Soapacadabra!

08 avril 2013

Bon, ça, c'est fait! ^_^

Moneydrop 05/04/13

... Et on a tout perdu! Rhaaaaa....

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [4] - Permalien [#]


03 avril 2013

Perturbateurs endocriniens: certains gels douche, dentifrices et déodorants mis en cause... Pas glop.

 

 

7db4be3026image

Les perturbateurs endocriniens ou hormonaux, par leurs interactions prouvées ou supposées avec le système hormonal humain, sont suspectés de multiples maux : outre un impact fortement soupçonné sur la fertilité, ils pourraient être liés, par exemple, à l'augmentation du nombre de cancers dits hormono-dépendants, principalement ceux du sein et de la prostate. Alors, quand on nous dit que dans certains produits de la vie courante, notamment les produits d'hygiène, ils dépassent les valeurs autorisées, on a de quoi se dire qu'on se fiche de nous...

Si mon gel douche est d'ores et déjà remplacé par du bon savon bien naturel à la maison, je commence à me dire qu'il va falloir étendre le "home-made" contrôlé à nombre d'autres produits d'usage quotidien, tant on ne peut plus faire confiance aux grandes marques pour qui le profit est plus important que le respect des règles élémentaires de sécurité sanitaire...

Après le boeuf au cheval, voici les dentifrices aux saloperies hormonales. De là à dire que je peux -peut-être- leur dire merci pour mes 4 inséminations et mes 2 FIV, il n'y a qu'un pas. Que je franchis. Et toc.

Et vous, vous en pensez quoi de tout ça?

dentifrice

Crèmes, gels douche, shampooings, dentifrices, savons, vernis, poudres de maquillage, etc. : les cosmétiques contiennent des concentrations élevées de perturbateurs endocriniens, ces molécules susceptibles de bloquer ou de modifier le système hormonal humain et d'augmenter les pathologies lourdes comme les cancers hormonodépendants, l'infertilité ou le diabète.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié, mardi 2 avril, les conclusions de tests portant sur 66 produits. Une vingtaine de molécules ont été trouvées, des perturbateurs endocriniens utilisés sous forme de conservateurs, d'antibactériens, de filtres solaires, d'adoucissants, d'émollients. Le propylparaben, un conservateur, a été retrouvé dans 28 produits.

Un seul des produits analysés ne comportait pas les molécules chimiques recherchées!

L'étude attire l'attention sur plusieurs cosmétiques de la marque Nivea, un déodorant et un gel douche. Dans le Nivea Water Lily & Oil, 2,68 g/kg de propylparaben ont été mesurés, alors que le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) fixe la teneur à ne pas dépasser à 2,48 g/kg.

Le stick déodorant Dry Confort 48 h contient 180 g/kg de cyclopentasiloxane et 7,7 g/kg en cyclotetrasiloxane, des dérivés du silicone. Un dentifrice Colgate Total renferme 2,09 g/kg de triclosan, un antibactérien qui pourrait avoir des effets sur la thyroïde.

Les experts de l'UFC-Que Choisir considèrent que ce produit, s'il est combiné par exemple avec un déodorant contenant aussi du triclosan, présente "un risque significatif".

water_lily_nivea

EFFETS À LONG TERME

Ce que craignent les toxicologues, c'est l'effet "cocktail" : l'addition au cours d'une journée de tous ces produits, crème, protection solaire, cumulée à l'exposition à un environnement lui-même pollué par les perturbateurs endocriniens. On retrouve en effet ces molécules dans les vernis, les emballages alimentaires, les parquets, le mobilier, etc. L'un de ces perturbateurs hormonaux, le bisphénol A, est présent dans les bouteilles en plastique, les conserves, la vaisselle.

