Soapacadabra!

18 avril 2017

Fabriquer un savon saponifié à froid: le tuto vidéo!

Titre d'intro copie

Bonjour à tous!

Je ne sais pas si vous êtes déjà allés voir sur ma chaîne You Tube "AromatiKa" ce qui s'y passe, mais en tout cas je vous propose aujourd'hui un tutoriel que j'ai posté ce jour, afin d'apprendre en quoi consiste la saponification à froid, et comment faire soi-même, à la maison, un savon de qualité exceptionnelle (un savon saponifié à froid, quoi!) qui fera rougir de honte ou de rage tous les vilains gels douches remplis de PEG et autres silicones qui nous polluent à la fois le corps et la planête! ^^

Si vous ne vous êtes pas encore lancés, voilà de quoi peut-être vous convaincre et vous tenter... Afin de faire non pas un savon, mais VOTRE savon, à l'ancienne, artisanal, bienfaisant... Celui qui va vous chouchouter et non pas vous décaper, celui qui va faire du bien à votre peau au lieu de la dessécher, celui qui ne va pas non plus relarguer dans l'eau de rinçage des tonnes de matières douteuses! (sans compter tous les emballages plastiques des flacons de gels douche que vous allez épargner à votre poubelle...)

Autrement dit, vous vous ferez du bien et prendrez soin de vous, tout en faisant un geste pour l'environnement... Coup double! ^^

La recette que je propose de réaliser est très très simple, il vous faudra simplement:

- 200 g d'huile de noix de coco type Végétaline
- 100 g de beurre de karité
- 200 g d'huile d'olive
- 100 g d'huile de colza
- 85,3 g de soude pure diluée dans 228 g d'eau
- 12 g d'huile d'amande douce ou d'argan
- 30 g de fragrances ou d'huiles essentielles (facultatif)
- De l'argile violette et du mica violet (facultatif)

 

 

Bien entendu, mais il n'est jamais vain de le rappeler, la masse de soude est à ajuster EN FONCTION DES HUILES ET BEURRES UTILISÉS ET DE LEURS QUANTITÉS! Le logiciel en ligne "SoapCalc" est une étape indispensable à chaque fois que vous modifiez un ingrédient, que ce soit son poids ou sa nature!

Pour le reste, la trace de mon savon filmé pour la vidéo a été extrêmement rapide, et une petite coupure de caméra inopinée n'a pas aidé les choses... Ma pâte à savon est donc très épaisse lorsque je la verse dans le moule, et ce n'est absolument pas une référence...  :-)

Et hop! Maintenant c'est à vous de jouer, faites vos propres mélanges d'huiles et de beurres et vos propres compositions parfumées, vous verrez: faire du savon, c'est une activité qui devient très vite une véritable addiction! ^^

Et pour choisir judicieusement vos matières grasses, afin de les ajuster au mieux pour avoir une qualité de savon qui vous sied (mousse plus ou moins dense, crémeux plus ou moins prononcé, texture, etc.) je vous renvois à mon article ICI (clic!) 

J'espère vraiment que la vidéo vous plaira... Ou du moins qu'elle vous sera utile! ^^

Et n'oubliez pas: prenez bien soin de vous, vous êtes la personne avec qui vous passerez le plus de temps dans votre vie, alors soyez sympa et aimant avec vous-même!

#OnLeMérite

#PrenezBienSoinDeVous

A bientôt!

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [1] - Permalien [#]


20 juin 2014

L'"Oranger" : savon douceur pour peaux sensibles à l'hydrolat de fleurs d'oranger et au lait d’ânesse...

ORANGER&LAIT4 copie

Avec tout ce qui m'arrive à titre personnel en ce moment (que ce soit Shani, les 3 petits chatons que Gipsy vient d'avoir - trop chous d'ailleurs, ou le boulot - passer aux 4/5ème mais en faire autant que d'habitude concentré sur 4 jours, avec une paye bien réduite par contre) j'ai l'impression de ne faire que courir, courir, courir...

J'apprends tout doucement à passer du statut "Wonder Woman" au titre de "Super Maman", quoi! ^-^

Faut s'y faire, mais ça vient vite... La preuve: je recommence à plancher sur mon projet de savonnerie pro et d'auto-entreprise. Si. 

J'ai toujours mes recettes bien au chaud, en attente de partir pour validation au centre anti-poison (ça fait peur rien que le mot, mais c'est le passage obligé!), et j'en teste de nouvelles pour essayer de clarifier au mieux le concept que j'ai envie de donner à "Soapacadabra!"...

La première des choses, c'est que mes savons seront aux laits. De chèvre, d'anesse, d'amande, crème ou lait de riz, végétaux ou animaux, mais aux laits. Les savons aux laits sont tellement doux, crémeux et nourrissants, ce serait vraiment dommage de na pas allier les bienfaits de la saponification à froid à leurs propriétés cosmétiques! Je veux des savons-soins agréables à utiliser, qui soient à eux seuls de vrais produits de beauté...

Ensuite, pas de colorants artificiels. Du naturel, du naturel, du naturel... Mais du naturel gai, hein!! C'est pas parce que mes savons ne seront pas jaune-fluo ou rose-vif qu'ils seront tristounets... Alors je teste, j'essaye toutes sortes d'éléments colorants (argiles, terres, extraits végétaux) pour voir ce que ça donne, à quel dosage, et dans quelle mesure j'obtiens ce que j'imagine être le plus joli pour le thème de mon savon...

Et bien sûr, je compose des fragrances 100% naturelles. Ben oui quoi, je ne m'embête pas à me priver de couleurs flashies et à utiliser des huiles végétales de première qualité pour tout foutre en l'air avec des fragrances artificielles, quand même! Alors oui, OK, je vais devoir faire une croix sur les savons aux parfums capiteux, bien lourds ou très fleuris, mais avec une bonne composition d'huiles essentielles on arrive à créer des harmonies olfactives remarquables également, pleines de finesse et de personnalité...

Pour finir (enfin, presque!), j'ai décidé de compléter les propriétés des huiles végétales et des laits que je vais utiliser en enrichissant mes formules d'eaux florales. En remplaçant avec ces dernières tout ou partie de l'eau de dissolution de la soude, voire en les rajoutant au savon après la trace, on obtient encore plus de douceur et on ajoute leurs propriétés cosmétiques tonifiantes aux bienfaits déjà nombreux du savon saponifié à froid. Une vraie barre de vitamines!

ORANGER&LAIT1 copie

Bref, le concept de ma savonnerie est posé: un thème végétal, un savon-hommage à la plante ou à la fleur. Reste à tester les dernières recettes, les ajuster et les tester à nouveau, pour trouver le juste dosage, les bons ingrédients, les mariages heureux...

Rien n'est évident, bien entendu, et le tatonnage est de rigueur pour harmoniser toutes les facettes de la recette.

Les couleurs, déjà rien que ça, ce n'est pas toujours facile!  Pour le premier savon que je vous présente ici, qui a pour thème l'Oranger, je cherchais par exemple un joli rouge-orange très doux, pour lequel utiliser des poudres comme le paprika ou le piment n'auraient pas fait l'affaire: je ne voulais aucun effet gommant (induit par les petites particules d'épices) ou odeur perturbatrice.

