Soapacadabra!

10 mars 2014

"Latte Macchiato", aux 5 noix et aux laits!

Latte2

Oulà! Ben oui je l'avoue : je découvre qu'être maman est un job à plein temps (voir même davantage...) et j'ai peu l'occasion en ce moment de venir flâner sur l'internet mondial hein... Et pourtant j'ai un million (ou presque) de chouettes essais savonnesques à vous montrer! 

Le temps me manque (comme le sommeil), mais il va falloir que j'arrive à me libérer quelques instants pour moi quand même! Voyez par exemple, là, j'écris ici entre deux remises de totote dans le bec, et avec une seule main (oui, je commence à être une pro du "je fais tout d'un seul bras et avec du vomi sur l'épaule"). Mais je m'acharne quand même et vlan! J'ai décidé envers et contre tout biberon de vous parler aujourd'hui d'un des derniers savons sortis de mon laboratoire ma cuisine. 

Elaboré avec de l'huile de pistache. Si.

Ben oui quoi, la pistache c'est pas que dans les bols pour l'apéro qu'on peut la trouver...

Et l'envie m'est venue subitement après un p'tit verre d'un bon blanc moelleux sur la terrasse.

Latte4

Parce que bon, c'est vrai que ces derniers mois, l'apéro et moi on n'était plus très copains. La bière sans alcool et le coca zéro ça va 5 minutes hein, mais ça ne vaut pas un bon Monbazillac quand même. On est d'accord.

Du coup, M.J.P et moi on se rattrape de 9 mois de bons et loyaux services rendus à la grossesse, et on ressort les chips - cacahuètes au rythme des rayons du soleil qui commencent à pointer le bout de leur nez. Avec le Monbazillac. Forcément.

Et les cacahuètes. Et les pistaches.

Et c'est en décortiquant la vingtième deuxième coque de ce divin oléagineux que je me suis souvenue de cette huile épaisse, jolie et plutôt insolite qui stagnait dans mon placard depuis un moment, à côté de l'huile de courge et de la teinture (maison) de vanille au chocolat...

"Euréka!" que j'ai dit, en Newton du savon (sans la pomme mais avec le raisin. Pressé, le raisin. Et moelleux. CQFD)

"Sapristi c'est reparti", qu'il m'a répondu M.J.P. Toujours aussi enthousiaste à l'idée de tester mes nouveaux essais savonneux. Le rabat-joie.

Et ben oui. N'en déplaise à mon foie.

Les savons, c'est comme l'apéro. C'est reparti mon kiki!!

"Latte Macchiato"

Savon riche aux 5 noix et au lait de chèvre

 

Latte3b

 

Composition :

Huile de coco 18%

Huile de pistache 7%

Huile de noix 11%

Huile de noisette 11%

Huile de ricin 5%

Huile de palme 20%

Tallow beef et saindoux 29%

+ eau et solution de soude (à recalculer avec soapcalc) pour un surgras total de 8%

Dans les huiles avant la soude :

Argile blanche

Lait d'amandes 10%

Yaourt au lait de chèvre bio 5%

Miel 1%

Dans l'eau de dilution de la soude

Farine de riz (pour la douceur et l'onctuosité qu'elle apporte)

Ajouts à la trace, pour un surgras total de 10% :

Beurre d'amandes (Aroma-zone)

Arômes alimentaires "Nougat" et "Biscuit spéculoos"

Mélange "maison" de fragrances (sensory Perfection) : "Café Moka" / "Pralines & Cream" / "Noisette"

Fragrance (Ma Cosmeto Perso) : "Cookie Amande"

Latte5

Pourquoi l'huile de pistache : un très beau vert intense, une odeur d'amande irrésistiblement gourmande, une viscosité intéressante. Davantage connue pour ses qualités gustatives que cosmétiques, il s'avère toutefois qu'elle a des propriétés nourrissantes notables, et qu'elle est très riche en vitamine E bien connue pour ses effets antioxydants.

Gorgée de vitamines, elle est essentiellement utilisée pour les soins capillaires, pour redonner brillance, vigueur et éclat aux cheveux. Mais sa richesse en fait aussi une alliée pour la peau, qu'elle nourrit intensément sans effet gras puisqu'elle pénètre rapidement. 

Elle aurait une action correctrice sur les imperfections de la peau telles que les tâches brunes ou les rougeurs, et agirait sur la pigmentation pour unifier et embelllir le teint.

Pourquoi les huiles de "noix" : de façon générale, les huiles de fruits oléagineux, quelles qu'elles soient, sont reconnues pour leurs vertus nourrissantes, antioxydantes et régénérantes, grâce à leur teneur en graisse élevée - graisse riche en acides gras insaturés contenant les précieuses vitamines E et F. On connait tous les bienfaits des huiles d'amandes douces, d'avocat, d'olive ou de coco...

J'ai donc eu envie de les mettre à l'honneur dans ce savon, enrichi par ailleurs au miel, aux laits d'amande et de chèvre pour encore plus de douceur et de soin.

Latte6

Le résultat : Au bout de 30 minutes de mise en moules, le savon "suinte", ce qui est typique des savons au sucre. Mais le résultat, c'est que les jolis reliefs de surface retombent et deviennent bien moins beaux, on perd l'effet "gourmand" que peuvent donner les vagues de savon...

La phase de gel est également très importante : du coup, on peut mettre le moule au frais pour limiter le phénomène si l'on veut éviter les auréoles disgracieuses dans la masse. S'il y avait eu un marbrage dans ce savon, ça aurait très certainement gâché tout l'esthétique, et c'aurait été bien moins joli...

Le parfum est fantastique par contre! Ca sent le cappuccino, c'est vraiment très agréable (et ça a plu autour de moi!) C'est donc surtout l'odeur du café et du caramel qui ressortent. L'arôme alimentaire n'a, quant à lui, donné aucun résultat notable, il a été "bouffé" par la soude... Seules les fragrances subsistent après la cure.

Latte1

Bilan : c'est un savon ultra doux, à la mousse fine, très crémeux et très nourrissant, à l'odeur gourmande à tomber par terre, et aux propriétés cosmétiques indéniables! Il laisse après savonnage la peau ultra douce et bien hydratée. Génial pour les peaux sèches, adapté également aux peaux matures, il faut juste, avant de l'offrir, prévenir qu'il contient des huiles de fruits à coques (les allergies à ces dernières étant très fréquentes).

J'aime beaucoup son look épuré qui laisse juste la place à la couleur naturelle du savon, d'un beau brun soutenu grâce à l'huile de pistache. Finalement, je me demande si les savons unis ne sont pas mes préférés, tant ils permettent de mettre en valeur les tampons dont on les décore et laissent l'intérêt qu'on leur porte tourné uniquement vers les huiles précieuses qui les composent...

Oui, faut croire que je me fais vieille, m'sieurs-dames, je commence à troquer les micas rose fluos contre le zéro fioritures.

Zéro fioritures, zéro fioritures... Oui, bon. Pour les savons seulement, hein.

Parce que je n'échangerai pas pour le moment mes fards à paupières vert-pomme et mes gloss rouge-cerise contre mère nature et le Labello pour tout ornement cosmétique, quand même. Faut pas pousser non plus. 

Vieille mais pas trop, quoi. Y'a encore un peu le temps. Non?

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [4] - Permalien [#]