"Les doses présentes dans les cosmétiques sont le plus souvent en dessous du seuil de risque. Mais il faut rappeler que les perturbateurs endocriniens agissent à faible dose et sur le long terme. Par ailleurs, ce sont les effets cumulatifs qui peuvent être nocifs. Le problème, c'est que la toxicologie classique considère la nocivité de chaque molécule isolément sans prendre en compte les risques liés à l'exposition à un mélange de substances", explique Olivier Andrault, chargé de mission à l'UFC-Que Choisir.

jacquouille2

 La solution peut-être... Devenir tout dégueux.

 L'association de défense des consommateurs demande donc une adaptation de la réglementation. Elle réclame à la Commission européenne la mise en place d'un programme de recherche indépendant sur les effets à long terme de ces perturbateurs endocriniens et l'obligation pour les fabricants d'afficher des étiquetages complets et précis. Les tests ont montré que la liste des ingrédients affichés par les fabricants sur leurs produits n'était pas toujours fiable. Les produits comportaient des substances non indiquées!

L'association souhaite enfin que les fabricants prennent les mesures qui s'imposent pour éliminer "rapidement toutes les substances toxiques ou douteuses de leurs produits".

Les effets de ces perturbateurs endocriniens sur le métabolisme humain inquiètent la communauté scientifique. En France, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail doit rendre publique, mardi 9 avril, une étude très attendue sur le bisphénol A. Et, d'ici à juin, l'Autorité européenne de sécurité des aliments devrait rendre son avis sur cette molécule.

Source: http://www.lemonde.fr

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [13] - Permalien [#]

28 mars 2013

Tagguée: le liebster award!

http://4.bp.blogspot.com/-K_0JA7g4whI/UTXw9ZKSgKI/AAAAAAAABww/WTq2lYgQeKo/s320/liebster2.png

 

Pastek a eu la gentillesse de me décerner un Liebster award!

Merci beaucoup!! ^_^

« Le Liebster Award veut dire prix du blog aimé en allemand c’est donc un prix que l’on remet au blog que l’on aime et que l’on veut faire connaître. C’est un prix destiné à faire reconnaître les petits blog et les aider à montrer leurs travaux. Bien sûr, pour accepter le Liebster Award il y a quelques petites règles ! »

 Voici les règles pour recevoir l’award :

 1. Chaque personne doit écrire 11 faits sur soi (Facultatif)

 2. Répondre aux questions que la personne qui vous a taggée a postées et créer 11 questions destinées aux personnes que vous allez tagger

 3. Choisir 11 personnes et mettre un lien vers leur blog dans votre post

 4. Les en informer sur leur page

 5. On ne peut pas tagger la personne qui vous a taggée !

 Voici la liste de question de Pastek, et donc, mes réponses!

*****

Quelle est ta prochaine destination vacances? 

Dans mes rêves, ce serait retourner à Tahiti... 3 semaines là-bas avec avec MJP, le bonheur... (D'ailleurs, on aurait pu, si on avait été moins nuls quand on a enregistré l'émission "Money Drop"... 250000€ à nous pendant... quoi? 20 secondes? Arrrghhhh les BOULES!!!). Bref. Du coup, ça sera moins glamour comme destination, mais sympa quand même: le Languedoc Roussillon! Mais on ne sait pas quand on pourra partir exactement: Gipsy attend des bébés pour fin avril, alors bon, faudra attendre qu'ils grandissent un peu!!  ;-)

Quelle est ta saison préférée? 

L'étéééé!!! Je déteste le froid, le vent, et quand il fait moins de 25 degrés dehors...

Ton dernier fou rire? 

Dimanche soir devant "Le dîner de cons". Ca ne rate jamais, c'est comme avec "Les bronzés" ou "le père Noël est une ordure": à tous les coups je me fais limite pipi dans ma culotte tellement je ris... :-z

Quel était le nom de ton doudou quand tu étais enfant?

"Antoine": une couverture en laine rouge qui ne me quittait jamais, et avec laquelle je dors encore aujourd'hui (c'est grave docteur?)... Nommée ainsi car c'est le nom du personnage joué par Alain Delon dans un film qui passait à télé au moment où j'ai voulu lui la baptiser (oui, je donnais un nom à tous mes objets étant petite. Et oui, aujourd'hui encore ça continue!). Ne me demandez pas pourquoi Antoine et pourquoi Alain Delon, je ne suis pas spécialement fan... Mais un peu bizarre, oui!