Du coup, quand "MyCosmetik" m'a proposé de tester certains de leurs extraits colorants, j'ai tout de suite été emballée. En tant que marque exclusivement dédiée à l'aromathérapie et aux produits naturels (huiles essentielles, végétales, hydrolats...), ça me paraissait tomber pile poil pour commencer à tester l'effet-couleur de certains extraits végétaux peu connus ou encore peu utilisés.

C'est ainsi que l'extrait de garance a attiré mon attention, et m'a paru tout indiqué pour l'"Oranger"... En plus, on attribue à la racine de garance des propriétés adoucissantes et astringentes, voire anti-oxydantes grâce aux nombreux flavonoïdes qu’elle contient. Parfait.

extrait-de-garance

 

J'en ai profité pour tester également leurs huiles essentielles: mandarine rouge (note de tête, très doux) et patchouli (comme note de fond / base fixatrice de parfum c'est parfait). L'harmonie olfactive devait faire voyager, une sieste sous un oranger en fleurs, sous le soleil déclinant d'une belle journée d'été (par exemple)... J'ai choisi de construire ma synergie autour de l'agrume, bien entendu, mais également de mettre en relief la facette fleurie, en incorporant à ma composition du petit-grain (la feuille de la fleur d'oranger) et du néroli (la fleur d'oranger). Vu le prix exorbitant de l'huile essentielle de la fleur, j'accentue sa présence avec une touche d'arôme alimentaire naturel, l'eau florale de MyCosmetik faisant le reste...

hydrolat-fleur-d-oranger

 

 Au final, c'est une fragrance construite comme un parfum: notes de tête, de fond et de coeur, qui va remonter les souvenirs d'une eau de cologne fraîche, le côté très doux et sucré du néroli en plus.

 "L'Oranger"

Savon douceur pour peaux sensibles, à l'eau florale de fleur d'oranger et au lait d'anesse

ORANGER&LAIT3 copie

Huile de coco (mousse abondante)

Huile d'olive (crémeux et nutrition)

Huile de macadamia (douceur et soin)

Huile de palme (crémeux)

Huile de ricin (mousse abondante)

+ soude et eau florale de fleur d'oranger (surgras 3%)

Ajouts à la trace: 

Eau florale de fleurs d'oranger

Arôme naturel de fleurs d'oranger

Lait d'anesse (30%) :  soin extrême pour peaux fragiles et semsibles.

Beurre de karité

pour un surgraissage total de 8%

Couleur:

Extrait de garance (2%)

Synergie d'huiles essentielles:

Petit-grain

Orange

Mandarine rouge 

Mandarine jaune

Benjoin

Patchouli

Néroli

Je voulais au départ un joli marbrage rouge-oranger sur fond de savon naturel (beige), j'ai donc utilisé une technique "in the pot" (couches alternées dans mon récipient de préparation, et versement dans le moule en une fois).

Cependant, c'était sans compter sur l'intense phase de gel induite par la présence à très fort dosage du lait d'anesse. Résultat: aucun marbrage n'est franchement visible, par contre le savon est d'aspect quelque peu translucide... C'est vraiment très joli!

Cette forte proportion de liquide rend également le séchage plus long: il faut bien compter 48H avant de pouvoir démouler le savon correctement.

Pour la couleur, je mettrais moins de garance la prochaine fois, car l'effet est intense: la pâte se colore en brun foncé (pas franchement rouge ni orange, mais je pense qu'à moindre dosage ça devrait le faire).

Pour ce qui est du verdict à l'utilisation: le top! (forcément): le lait et la phase de gel ont fait de ce savon une barre de douceur... Le crémeux est bien là, la mousse est fine et douce (je l'aurais peut-être aimé un peu plus exubérante, avec de grosses bulles... A voir après un temps de cure plus prononcé..?)

Quant au parfum, mission accomplie: une cologne fraîche et douce pour une peau de bébé! Yihaaa! ^-^

ORANGER&LAIT2 copie

Et vous, vous en pensez quoi?

(prochaine expérimentation: "La Lavande", savon-soin pour toutes peaux, à l'eau florale de lavande (vous l'aurez deviné...) et au lait de chèvre!

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [19] - Permalien [#]

21 mai 2014

Savon "Nude" tout naturel (mais c'est le top)!

naturel 1

Je me rends de plus en plus compte de l'utilité et de la qualité des savons réalisés par le procédé de saponification à froid.

"J'enfonce des portes ouvertes", me direz-vous, puisqu'il est évident que je ne vais pas dire le contraire ici, hein... Je ne vais pas me tirer une balle dans le pied en critiquant ma passion, évidemment... ^-^

Ben vous savez quoi? 

Si j'essaye d'être totalement objective, je le dis haut et fort: les savons à froid, c'est formidable.

Tout simplement.

Na.

Seul bémol: ils piquent les yeux. Mais c'est le lot des "vrais" savons finalement, de piquer les yeux. Il suffit de se mettre en mode "paupières fermées" pour que tout se passe bien...

Et tout se passe vraiment très bien, c'est le moins que l'on puisse dire...

Pour peu que la recette soit bien formulée, que le surgraissage soit relativement bien dosé et que les huiles utilisées soient judicieusement choisies, vous obtenez une qualité de savon incomparable à ceux du commerce. 

Bon, je ne parle pas de la fragrance. Les savons industriels sont parfumés à outrance, et les capiteux effluves ne sauraient pas être reproduits après passage de notre amie soude sur les synergies parfumées de nos bons savons faits-maison. Cependant, pour peu que l'on trouve une fragrance adaptée à la saponification à froid, on peut très facilement obtenir un savon délicieusement odorant, tout en subtilité. Pour les puristes, les huiles essentielles donnent des résultats aromatiques un peu surprenants au départ, mais tout aussi agréables (le 100% naturel en plus).

sent bon!

Encore dubitatifs?

Et bien voilà, essayez ça: lavez-vous les mains (dans un premier temps) avec un savon saponifié à froid. Il n'en faudra pas davantage pour vous convaincre: la finesse de la mousse, la douceur crémeuse lors du savonnage, le satiné de votre peau après le rinçage... C'est le top

Sans compter le soin de beauté - luxe suprême - apporté par les huiles ou beurres précieux généralement utilisés pour le surgraissage de votre savon... Je connais peu de savons du commerce véritablement enrichis en huile d'argan ou macérât de calendula, hein... Et s'il y en a, c'est sous forme de traces. Juste pour pouvoir les citer dans la formule, quoi... Mais ça n'approche généralement même pas les 1%. Rien à voir avec les pourcentages de la saponification à froid, qui sont rarement inférieur à 5-10%... 

Et je ne vous parle même pas de l'hydratation incomparable laissée par la glycérine - gardée intacte lors de la réaction de saponification, contrairement à celle (extraite et revendue) des savons industriels. En effet, l'une des particularités de ce type de savon "faits-main", c'est que la glycérine, à la fin de la réaction, est toujours là. Les savons du commerce, eux, en sont quasiment dépourvus: on la récupère industriellemenent pour la revaloriser en savon liquide par exemple, ou pour d'autres applications cosmétiques... Bref, on appauvrit la qualité du savon pour multiplier les bénéfices. Dans la saponification à froid, ce n'est tout bonnement pas faisable! La glycérine apporte encore de la qualité à votre pain de savon, du soin à votre peau.

