Soapacadabra!

28 mai 2012

LA question à 1000 euros: " mais pourquoi dit-on que le savon est agressif pour la peau? Dis?"

Toilet Soap

C'est marrant, mais lorsque je rencontre des personnes qui semblent prêter un intérêt à ma passion savonneuse, la conversation s'oriente forcément -à un moment ou à un autre- vers les bienfaits effectifs d'un savon élaboré par la méthode de saponification à froid.

"Est-ce que c'est réellement prouvé?" 

"En quoi est-ce vraiment plus sain?"

"Pourquoi nous dit-on alors que le savon, c'est mauvais pour la peau?"

etc.

Et je les comprends, finalement... On nous bassine tellement à longueur de journée sur l'"agressivité" des savons, sur la nécessité d'utiliser des "savons sans savon" (!) pour préserver sa peau, sur les méfaits de certains pains moussants trop abrasifs... Tout est fait pour nous orienter systématiquement vers de bons gels douches bien pétrochimiques mais tellement plus agréable à utiliser (dixit), qui "laissent votre peau douce et hydratée comme une pêche 100% arôme artificiel".

Sans compter tous les sous que ça rapporte aux industriels, qui s'embêtent moins pour gagner plus.

(Forcément).

Alors voilà, une fois pour toutes, je vais essayer de développer ici en quoi le savon naît de la méthode dite "à froid" est, non seulement totalement sans danger pour notre peau de princesse délicate, mais en plus un vrai geste de soin cosmétique douceur.

Si. Sans rire.

Donc.

Je pense que je n'ai plus besoin de te rappeler que le savon est le produit de la réaction entre une huile végétale, ou un corps gras, et de la soude... Toutefois, si c'est ta minute blonde et que tu as un trou de mémoire, je te renvoie vers cet article là (clic!), qui t'explique tout de façon absolument remarquable. Au bas mot. (Pas besoin de te dire qui l'a écrit, hein). 

 

léonard

Historiquement, on pouvait sans aucun à priori dire que le savon était un produit lavant non agressif. En effet, tel que le décrit la réaction chimique associée :

Huile + soude = savon (A) + glycérine (B)

... on peut voir que le savon est naturellement, et SYSTEMATIQUEMENT, accompagné d'un principe "doux" pour la peau, qui compense tout effet desséchant potentiel : la glycérine.

 

La glycérine est incorporée de façon intrinsèque, et totalement intégrée à la masse compacte de "savon" que l'on obtient lorsque l'on synthétise "à froid" un savon-maison. 

Je mets ici "savon" entre gillemets, car c'est bien de là que vient la confusion!

On nomme en effet SAVON aussi bien la masse compacte de produit obtenu (le savon intégral composé en partie de glycérine), que l'élément moléculaire "savon" (A dans l'équation).

Lorsque l'on dit que le savon est agressif, on parle alors du produit A, et non pas du savon authentique que nous obtenons par saponification à froid.

CQFD.


léonard3Alors, me direz-vous, dans ces cas là, pourquoi les industriels se sont-ils lancés dans la fabrication de gels douches et autres pains dermatologiques "sans savon", issus de la pétrochimie, plutôt que dans la bonne vielle méthode de nos grand-mères, tellement plus naturelle et saine?

Pour des raisons pratiques, mon cher Watson.

 

La vitesse de prise du savon, lors de sa synthétisation par saponification à froid, est relativement rapide, et est incompatible avec la réalisation de grandes batches. Les quantités traitées ne peuvent être trop importantes, d'où un problème évident de coût et de rentabilité.

Pour ralentir le processus, on ajoute de l'eau lors de la saponifictaion industrielle: la vitesse de réaction est alors plus lente, mais on va alors évacuer la glycérine... et obtenir des savons décapants et irritants.

D'où cette vilaine réputation.

 

Tandis que la glycérine sera récupérée et revendue, le savon (A) va être vendu sous forme de savon de Marseille par exemple, et sera réservé au nettoyage du linge ou des mains.