Si tu pouvais voyager dans le temps, à quelle époque irais-tu?  

Soit à la fin du 18ème siècle, pour apprendre l'art des parfums qui commencait tout juste à émerger (me serais bien vu apothicaire/alchimiste, moi), soit à Grasse aux alentours de 1920 (les ambiances à la Pagnol m'enchantent), soit à la fin des années 70 pour revivre les années disco à fond et voir émerger les années 80 habillée à la Madonna de "Like a virgin" (culte)!

Des frères et soeurs? 

Fille unique! ("et heureusement" disait ma mère... Chiante? moi? Meuh noooon!)

Est-ce que tu tiens un journal?

J'ai essayé plein de fois... Mais ça me saoûle, et du coup je ne suis pas régulière, c'est le bordel, on ne comprend plus rien. Donc non, hein. J'ai laissé tombé.

Plutot lève-tôt ou lève-tard? 

Très classique, finalement: lève-tôt la semaine (6H), et lève-tard le week-end (10H) (quand Gipsy veut bien me laisser dormir, toutefois) (la vilaine).

As-tu déjà fait un roadtrip? 

En fait, je ne sais même pas ce que c'est... Un long voyage en voiture à la sauvage, je suppose? ;-) Naaaan, impossible pour moi: il me faut au minimum 30 minutes de salle de bain par jour, 2 valises pour 2 jours de voyage, et un chauffage pour la nuit tellement je suis frileuse. Je pense que je serais morte avant d'avoir fini la semaine, quoi (ou presque).

Quel est le plus beau cadeau qu'on t'ait fait? 

Les gens qui m'entourent sont ma richesse.

Quelle est la plus belle chose qu'on t'ait dite? 

 Ce qu'ils me disent chaque jour.

*****

A mon tour de tagguer, y'a pas de raison! Les 11 blogs que j'ai choisi sont:

Luciefer, Marie-Neige, MissCaléa, OnlyHappyInTheSun, Raphaël, Sealeha, la cabane de Sophie, Flocréa, Colchique, Flora, Swanee!

Et voici mes questions, au boulot les jeunes, si le coeur vous en dit!

^_^

- Quelle serait la destination de tes rêves, si tu pouvais voyager sans limite?

- Des animaux de compagnie?

- Quel est ton parfum de glace préféré?

- Ta couleur favorite?

- Quel est ton dernier craquage pas raisonnable? (shopping, gourmandise, coup de folie...)

- Si tu pouvais être réincarné en personnage de fiction, ce serait qui?

- Quel est le truc le plus dingue que tu aies fait?

- Ton film préféré?

- Quelle est, d'après toi, ta plus grande qualité?

- Qu'est-ce qui ne te quitte jamais?

- De quel produit de beauté ne pourrais-tu pas, mais alors pas du tout, te passer?

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [7] - Permalien [#]

21 mars 2013

Hiiiiiiiiii!!!! (c'est le printemps) ;-)

paillettes!

Je sais pas vous, mais moi le printemps, ça me donne des envies de couleurs, de gaieté, de légèreté... Ca me donne envie de savonner fun, avec tout plein de parfums sucrés, de couleurs flashys, de marbrages funkys...

Ben voilà de quoi faire! Là voyez, je suis comme une gamine au concert de Justiiiin Bieber : j'ai pas pu m'empêcher de hurler (de joie) en ouvrant mon paquet et en découvrant ces adooorables paillettes qui brillent de mille feux...

Je ne me lasse pas de les regarder, de les retourner dans tous les sens en m'imaginant déjà en train de les saupoudrer gaiement sur le dessus de mes futurs savons... 

Il en faut peu pour être heureux, hein... Hihi!

^_^

Et vous, votre petit bonheur tout bête de la semaine, c'était quoi..?