Quand je vous dis que c'est un vrai soin de beauté!

Allez, essayez: vous n'allez pas le regretter! Une recette toute simple comme celle que je vais vous donner ici, même sans parfum, vaut bien mieux que tous les vilains savons du commerce. Parole. 

Savon "Nude" tout naturel, sans parfum et sans colorant

naturel 2

Huile de coco (pour la mousse abondante): 175g

Huile de palme (pour une mousse dense qui tient bien): 170g

Huile de ricin (pour une mousse douce et abondante): 80g

Huile d'olive (pour le crémeux): 140g

Huile d'avocat (pour la douceur): 140g

+ soude et eau à recalculer (avec Soapcalc par exemple) pour un surgras total de 3%

Ajouts à la trace:

50g d'huile de noyaux d'abricot (nutrition)

5g d'huile d'amande douce (douceur)

13g d'huile de chanvre (hydratation et apaisement peaux sensibles)

Pour un surgraissage total = 8%

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [19] - Permalien [#]

10 mars 2014

"Latte Macchiato", aux 5 noix et aux laits!

Latte2

Oulà! Ben oui je l'avoue : je découvre qu'être maman est un job à plein temps (voir même davantage...) et j'ai peu l'occasion en ce moment de venir flâner sur l'internet mondial hein... Et pourtant j'ai un million (ou presque) de chouettes essais savonnesques à vous montrer! 

Le temps me manque (comme le sommeil), mais il va falloir que j'arrive à me libérer quelques instants pour moi quand même! Voyez par exemple, là, j'écris ici entre deux remises de totote dans le bec, et avec une seule main (oui, je commence à être une pro du "je fais tout d'un seul bras et avec du vomi sur l'épaule"). Mais je m'acharne quand même et vlan! J'ai décidé envers et contre tout biberon de vous parler aujourd'hui d'un des derniers savons sortis de mon laboratoire ma cuisine. 

Elaboré avec de l'huile de pistache. Si.

Ben oui quoi, la pistache c'est pas que dans les bols pour l'apéro qu'on peut la trouver...

Et l'envie m'est venue subitement après un p'tit verre d'un bon blanc moelleux sur la terrasse.

Latte4

Parce que bon, c'est vrai que ces derniers mois, l'apéro et moi on n'était plus très copains. La bière sans alcool et le coca zéro ça va 5 minutes hein, mais ça ne vaut pas un bon Monbazillac quand même. On est d'accord.

Du coup, M.J.P et moi on se rattrape de 9 mois de bons et loyaux services rendus à la grossesse, et on ressort les chips - cacahuètes au rythme des rayons du soleil qui commencent à pointer le bout de leur nez. Avec le Monbazillac. Forcément.

Et les cacahuètes. Et les pistaches.

Et c'est en décortiquant la vingtième deuxième coque de ce divin oléagineux que je me suis souvenue de cette huile épaisse, jolie et plutôt insolite qui stagnait dans mon placard depuis un moment, à côté de l'huile de courge et de la teinture (maison) de vanille au chocolat...

"Euréka!" que j'ai dit, en Newton du savon (sans la pomme mais avec le raisin. Pressé, le raisin. Et moelleux. CQFD)

"Sapristi c'est reparti", qu'il m'a répondu M.J.P. Toujours aussi enthousiaste à l'idée de tester mes nouveaux essais savonneux. Le rabat-joie.

Et ben oui. N'en déplaise à mon foie.

Les savons, c'est comme l'apéro. C'est reparti mon kiki!!

"Latte Macchiato"

Savon riche aux 5 noix et au lait de chèvre

 

Latte3b

 

Composition :

Huile de coco 18%

Huile de pistache 7%

Huile de noix 11%

Huile de noisette 11%

Huile de ricin 5%

Huile de palme 20%

Tallow beef et saindoux 29%

+ eau et solution de soude (à recalculer avec soapcalc) pour un surgras total de 8%

Dans les huiles avant la soude :

Argile blanche

Lait d'amandes 10%

Yaourt au lait de chèvre bio 5%

Miel 1%

Dans l'eau de dilution de la soude

Farine de riz (pour la douceur et l'onctuosité qu'elle apporte)

Ajouts à la trace, pour un surgras total de 10% :

Beurre d'amandes (Aroma-zone)

Arômes alimentaires "Nougat" et "Biscuit spéculoos"

Mélange "maison" de fragrances (sensory Perfection) : "Café Moka" / "Pralines & Cream" / "Noisette"

Fragrance (Ma Cosmeto Perso) : "Cookie Amande"

Latte5

Pourquoi l'huile de pistache : un très beau vert intense, une odeur d'amande irrésistiblement gourmande, une viscosité intéressante. Davantage connue pour ses qualités gustatives que cosmétiques, il s'avère toutefois qu'elle a des propriétés nourrissantes notables, et qu'elle est très riche en vitamine E bien connue pour ses effets antioxydants.

Gorgée de vitamines, elle est essentiellement utilisée pour les soins capillaires, pour redonner brillance, vigueur et éclat aux cheveux. Mais sa richesse en fait aussi une alliée pour la peau, qu'elle nourrit intensément sans effet gras puisqu'elle pénètre rapidement. 

Elle aurait une action correctrice sur les imperfections de la peau telles que les tâches brunes ou les rougeurs, et agirait sur la pigmentation pour unifier et embelllir le teint.

Pourquoi les huiles de "noix" : de façon générale, les huiles de fruits oléagineux, quelles qu'elles soient, sont reconnues pour leurs vertus nourrissantes, antioxydantes et régénérantes, grâce à leur teneur en graisse élevée - graisse riche en acides gras insaturés contenant les précieuses vitamines E et F. On connait tous les bienfaits des huiles d'amandes douces, d'avocat, d'olive ou de coco...

J'ai donc eu envie de les mettre à l'honneur dans ce savon, enrichi par ailleurs au miel, aux laits d'amande et de chèvre pour encore plus de douceur et de soin.

Latte6

Le résultat : Au bout de 30 minutes de mise en moules, le savon "suinte", ce qui est typique des savons au sucre. Mais le résultat, c'est que les jolis reliefs de surface retombent et deviennent bien moins beaux, on perd l'effet "gourmand" que peuvent donner les vagues de savon...

La phase de gel est également très importante : du coup, on peut mettre le moule au frais pour limiter le phénomène si l'on veut éviter les auréoles disgracieuses dans la masse. S'il y avait eu un marbrage dans ce savon, ça aurait très certainement gâché tout l'esthétique, et c'aurait été bien moins joli...

Le parfum est fantastique par contre! Ca sent le cappuccino, c'est vraiment très agréable (et ça a plu autour de moi!) C'est donc surtout l'odeur du café et du caramel qui ressortent. L'arôme alimentaire n'a, quant à lui, donné aucun résultat notable, il a été "bouffé" par la soude... Seules les fragrances subsistent après la cure.

Latte1

Bilan : c'est un savon ultra doux, à la mousse fine, très crémeux et très nourrissant, à l'odeur gourmande à tomber par terre, et aux propriétés cosmétiques indéniables! Il laisse après savonnage la peau ultra douce et bien hydratée. Génial pour les peaux sèches, adapté également aux peaux matures, il faut juste, avant de l'offrir, prévenir qu'il contient des huiles de fruits à coques (les allergies à ces dernières étant très fréquentes).

