Pour tester la facilité de découpe, je tranche les pains de savon en deux. Aucun problème, tout se passe bien sans casse ni écrasage intempestifs!

Savons_099
 
Savons_101

Le pH est bien entendu au top de la basicité (14). Je laisse les savons finir leur réaction de saponification tranquillement, dans un endroit frais et sec, pendant 3 semaines, et rendez-vous très bientôt pour les résultats de cette formidable (si si) aventure de la trilogie du samedi! le suspens est insoutenable! (absolument!)

Savons_103

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La trilogie du samedi, épisodes 2 et 3: saindoux / coco / colza et saindoux / coco / olive!

    Et alors quel est le resultat du Ph des savons avec saindoux apres leurs repos de 4 semaines? J aimerais beaucoup faire l utilisation du saindoux!

    Posté par Sue, 15 mai 2018 à 22:45 | | Répondre
Nouveau commentaire