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [12] - Permalien [#]

14 mars 2013

"Le savon magique d'Ysaure" au chocolat blanc. Qui ne l'est pas (blanc) mais qui l'est quand même (au chocolat). Compliqué hein?

Savon magique d'Ysaure (3)

L'autre jour, en passant en coup de vent dans mon supermarché habituel pour acheter vite fait bien fait une bouteille d'huile d'olive bio (indispensable chez moi, je ne vous fait pas un dessin, hein... elle finit rarement dans mes salades), que vois-je?

Des oeufs. Plein d'oeufs, et du chocolat. Plein de chocolat.

"Mais qu'est-ce que donc que toutes ces tentations diaboliques?" que je me suis alors dit à moi-même dans ma tête, interloquée que j'étais devant tant de divines douceurs, hésitant entre me péter le ventre au Kinder géant ou remonter mon magnésium défaillant à l'aide d'une bonne boite de Ferrero rochers (au lait).

"Ben, c'est Pâques", que me répond la dame d'à-côté de moi dans le rayon, qui semblait, elle aussi, dubitative quant au choix de sa craquerie du jour (entre lapinou et cloche bien charnue, son choix ne balança guère longtemps).

Bref. Je me suis donc désolée de tout ce vilain tapage commercial autour des jolies fêtes chrétiennes, me suis amusée de voir à quel point on ne risquait pas, mais alors vraiment pas, de louper la date de Pâques, vu que les rayons sont remplis à craquer trois bonnes semaines avant je jour J, et me suis lamentée sur mes bras chargés de cochonneries adorablement ivoires, divinement marron-pâles et superbement noir-ébènes (vu que tout ça finira tôt au tard dans un endroit moins poétique que les recoins cachés de mon jardin).

il faut dire que bon, vu qu'on n'a (pour le moment) aucun gosse à la maison - et que Gipsy est davantage branchée croquettes - je te laisse deviner qui va manger tout ça... Et donc, se taper de longues heures de muscu et de longues journées de régime pour compenser (CQFD).

(Combien il en faudra, d'après vous, pour éliminer les 3 kilos de chocolats rangés dans mes placards - mais qui ne le resteront pas longtemps?)

Bouh.

C'est trop dur la vie d'une fille. Trop trop trop. Mais résister devant du chocolat, ça l'est encore davantage. Alors va pour le régime. Na.

Tout ça c'est la faute à l'huile d'olive. C'est pas moi, m'sieur.

C'est les savons.

 

Savon magique d'Ysaure (2)

 

En bonne droguée de chocolat, je le revendique donc: Pâques I love you.

Avec tout ça, il aurait été dommage de ne pas se laisser tenter par un petit savon aux effluves chocolatées... Je joue à la cloche et Gipsy se déguise en lapin, et hop! De petites bulles gourmandes voient le jour pour préparer la fête du chocolat!

Saviez-vous à ce sujet que le chocolat blanc est une alternative remarquable au beurre de cacao dans les savons? En effet, lorsqu'on le décortique, on s'aperçoit qu'il  contient en moyenne 15% de lait (bien connu pour ses propriétés adoucissantes fabuleuses dans un savon), 55% de sucre (qui augmente la densité de la mousse et l'onctuosité lorsqu'il rentre en saponification), ainsi qu'au minimum 20% de beurre de cacao (idéal pour durcir un savon et nourrir la peau)?

Il n'en fallait pas plus pour me convaincre de l'utiliser, en ajout après la trace, pour surgraisser et enrichir les qualités de mon futur savon!

Mais que nenni du blanc tristoune ou du beige écoeurant, je voulais un savon gai, coloré, comme un oeuf de Pâques mais avec un côté mystique en plus... Finalement je préfère être une sorcière du chocolat qu'une cloche de Pâques, moi.

(non mais)

Et puis, côté purement déco, j'avais envie d'un marbrage un peu différent, une composition colorée originale. Mais en mesure de techniques, je dois dire qu'on a un peu fait le tour... Inventer un nouveau truc, là, franchement, je sèche... Du coup, j'ai combiné 2 méthodes, et tadaaaa!