J'aime beaucoup son look épuré qui laisse juste la place à la couleur naturelle du savon, d'un beau brun soutenu grâce à l'huile de pistache. Finalement, je me demande si les savons unis ne sont pas mes préférés, tant ils permettent de mettre en valeur les tampons dont on les décore et laissent l'intérêt qu'on leur porte tourné uniquement vers les huiles précieuses qui les composent...

Oui, faut croire que je me fais vieille, m'sieurs-dames, je commence à troquer les micas rose fluos contre le zéro fioritures.

Zéro fioritures, zéro fioritures... Oui, bon. Pour les savons seulement, hein.

Parce que je n'échangerai pas pour le moment mes fards à paupières vert-pomme et mes gloss rouge-cerise contre mère nature et le Labello pour tout ornement cosmétique, quand même. Faut pas pousser non plus. 

Vieille mais pas trop, quoi. Y'a encore un peu le temps. Non?

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 décembre 2013

Comme une envie de chocolat... qui mousse! ^-^

2b

Il paraît que les femmes enceintes ont des envies... Ben les jeunes, je vous confirme que c'est le cas, hein.

Rien de bien méchant de mon côté, cependant : je n'ai toujours pas envoyé M.J.P me chercher des fraises fraîches - en cette saison je pense qu'il m'aurait quelque peu maudite - ni même un bon vieux Mac Do à 2h du matin (quoi que ça peut encore arriver, vu que Miss Frimousse n'a pas encore pointé le bout de son nez...)

Bref, je suis une femme enceinte a-do-rable, quoi. Forcément. CQFD.

Si si.

Enfin, à une exception près... Un truc très bizarre, mais on ne se pose plus de question quand les hormones vous submergent, n'est-ce pas.

Alors que, d'habitude, je ne suis pas très chocolat noir ni trucs gras, là j'ai des envies régulières de "Noir intense à 70%" l'après-midi (au diable ma taille 36, depuis longtemps reléguée au fin fond de mes placards), et... de frites. De frites industrielles bien grasses et bien fines, dorées et croustillantes. 

Et des fois, je mange même les 2 en même temps. Une frite, un morceau de chocolat. Et on recommence.

Beurk? Beurk, OK. Mais je kiffe, je te dis pas.

Trop bizarre je te dis.

Mais du coup, vu que j'ai troqué mon Poulain "douceur de lait" pour du Côte d'or "70% noir intense", j'ai décidé de le mettre à profit agréablement dans une recette de savon au lait rigolote... Tant qu'à faire.

3

Ben oui, si on regarde bien, dans du chocolat au lait, y'a tout pour faire du bon savon bien agréable, crémeux et tout doux : du sucre, du lait, du beurre de cacao... Voilà ce que le "Musée du chocolat" de Bruges nous dévoile à ce sujet :

Chocolat au lait

 

Ben voilà! 

Allié à une chouette fragrance gourmande, des matières grasses de qualité à saponifier et un peu de lait entier pour renforcer le côté "douceur et crémeux" du savon, le tour est joué! On obtient de jolis rochers de savon tellement mimis qu'on en mangerait! ^-^

5

Le parfum de chocolat obtenu grâce à mes fragrances est top, vraiment concluant! Le mélange de senteurs marche bien, je le mets dans un côté de ma mémoire en "favoris" pour plus tard, si besoin...

La crème lorsque l'on fait mousser le savon est vraiment agréable, on sent la présence du lait et du sucre, qui renforcent bien sa douceur et son onctuosité...

Par contre, je trouve que la mousse en elle-même n'est pas assez abondante (j'aime personnellement quand il y a de grosses bulles de partout). C'est très certainement dû à la faible proportion d'huile de coco (20%)... Mais en même temps, beaucoup préfèrent les mousses fines, alors... C'est là encore une question de goût!

4

Par ailleurs, mon dioxyde de titane n'a pas été mélangé avec suffisamment de soin... Résultat : d'inesthétiques grains blancs dans la masse de savon :-( 

Petit détail : utilisez bien du chocolat au lait pour vos savons, il est beaucoup plus chargé en beurre de cacao, en lait et en sucre que le chocolat noir, qui lui est quasiment juste constitué de pâte de cacao (bien moins intéressant en savonnerie, si ce n'est pour sa couleur brune) :

Chocolat noir

 

Ca me donne une raison de plus pour le dévorer de plus belle, celui-là ! (avec modération) (ou pas !)

^-^

Savon "Crème de Chocolat" au lait entier

1

Huile de coco = 20% (mousse abondante)

Huile de colza = 20% (douceur)

Huile d'olive = 15% (crémeux)

Beurre de karité = 20% (qualités nutritives)

Saindoux = 25% (onctuosité)

Dans les huiles

8 % de chocolat au lait fondu

+ Solution de soude

à recalculer (Soapcalc) pour un surgras total de 8 % + eau (quantité diminuée de moitié) et lait entier (pour compléter la quantité de liquide nécessaire)

Ajouts à la trace

Micas : ocre et dioxyde de titane (TKB)

Fragrances : "Chocolate Toffee" et "Pralines & Cream" (Sensory Prefection) + "Cookie Amandes" (Ma Cosméto Perso)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [8] - Permalien [#]


09 septembre 2013

Marbrage au cintre et Laits dans les huiles pour un "Savon Chouchou" très Green (l'une de mes recettes préférées!)

Vert2


Raphaël, l'artisan savonnier de talent que vous pouvez lire régulièrement sur le blog "Rue du savon" (de jolies choses extrêmement originales, des réalisations délicates, et une mine d'or d'informations générales sur le savon et ce qui s'y rattache) nous a parlé d'un projet qui lui tient à coeur, spécialement dédié aux amateurs de saponification à froid, dont il révèlera les détails et secrets dès que tout sera peaufiné "ad hoc"...
 
J'ai eu la chance et le plaisir de pouvoir - modestement - apporter ma pierre à l'édifice en détaillant l'une de mes recettes de savon préférées... C'est justement l'une de celle pour lesquelles j'ai testé l'ajout de nouveaux ingrédients - autres que les huiles végétales - pour tenter de rendre encore plus douces et agréables à utiliser les barres ainsi obtenues.
 
Ainsi, j'ai tenté l'incorporation de yaourt au lait de chèvre, associé à du miel et du lait d'amande, pour voir s'ils apportaient vraiment une douceur et un satiné particulier au savon après la cure. J'ai également ajouté de la farine de riz à l'eau de dilution de la soude (on appelle le liquide obtenu "lait de riz" par abus de langage) pour voir ce que ça donnait...

 

Il est en effet connu (ou pas):

 

- que le lait rend le savon onctueux et crémeux, avec une mousse plus dense et des bulles bien stables,

 

- que le sucre (sous forme de miel notamment) donne une mousse abandante, avec de bonnes bulles bien stables, 

 

- que la farine de riz rend le savon plus doux, plus velouté, et permet une meilleure tenue de la fragrance et un meilleur rendu de la couleur si l'on utilise des micas.