Et voilà comment naît une mauvaise image absolument pas méritée... Pauv' savon.

 

gaston chimisteDu coup, tout le monde est d'accord pour dire que le "savon" est irritant. Cependant, plutôt que d'essayer de trouver une solution pôur développer à grande échelle la méthode à l'ancienne qui préserve la glycérine, on fait appel à la chimie.

 

Plus simple, moins cher, plus rentable. Moins sain

Mais on s'en fiche, puisque ça rapporte plus.

 

Le "savon sans savon", tout comme les gels douche, sont donc de purs produits de la pétrochimie, détergents anti-naturels, qui distillent quotidiennement, insidieusement, des quantités infinitésimales de produits que le corps ne sait pas éliminer. Qui sait ce que ça donnera, à long terme? 

 

images (1)Aujourd'hui, seuls les artisants savonniers qui perpétuent la tradition de la saponification à froid permettent d'obtenir LE vrai savon doux, qui conserve au savon (A) sa glycérine naturelle, issue des huiles végétales utilisées pour la réaction.

En ajoutant par ailleurs, à la fin de la réaction, une quantité d'huile végétale vierge en surdosage (dite "surgras"), ils améliorent encore la qualité du savon, et en font un soin totalement doux, et absolument inoffensif.

 

 Les savons que l'on trouve en grandes surfaces, quant à eux, ne sont que des pâtes de savon déglycérinées, auxquelles on a ajouté divers agents de texture, parfums, couleurs... Mais qui n'ont rien à voir avec le savon traditionnel obtenu par saponification à froid. Ils n'ont plus rien de naturel. 

Voilà en gros pourquoi nous, amateurs et savonniers artisans, nous désirons perpétuer la tradition. Et si en plus ça nous permet de passer un bon moment ludique, à coup de marbrages et autres synergies parfumées "home-made", pourquoi s'en passer?

Hein? Pourquoi?

Ah, tu sais plus quoi dire, là!

Et toc!  ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur LA question à 1000 euros: " mais pourquoi dit-on que le savon est agressif pour la peau? Dis?"

    Très chouette article !!! Et tellement vrai

    Posté par Sealeha, 28 mai 2012 à 21:48 | | Répondre
  • .... et Toc...bien envoyé!!! depuis que je fais mes savons et que je teste ceux des cops ...j'ai encore sous de peau desséchée!! je confirme!!

    Posté par Flocréa, 28 mai 2012 à 21:56 | | Répondre
  • Heu...je n'ai pas une peau desséchée !!!

    Posté par Flocréa, 28 mai 2012 à 21:57 | | Répondre
  • Ah si je sais quoi dire : moi, je dis tout comme la dame !!! Mais les priori ont les reins solides et l'industrie cosmétique a des armes de poids, elle arrive quand même à faire acheter des produits à "la pierre minérale" (si si, entendu dans une pub, alors si la populas est encore prête à courir acheter le 1er gel douche à l'extrait d'hibiscus de Quatmandou, soigneusement enrichi à la paraffine ...le savon SAF et ses passionnés a encore beaucoup de chemin à parcourir mais nous vaincrons !!!!

    Posté par Lils, 29 mai 2012 à 07:20 | | Répondre
  • Youhooou!!! Merci beaucoup les filles!

    Posté par Missrimel, 29 mai 2012 à 10:08 | | Répondre
  • Mais alors il vaut quoi le "vrai" savon de Marseille, le "vrai" savon d'Alep? Ok le savon industriel c'est "caca", mais qu'en est-il de ces deux là? Mis à part la technique, quelle différence avec la SAF?

    Posté par Anne C, 29 mai 2012 à 18:31 | | Répondre
  • Super article ! Je conseillerai toutes celles et ceux qui se servent de mes savons uniquement pour leurs mimines (surement par appréhension et a priori sur le savon) de venir le lire

    Posté par Zélie, 03 juin 2012 à 18:05 | | Répondre
  • @ Anne C.