Voilà un grand n'importe quoi qui commence avec 4 couleurs bien distinctes à sa base, genre organisé (chacun à sa place - pas bouger - bien sage), mais qui part en vrille au milieu, avec une dispersion dans un grand mélange coloré (comme une Gipsy dans mes vernis à ongles un chien dans un jeu de quilles, quoi).

Je sais pas vous, mais moi j'aime bien! ^_^

Savon magique d'Ysaure (4)

Le "Savon Magique d'Ysaure" au chocolat blanc

(ou comment remplacer la cloche et le chocolat par une sorcière et du savon)

Composition:

Huile de coco = 25% (pour la mousse abondante)

Huile de palme = 25% (pour la stabilité de la mousse et le velouté)

Huile de soja = 15% (pour la douceur)

Huile de tournesol = 15% (pour la douceur)

Beurre de mangue = 15% (nourrissant - restructurant)

Huile de ricin = 5% (améliore la mousse)

+ Soude et eau calculées pour un surgraissage à 5%

Ajout après la trace:

5% de beurre de cacao sous forme de chocolat blanc (qui contient, lui 20% de beurre de cacao), soit: (5y/20) grammes de chocolat blanc (avec y=poids total des huiles)

4 cuillères à soupe d'oxyde de zinc (purifiant)

Micas colorés (TKB)

Synergie parfumée:

Fragrance "Chocolats Belges" (Sensory Perfection) + fragrance "Chocolat Tofee" (Sensory perfection)

HE élémi + HE orange

 

Savon magique d'Ysaure (1)

 

Bilan du savon:

Une texture lisse, très jolie, un savon à la vitesse de trace idéale, bref, un bonheur à travailler!

A l'usage, il est très très doux grâces aux huiles combinées de tournesol et de soja, ne rancit pas du tout malgré le fort pourcentage de liaisons non saturées d'acides gras (les HV liquides), et dure longtemps grâces aux actions durcissantes conjuguées des beurres de mangue et de cacao.

Par contre, à mon goût le parfum chocolat n'est pas assez prononcé: les fragrances ne tiennent pas bien la saponification (note pour plus tard).

L'ajout de l'oxyde de zinc (je pense que c'est lui) a donné au savon un aspect mat, un peu poudré (vous le voyez sur la photo), brut. J'adore. On distingue même encore un peu le brillant des micas utilisées. C'est à la base une poudre utilisée en cosmétique comme matifiant dans les crèmes, un pigment blanc mat bien connu pour ses propriétés antiseptiques et protectrices, souvent utilisé dans les soins des peaux irritées ou pour les jeunes enfants. Par contre (et oui il y a un "mais") -peut-être ne l'ai-je pas assez mélangé- mais en tout cas, il a dispersé plein de petits points blancs dans le savon. Ca gâche un peu l'effet du marbrage... Déçue.

Donc, pour résumer: Une chouette alternative gourmande au beurre de cacao avec le chocolat blanc, et un marbrage à retenter très vite, mais sans l'oxyde de zinc!

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [25] - Permalien [#]


15 février 2013

Un peu de chimie (youpi!): les mystères du pH n'en seront bientôt plus (suffit d'être courageux)

pHindic

Dites, je remarque qu'on ne parle plus chimie depuis longtemps, par ici... Pas bien!

Parce qu'après tout, s'amuser à saponifier, c'est bien, comprendre les mécanismes scientifiques qui entrent en jeu, c'est mieux... Non? Ah? Bon.

Ben tant pis, hein. Je vais quand même faire ma professeur-à-frange-de-2-sous, na.

Parce que moi, ben la chimie, ça me manque beaucoup, tu sais... Là où je travaille, dorénavant, les distillations ne sont plus qu'un lointain souvenir (ému), et les équations d'oxydo-réduction n'ont plus vraiment leur place dans mes activités quotidiennes...

super-chimiste

(je t'ai dit que je faisais des microcapteurs de gaz, là où je suis? Ben voilà, tu sais tout).