 

Pour parfaire le tout, j'ai ajouté de l'argile blanche, naturellement riche en sels minéraux, pour ses propriétés adoucissantes, calmantes, apaisantes et purifiantes.

Vert1

 

Pour ce qui est de la formulation, j'ai utilisé l'une de mes huiles préférées en savonnerie: l'huile végétale de carthame, qui donne une douceur incomparable à l'usage... A condition de l'utiliser avec parcimonie (moins de 15%), sous peine qu'elle ne rancisse avec le temps!

 

J'ai choisi d'utiliser de l'huile d'olive également, en quantité relativement importante. Elle donne au savon un crémeux merveilleux, et utilisée en harmonie avec d'autres huiles elle perd totalement son côté "visqueux" pour n'en laisser que le glissant délicat.
 
J'ai complété le tableau avec du beurre de karité, qui apporte richesse et dureté au savon.

 

Pour finir, de l'huile de coco, qui procure une mousse douce et abondante, de l'huile de palme, qui stabilise la mousse pour une utilisation des plus agréables, et de l'huile de ricin pour qu'elle soit bien dense!

 

Attention: pour éviter la surchauffe induite par le sucre contenu dans certains de ces ingrédients, il faudra faire passer au savon, une fois coulé dans son moule, une nuit au frigo, et le laisser ainsi au frais 24H avant démoulage. Cela évitera une "phase de gel" trop inesthétique au coeur du savon, sans lui enlever quelque bienfait que ce soit!

 

Pour l'aspect extérieur, j'ai eu envie d'essayer le fameux marbrage au cintre, également appelé "secret swirl", qui demande à la fois un chouia de matériel à bricoler (adapter un vieux cintre à la taille exacte de son moule) et une bonne maîtrise de la trace (ni trop fluide, ni trop épaisse).

Vert4

Vous pouvez avoir un aperçu de la technique sur cette vidéo très instructive...
 
Avec cette recette, je dois dire que je n'ai rencontré aucun problème particulier pour la réalisation, au contraire! On a un peu de temps pour le marbrage (pour peu qu'on ne mélange pas trop longtemps au batteur électrique après l'ajout de la soude), et j'ai été ravie du résultat obtenu (même si à mon goût la coouleur marron est trop claire par rapport à ce que je souhaitais, et le vert trop foncé...). 

 

Conclusion : un savon super à l'utilisation, malgré - une fois encore - de mauvaises surprises avec les micas trop foncés qui dégorgent quand on se lave... Donc un conseil : ayez la main supra-légère avec les micas de couleur foncée, voire laissez au savon sa couleur naturelle, vous n'en aurez que plus de plaisir (et c'est finalement aussi joli!!). Sinon, cela reste l'une de mes recettes favorites, douce, crémeuse à souhait, avec des bulles fines mais très abondantes, et une douceur... Hummm!! A tester, vous ne serez pas déçu!!

 

La Recette: "Savon Chouchou marbré au cintre"
 
Vert3
 
19% huile de noix de coco
21% huile de palme
25% huile d'olive
15% beurre de karité
10% huile de ricin
10% huile de carthame
 
+ soude et eau à recalculer (www.soapcalc.net) pour un surgraissage à 5%
Ajouter à l'eau de dilution de la soude 1 cuil à soupe de farine de riz, bien remuer.
 
Ajout dans les huiles fondues avant de mettre la soude
 
50g de lait d'amandes
1/2 yaourt au lait de chèvre (60g environ)
1 cuil à soupe de miel
1 cuil à soupe d'argile blanche (20g environ)

 Micas utilisés:

Partie 1 : "coral reef blue" + "chromium oxyde green" + "breath of spring" + dioxyde de titane (T.K.B)

Partie 2 : "blackstar gold" (T.K.B)

 

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [21] - Permalien [#]

03 septembre 2013

Savon P!NK au parfum de Coca : rose, fun, déjanté... It's a girly day!!!

4pink4

Ben ça, ça me fait tout bizarre...

Je me rends compte que cela fait maintenant plus de 5 mois que je n'ai plus pris le temps de poster un message par ici. Et pourtant, le savon et la saponification n'ont pas quitté ma tête (et ma cuisine!) pour autant!!

Non, en fait, tout plein de choses se sont passées depuis la dernière fois. Sans m'étaler sur des détails trop personnels, de jolis évènements sont venus parsemer mon quotidien de stress, d'attente, d'angoisse, de bonheur, de doutes, d'incrédulité, de joie!!!

A force de persévérance, de traitements, de rendez-vous médicaux, et autres réjouissances que je vous laisse imaginer (notamment 1 mois d'immobilisation totale et autres hospitalisations bien chiantes), MJP et moi avons enfin (ENFIN!) vu un peu d'espoir sortir de toutes ces "fécondations in vitro" très très lourdes pour nos têtes (surtout) et pour mon organisme (un peu) ;-)

Photos iPhone 080713 235

...dire que certains n'ont qu'à tirer un coup (LOL)...

J'ai donc eu, dans l'attente de la réussite de notre énième tentative, l'esprit ailleurs pendant 3 bons mois, n'ayant qu'une vague motivation pour la lecture... Et encore. Le stress, quoi.

Et lorsque La date fatidique est passée, si le stress n'est pas parti (on ne se refait pas hein...), je dois dire que j'ai une pêche d'enfer!!! Je suis partout à la fois, je bosse, je profite, je nettoie, je lis (encore) et je tricote des sacs (si si), je couds des machins et je teste de nouvelles recettes, je fais des pyramides de macarons et des cookies au chocolat, je pars en vacances 1 mois et je reviens au boulot motivée et gaie, bref... Je revis et je retrouve petit à petit le sourire!! 

Encore plus maintenant que l'on sait que c'est une fille!! Hi hi hi! 

Moralité: il ne faut jamais perdre espoir... Tout arrive si l'on s'en donne à la fois le temps et les moyens... Et que l'on reste positif! ;-)

Mais revenons à nos savons...

2pink2b

Je vous disais que j'avais testé plein de nouvelles recettes... En fait, j'avais - en mars et en avril - pondu de nouveaux "crus", en utilisant les huiles que j'avais trouvé intéressantes dans mes précédentes recettes et en essayant d'optimiser leur dosage pour rendre le savon encore meilleur...

J'ai également testé l'utilisation du lait de riz pour dissoudre la soude (réputé pour rendre le savon très doux, améliorer la mousse, et donner un effet soyeux), ainsi que tout plein de laits, de façon générale (lait de vache entier, crème, lait de chèvre, yaourt, lait d'amande etc.)

Du coup, à défaut de pouvoir manipuler la soude pendant plus de 3 mois, j'ai observé, senti, analysé ce que donnaient mes essais, et ai finalement tranché pour mes huiles / recettes / techniques favorites entre toutes... Mais pas pour rien...

Car je garde dans un coin de ma tête cette envie obsédante de monter ma petite savonnerie en activité secondaire, juste pour le plaisir, pour faire ce que j'aime et le partager avec le plus grand nombre possible ;-)

Et voilà comment sont nées 6 recettes originales (enfin, j'espère), testées et approuvées par toute la famille (Gipsy est toujours réticente mais elle se prend quand même de la mousse sur le nez quand elle vient m'embêter dans la salle de bain!) et pour tous les goûts ;-)

Je les garde dans un coin de ma tête le temps de mettre tout ça en forme (monter une savonnerie, c'est un vrai parcours du combattant, surtout quand on travaille à côté et qu'on est crevé en rentrant à la maison...) Alors je compte bien mettre à profit mon congé mat' à venir pour peaufiner et terminer tranquillement (ou pas) tout ça!