    Hello Anne,
    Si tu veux, je détaille la méthode d'obtention du savon de Marseille ici:

    http://www.soapacadabra.fr/archives/2011/03/17/20475086.html

    Pour résumer, le savon de Marseille est une réaction de saponification faite à chaud, qui comprend 4 étapes historiques: empâtage, épinage, cuisson et ralargage.

    La glycérine de la réaction de saponification est soutirée lors du processus, et de la soude en excès est ajoutée pour avoir une réaction plus complète des matières grasses, ceci par souci de conservation et non-rancissement des graisses.
    Pour éliminer la soude en excès, la pâte est lavée pendant plusieurs heures à l'eau salée, et elle n'en contient ainsi plus du tout à la fin (étape de relargage). Cependant, ce processus élimine également les restes de glycérine (délipidation).

    Le savon de Marseille est dit pur, car il ne contient en effet aucun ingédient allergisant. Il est donc parfois recommandé aux personnes ayant la peau sensible. Toutefois, il est moins doux pour la peau qu'un savon issu de la saponification à froid qui gardera intacte toute sa glycérine initiale, et qui sera bien souvent surgraissé (par réaction partielle avec la soude - surdosage des huiles de réaction - ou ajout post trace de matière grasse en excès).

    Il faut donc, si on peut avoir le choix, préférer au savon de Marseille un savon fait-main sans ajout de colorant, d'huiles essentielles ou de fragrance...

    J'espère avoir répondu à ta question, bonne fin de week-end, et n'hésite pas si tu as d'autres interrogations!
    A bientôt

    Posté par Missrimel, 03 juin 2012 à 21:03 | | Répondre
  • C'est fou comme les vieilles croyances ont la vie dure, les discours marketing des lessiviers ont installé des contre-vérités, même chez des scientifiques : je parlais savons artisanaux avec un collègue prof de chimie qui s'écriait en effet que le savon est desséchant et que chez eux ils n'utilisaient que les savons dits "sans savons"... C'est pourtant au programme de physique-chimie en S et ils en font avec leurs élèves en terminale ... Alors quoi ?! Moi qui voulais offrir des savons surgras tous doux pour la naissance à venir de sa fille
    Par contre, essayer le savon à froid c'est l'adopter, foi de peau eczémateuse !

    Posté par FD, 07 juin 2012 à 21:59 | | Répondre
  • @ FD

    Coucou,
    Et merci de ton commentaire!
    C'est clair que le marketing nous a bassiné pour nous conditionner à acheter tous ces produits de synthèse... Mais on résistera, comme un petit village de gaulois irréductibles! 
     
    Bises!

    Posté par Missrimel, 08 juin 2012 à 03:55 | | Répondre
  • Missrimel, super article ! Bravo !

    Quel régal de te lire !

    Posté par Colchique, 23 juin 2012 à 11:20 | | Répondre
  • merci pour cet article que je viensd e m'empresser de mettre en lien dans mon dernier article édité hier!!
    voila qui résume bien les choses! bonne journée!

    Posté par vert.citron, 17 juillet 2012 à 09:43 | | Répondre
  • ah ben voilà, je découvre ton blog totalement au hasards des clics et j'adore ! bon, la typo est compliquée à lire, donc, j'irai avec prudence sur tes articles.. mais je tiens à te remercier pour ces explications !
    quand on me demande comment ça se fait que mes savons rendent la peau douce alors que ceux des super marchés la rende sèche... je réponds que c'est du au fait que je n'utilise que des produits naturels et rien issu de la pétrochimie (et encore moins d'alcool pour donner plus de densité aux savons) mais maintenant je pourrai un peu étayer !

    Posté par Heartsless Witch, 15 août 2012 à 22:25 | | Répondre
Nouveau commentaire