Bref.

En attendant de pouvoir vous en dire (et en faire) davantage, j'ai plein de savons en stock à vous montrer... Sans parler tous les savons des collègues de sapo à froid que j'ai loupé depuis 5 mois sur le net, et que je dois aller voir, moi aussi... Alors, à bientôt sur vos blogs chers amis savonniers amateurs!!!

Je vous laisse pour ma part avec mon savon qui "rocke" un max, au look fun et girly et au parfum de Coca-Cola qui a fait tomber mes nièces en transe!!

Savon P!NK

1pink1b

 

Huile d'olive = 20% (douceur)

Huile de coco = 18% (mousse abondante)

Huile de palme = 22% (mouse dense)

Huile de macadamia = 10% (onctuosité)

Huile d'argan = 10% (onctuosité)

Huile de ricin = 10% (qualité de la mousse)

Beurre de cacao = 10% (savon plus dur)

Ajouts avant la soude :

Lait d'amande + Lait de chèvre + Lait fermenté

Miel

Argile violette

+ Soude et eau à recalculer pour un surgras total de 8%

Ajouter dans l'eau de dilution de la soude 1 cuil à soupe de farine de riz, pour une mousse soyeuse et un savon plus doux.

6pink6b

 

Des étoiles, du rose, du noir, il ne manque plus que les clous et les têtes de mort et on se prendrait presque pour une rock-star...

Sa texture : Doux, crémeux, bien moussant, avec de moyennes bulles très abondantes, à l'usage il est vraiment très agréable, c'est une bonne recette (on peut remercier l'huile d'olive pour la douceur, les huiles d'argan et de macadamia pour l'onctuosité, le beurre de cacao pour un savon qui dure bien... Sans parler des laits, du miel et de l'argile incorporés dans les huiles avant la soude et qui apportent un satiné absolument extra)!

Son parfum: L'odeur est magique (pour les amateurs de fragrance only), du Coca comme si l'on en buvait... Par contre, bonjour le déphasage lorsqu'on l'ajoute après la trace... La cata! D'où l'aspect un peu "pointilleux" de ce savon, qui lui donne toutefois son aspect si particulier. Finalement, ça ne m'a pas déplu... Il a juste fallu bien vérifier qu'il n'était pas caustique à la fin de la cure (1 mois minimum) : aucun problème. 

5pink5

Petit conseil : pour profiter à fond de vos compositions parfumées au sein de vos savons, prenez bien un beurre de cacao incolore (sinon la pâte à savon devient maronnasse) et désodorisé (à moins que vous ne composiez un parfum vanillé chocolaté).

Et autre détail (qui n'en est pas un au final) : le mica noir, tout comme le charbon à forte dose (pour avoir une couleur bien foncée), c'est pas ce qu'il y a de plus agréable sous la douche (on a l'impression de se laver à l'eau sale... Et je ne vous parle pas des traces sur la faïence blanche, pfff....)

Conclusion : recette excellente, résultat top, mais sans mica noir et si possible sans fragrance "Coca" (qui déphase le savon)!

3pink3

Contente d'être de retour parmi vous!!  ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [38] - Permalien [#]

14 mars 2013

"Le savon magique d'Ysaure" au chocolat blanc. Qui ne l'est pas (blanc) mais qui l'est quand même (au chocolat). Compliqué hein?

Savon magique d'Ysaure (3)

L'autre jour, en passant en coup de vent dans mon supermarché habituel pour acheter vite fait bien fait une bouteille d'huile d'olive bio (indispensable chez moi, je ne vous fait pas un dessin, hein... elle finit rarement dans mes salades), que vois-je?

Des oeufs. Plein d'oeufs, et du chocolat. Plein de chocolat.

"Mais qu'est-ce que donc que toutes ces tentations diaboliques?" que je me suis alors dit à moi-même dans ma tête, interloquée que j'étais devant tant de divines douceurs, hésitant entre me péter le ventre au Kinder géant ou remonter mon magnésium défaillant à l'aide d'une bonne boite de Ferrero rochers (au lait).

"Ben, c'est Pâques", que me répond la dame d'à-côté de moi dans le rayon, qui semblait, elle aussi, dubitative quant au choix de sa craquerie du jour (entre lapinou et cloche bien charnue, son choix ne balança guère longtemps).

Bref. Je me suis donc désolée de tout ce vilain tapage commercial autour des jolies fêtes chrétiennes, me suis amusée de voir à quel point on ne risquait pas, mais alors vraiment pas, de louper la date de Pâques, vu que les rayons sont remplis à craquer trois bonnes semaines avant je jour J, et me suis lamentée sur mes bras chargés de cochonneries adorablement ivoires, divinement marron-pâles et superbement noir-ébènes (vu que tout ça finira tôt au tard dans un endroit moins poétique que les recoins cachés de mon jardin).

il faut dire que bon, vu qu'on n'a (pour le moment) aucun gosse à la maison - et que Gipsy est davantage branchée croquettes - je te laisse deviner qui va manger tout ça... Et donc, se taper de longues heures de muscu et de longues journées de régime pour compenser (CQFD).

(Combien il en faudra, d'après vous, pour éliminer les 3 kilos de chocolats rangés dans mes placards - mais qui ne le resteront pas longtemps?)

Bouh.

C'est trop dur la vie d'une fille. Trop trop trop. Mais résister devant du chocolat, ça l'est encore davantage. Alors va pour le régime. Na.

Tout ça c'est la faute à l'huile d'olive. C'est pas moi, m'sieur.

C'est les savons.

 

Savon magique d'Ysaure (2)

 

En bonne droguée de chocolat, je le revendique donc: Pâques I love you.

Avec tout ça, il aurait été dommage de ne pas se laisser tenter par un petit savon aux effluves chocolatées... Je joue à la cloche et Gipsy se déguise en lapin, et hop! De petites bulles gourmandes voient le jour pour préparer la fête du chocolat!

Saviez-vous à ce sujet que le chocolat blanc est une alternative remarquable au beurre de cacao dans les savons? En effet, lorsqu'on le décortique, on s'aperçoit qu'il  contient en moyenne 15% de lait (bien connu pour ses propriétés adoucissantes fabuleuses dans un savon), 55% de sucre (qui augmente la densité de la mousse et l'onctuosité lorsqu'il rentre en saponification), ainsi qu'au minimum 20% de beurre de cacao (idéal pour durcir un savon et nourrir la peau)?

Il n'en fallait pas plus pour me convaincre de l'utiliser, en ajout après la trace, pour surgraisser et enrichir les qualités de mon futur savon!

Mais que nenni du blanc tristoune ou du beige écoeurant, je voulais un savon gai, coloré, comme un oeuf de Pâques mais avec un côté mystique en plus... Finalement je préfère être une sorcière du chocolat qu'une cloche de Pâques, moi.

(non mais)

Et puis, côté purement déco, j'avais envie d'un marbrage un peu différent, une composition colorée originale. Mais en mesure de techniques, je dois dire qu'on a un peu fait le tour... Inventer un nouveau truc, là, franchement, je sèche... Du coup, j'ai combiné 2 méthodes, et tadaaaa!

Voilà un grand n'importe quoi qui commence avec 4 couleurs bien distinctes à sa base, genre organisé (chacun à sa place - pas bouger - bien sage), mais qui part en vrille au milieu, avec une dispersion dans un grand mélange coloré (comme une Gipsy dans mes vernis à ongles un chien dans un jeu de quilles, quoi).

Je sais pas vous, mais moi j'aime bien! ^_^

Savon magique d'Ysaure (4)

Le "Savon Magique d'Ysaure" au chocolat blanc

(ou comment remplacer la cloche et le chocolat par une sorcière et du savon)

Composition:

Huile de coco = 25% (pour la mousse abondante)

Huile de palme = 25% (pour la stabilité de la mousse et le velouté)

Huile de soja = 15% (pour la douceur)

Huile de tournesol = 15% (pour la douceur)

Beurre de mangue = 15% (nourrissant - restructurant)

Huile de ricin = 5% (améliore la mousse)

+ Soude et eau calculées pour un surgraissage à 5%

Ajout après la trace:

5% de beurre de cacao sous forme de chocolat blanc (qui contient, lui 20% de beurre de cacao), soit: (5y/20) grammes de chocolat blanc (avec y=poids total des huiles)

4 cuillères à soupe d'oxyde de zinc (purifiant)

Micas colorés (TKB)

Synergie parfumée:

Fragrance "Chocolats Belges" (Sensory Perfection) + fragrance "Chocolat Tofee" (Sensory perfection)

HE élémi + HE orange

 

Savon magique d'Ysaure (1)

 

Bilan du savon:

Une texture lisse, très jolie, un savon à la vitesse de trace idéale, bref, un bonheur à travailler!

A l'usage, il est très très doux grâces aux huiles combinées de tournesol et de soja, ne rancit pas du tout malgré le fort pourcentage de liaisons non saturées d'acides gras (les HV liquides), et dure longtemps grâces aux actions durcissantes conjuguées des beurres de mangue et de cacao.

Par contre, à mon goût le parfum chocolat n'est pas assez prononcé: les fragrances ne tiennent pas bien la saponification (note pour plus tard).

L'ajout de l'oxyde de zinc (je pense que c'est lui) a donné au savon un aspect mat, un peu poudré (vous le voyez sur la photo), brut. J'adore. On distingue même encore un peu le brillant des micas utilisées. C'est à la base une poudre utilisée en cosmétique comme matifiant dans les crèmes, un pigment blanc mat bien connu pour ses propriétés antiseptiques et protectrices, souvent utilisé dans les soins des peaux irritées ou pour les jeunes enfants. Par contre (et oui il y a un "mais") -peut-être ne l'ai-je pas assez mélangé- mais en tout cas, il a dispersé plein de petits points blancs dans le savon. Ca gâche un peu l'effet du marbrage... Déçue.

Donc, pour résumer: Une chouette alternative gourmande au beurre de cacao avec le chocolat blanc, et un marbrage à retenter très vite, mais sans l'oxyde de zinc!

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [25] - Permalien [#]

06 février 2013

Savon "Douceur de zan" au réglisse (à consommer sans modération!)

Douceur de Zan

Un produit cosméto sur le thème de la gourmandise... Voilà le défi qui était lancé lors du swap gourmand du blog "swap and the city" que j'ai eu le privilège de pouvoir organiser il y a déjà quelques temps de cela...

(à la bourre dans mes posts, je te l'ai dit, hein...)

(en même temps, je suis une nana, alors le retard est une seconde nature... Non? Ah...)

Bref. Donc.

Le thème de la gourmandise... Quel produit allais-je bien pouvoir élaborer??? Pardi?? Ben oui, un savon! (forcément) (en même temps, ça s'appelle "Soapacadabra" ici, alors voilà voilà, CQFD...)  ;-)

La gourmandise, tout un programme... Un pécher aussi, mais c'est tellement bon pour le moral qu'on va être tolérant, et reprendre un morceau de ce divin gâteau au chocolat, juste pour la magnésium que cela pourra nous apporter... Bien sûr. Hop.

Ou encore, piocher dans le paquet de bonbons qu'on a rangé dans un tiroir du bureau, juste au cas où on ferait une chute de sucre à cause de la chaleur (ou du stress, ou de la fatigue, ou du cycle menstruel... Les excuses pour être faibles sont moultitudinesques, je t'assure).

Lol (ou pas!)

Perso, les bonbons que je préfère, ce sont les réglisses, sous toutes leurs formes. Ronds, ou longs, ou durs, ou mous... Même salés je les adore (si si les réglisses salés, une spécialité belge un peu spéciale, mais qui ne me fait même pas peur) (na).

Du coup, ni une ni deux, je me dis qu'un savon au réglisse, du moins à l'odeur délicieusement anisée, ça pourrait le faire..!

Douceur de Zan 4

Outre le look du savon qui s'imposait d'office (noir bien sûr, un peu comme un morceau de Zan), le défi a été ici de recréer avec les moyens du bord la fragrance typique de ce bonbon particulier, avec juste ce qu'il fallait de mentholé, de fraîcheur, de sucré...

Pas une mince affaire... Surtout quand on a entre les mains la fragrance "Liquorice" de sensory Perfection, censée reproduire le doux réglisse de notre enfance, mais qui a davantage l'effluve faiblarde d'un vague papier d'emballage usé de "Stoptou" oublié dans un coin pendant 4 ans. Au moins.

Bref. Défi total es-parfumage savonnesque, quoi. Youpi? Ben oui, on va dire youpi.

Douceur de Zan 7

Ca m'a permis de me creuser un peu les méninges ("pour une fois", diront les mauvaises langues méchantes) :-p

"Qu'est-ce que je peux utiliser pour recomposer une odeur de réglisse bon sang?!".

Alors:

- Une bonne infusion de réglisse déjà, avec un chouia de menthe dedans, et de la badiane aussi (aussi appelée anis étoilé)... Une magnifique odeur, un arôme puissant... Mais face à la méchante soude, ça ne suffira évidemment pas...

- Des huiles essentielles, bien sûr! Menthe poivrée fera l'affaire pour son côté frais, et un peu de basilic exotique pour son côté vif. L'anis est trop difficile à trouver, alors on s'en passera... Hélàs.

- De l'arôme alimentaire, ensuite, pourquoi pas! De ceux que j'utilise pour mes macarons... Une bonne odeur bien caractéristique, et une première pour moi dans les savons... Histoire de voir ce que ça donne et si ça tient!

... Je mélange, je touille, je renifle... Et bof. Manque un truc anisé encore.

Réfléchir... Que rajouter pour renforcer la fragrance et la rendre plus typiquement réglissée??

Je lève la tête et là... Illumination, sur mon étagère.

Une bouteille d'anisette d'Oran. Toute neuve. Qui me sourit (ou presque).

Et paf, une bonne cuillère à soupe dans mon mélange, qui s'illumine d'un coup et se met à frétiller de toutes ses molécules volatiles (ah, les méfaits de l'alcool ma pauv' dame...)

Je l'ai enfin, ma fragrance parfaite! Euréka que je dis!

Douceur de Zan 5

Conclusion (ma pauv' dame):

- l'arôme alimentaire dans les savons: oui

- l'alcool : un grand oui aussi (pour une fois on a même le droit d'abuser de l'anisette) (mais juste pour renforcer l'arôme des savons).

Savon "Douceur de Zan" au réglisse pour les gourmands (et les autres)

Douceur de Zan 3

20% huile de coco (pour les bulles)

20% huile de palme bio (pour la qualité de la mousse)

10% huile de ricin (pour l'abondance de la mousse et son onctuosité)

15% huile de tournesol (pour la douceur)

20% beurre de mangue (pour la dureté du savon et le soin)

15% huile d'argan (pour l'hydratation et la douceur)

Soude et eau à recalculer (pour un surgraissage de 5%) 

Ajouts à la trace:

2% d'un mélange d'huiles d'argan et d'huile de figuier de barbarie (pour la qualité cosmétique exceptionnelle de ces huiles)

soit un surgraissage total de 7%

Micas:

2cc micas noir (TKB) et 1cc mica brillant argenté (TKB - pour la ligne centrale dans le savon)

Fragrance (la fameuse):

5g HE menthe poivrée (mentha piperita)

3.5g HE basilic exotique (ocimum basilicum)

7g fragrance pepermint + 20g fragrance liquorice (Sensory perfection)

Et enfin:

40g d'anisette d'Oran

40g d'arôme alimentaire naturel de réglisse

2 cuil à soupe de poudre de réglisse

... soit une quantité liquide de 80g à prélever sur le poids d'eau recommandé pour le savon.

 Douceur de Zan 8

 Résultat:

- L'ajout de la fragrance fait accélérer la trace vitesse grand V! cela fait comme un déphasage, comme des grumeaux... Est-ce dû à l'alcool dans la fragrance? Va savoir... Un coup de mixeur plongeant, et tout est oublié toutefois. Mais heureusement que je ne me suis pas lancée dans du marbrage, ça aurait été mission impossible.

- Le parfum? Un délice! +++ L'arôme naturel apporte vraiment sa touche, je note et recommencerait avec d'autres, genre "barbe à papa", pour voir! il est bien présent, très marqué, un vrai réglisse heu, délice!

- La mousse: de grosses bulles! Un crémeux moyen, mais ça va quand même. Il y a comme des grains à l'usage, un léger effet exfoliant sûrement dû à la poudre de réglisse ajoutée en dernier lieu...

- Par contre, niveau couleur, ça dégorge en noir abusé dans la baignoire! La prochaine fois, faudra que j'essaye plutôt le charbon, pour voir la différence... :-(

- La touche vraiment marrante, c'est l'effet frais que ça fait quand on l'utilise! Ca rafraîchit vraiment! C'est l'HE de menthe poivrée qui donne cet effet glaçon intéressant, à retenir pour un savon estival! ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [21] - Permalien [#]

30 janvier 2013

Deux soleils à Tatooine, ou le savon qui rend le poil (de Chewie) soyeux.

soleils 2b

Si vous saviez ce qu'on a fait, MJP et moi, le mois dernier...

Si, vous le saurez bientôt en fait... Il suffira de regarder la télé au printemps!! ;-)

IMG_0564

Que des bêtises, nous. Mais on a bien rigolé

Bref, ne parlons pas de choses qui fâchent (spoiler) (lol).

IMG_0566

Parlons plutôt de choses gaies, de choses joyeuses et colorées.

De choses ensoleillées, tiens.

Il y a quelques temps de cela (mais je suis à la bourre dans mes posts, moi!) j'avais eu envie de faire un savon rigolo, plein de couleurs vives et un peu original par son aspect.

Une semaine avant cela, j'avais étrenné un nouveau moule en silicone, de forme demi-sphère, pour faire des petits savons d'invités. M'a alors pris l'envie de couper en tranches les boules que j'avais formées en rassemblant deux savons entre eux, et je me suis retrouvée avec plein de rondelles de savons dont je ne savais que faire, au final.

C'est comme ça qu'elles se sont retrouvées plantées dans un "in the pot" inventé pour l'occasion!

soleils 1b

Vu la couleur vive, je voulais trouver une synergie parfumée plutôt fun, elle aussi. J'ai alors dégainé mes fragrances "Sensory Perfection" en stock, et hop! Me voilà le nez immergé dans mes fioles à rechercher le mariage idéal pour une senteur de savon à la fois séduisante et relativement peu commune.

Ben vous savez quoi? Je crois qu'à ce jour, c'est l'une des compositions parfumées qui m'a personnellement le plus séduite!

C'est très frais, un peu fruité, exquis! J'ai adoré, et je garde précieusement la formule pour la ressortir à nouveau à l'occasion...

Quand au savon ainsi créé, je l'ai appelé "Soleils"... Car ses deux sphères qui émergent sont comme une aube nouvelle sur une mer surréaliste.. Imaginez-vous dans un ailleurs, où deux Soleils se rencontreraient  perpetuellement, éclairant à l'unisson une planète lointaine. Une histoire d'amour impossible, deux astres qui se suivent sans fin, sans jamais pouvoir s'unir tout à fait...

Vous êtes à Tatooine, quoi.

tatooine

Ben oui, Tatooine.

Kouaaa? Tu ne connais pas tes classiques? Star Wars quand même, la Guerre des Etoiles!!! Avec Luke Skywalker, la princesse Leïa et Chewbacca, tout ça.

(Non, je t'assure que je ne prends aucune substance illicite, pourquoi?)

N'empêche que. Je suis sûre que Chewbacca, il aurait adoré mon savon qui lui aurait fait un poil tout soyeux, d'abord, avec ses huiles végétales de colza et d'olive, et son beurre de mangue bien nourrissant.

Chewy Soap!

Et que la force savonnesque soit avec toi. Et avec tes cheveux.

Na.

Savon "Soleils"

(le préféré de Chewie)

soleils 3

Composition

Huile d'olive: 20%

(pour le crémeux)

Huile de noix de coco: 30%

(pour la mousse)

Huile de colza: 20%

(pour la douceur)

Huile de ricin: 10%

(pour l'abondance et la tenue de la mousse)

Beurre de mangue: 20%

(pour le soin de la peau et pour durcir le savon)

+ Soude et eau, pour un surgraissage à 5% (à recalculer).

Fragrance

Pomme verte (Sensory Perfection) + kiwi concombre (Sensory Perfection) + Feuilles de tomate (Sensory Perfection) + Huile essentielle de cèdre (fixateur)

Micas:

Partie 1: "Coral reef blue" et "Néon Green" (TKB)

Partie 2: "Néon Yellow" (TKB)

Partie 3:  cacao en poudre

(méthode "in the pot")

soleils 4

Résultat: 

Une vitesse de trace hyper raisonnable, de quoi faire de chouettes marbrages! Une fragrance qui tient du tonnerre après la cure, fraîche et fruitée à souhait. Une mousse abondante et douce. Un savon qui m'a bien plu et que je referai sûrement! ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [15] - Permalien [#]