(le capteur à dioxyde de carbone, je te l'accorde, c'est moins glamour que l'extraction par solvant des concrètes de fleurs... Mais voilà, je me venge en plongeant tout composé odorant dans de l'alcool à 90° pour compenser un peu et me rappeler mes jeunes années. Et toc).

(et en plus, j'obtient de belles teintures parfumées pour mes savons, de cette façon).

(mais bon, revenons à nos moutons chimiques, dis. Tu ne t'en sortiras pas en me faisant parler de mon parcours professionnel, non mais!)

Alors.

Aujourd'hui, je voulais vous poser une question. Sur les savons (pour commencer).

savon

Les savons ont un pH basique, ça tu le sais... Et tu sais aussi qu'un pH est basique parce qu'il a une valeur supérieure à celle de la neutralité. C'est-à-dire supérieure à 7.

Jusqu'ici pas de problème...    

* Acide < 7      * Neutre = 7       * Basique > 7

Mais si je te demande POURQUOI un pH neutre est égal à 7, là... C'est moins évident.

Cette valeur de 7, finalement, c'est quoi?

Pour répondre à la question, il faut reprendre certaines des bases de la chimie physique...

 

eau pure(1)

1/ L'eau pure est neutre: pourquoi?

Vous savez probablement qu'il existe dans l'eau pure, qui est totalement neutre électriquement, un équilibre acidobasique dans lequel l'eau, composé dit "amphotère", joue les 2 rôles:

rôle d'acide: H20 OH- + H+  (elle cède des ions H+)

rôle de base: H2O + H+ H3O+  (elle capte des ions H+)

bilan: 2 H2O OH- + H3O+ 

* L'eau capte autant d'ions H+ qu'elle en cède, l'équation est neutre *

 

litmuspaper

2/ Neutralité, acidité, basicité: le rapport avec [H+]

Sachant que ce sont les ions (donc les espèces + et -) qui conduisent l'électricité dans une solution, et qu'une solution neutre a autant d'ions positifs que négatifs, on peut remonter à la concentration ionique en mesurant la conductivité électrique.

Ainsi, dans l'eau pure à 25°C, on calcule (après mesure électrique) une concentration des ions H+ et OH- égale à 10-7 mol/l. Autrement dit, c'est très peu... Mais tu commences à comprendre d'où vient le fameux 7 dont on parlait tout à l'heure... ;-)

De façon générale, on a constaté que les deux variables [OH-] et [H+] (aussi appelé [H3O+]) sont reliées entre elles... Si l'une augmente, l'autre diminue, d'après l'équation chimique précédemment citée.

Ainsi :

* lorsqu'une solution est neutre, on peut dire que [OH-] = [H3O+] = 10-7

* lorsqu'une solution est acide, elle est chargée électriquement : la concentration en ions H3O+ (appelés aussi H+) devient majoritaire. L'équilibre ionique n'est plus maintenu. [OH-] < [H3O+] 

* de même, une solution basique est chargée négativement en ions OH-, et l'équilibre ionique est là encore déplacé. [OH-] > [H3O+].

Conclusion: pour simplifier les choses, on ne parlera que de [H3O+], puisque les 2 valeurs sont liées. Et la force de l'acidité d'une solution dépend de sa concentration en [H+].

pHcercle

3/ Quest-ce que le pH, alors?

Dans les solutions aqueuses, la valeur de [H3O+] peut varier énormément (de quelques unités à 10-15 mol/l environ). Aussi utilise-t-on souvent une échelle logarithmique plus commode, en définissant une nouvelle grandeur : le pH! Ainsi : pH = -log [H+] 

* Le pH de l'eau pure vaut donc, à 25°c :

-log [H3O+] = -log [10-7] = 7 !! (CQFD) 

On peut ainsi représenter une échelle des concentrations ioniques et du pH pour les solutions aqueuses de ce type:

pH

 

4/ Et pourquoi pas "moins que zéro" ou "plus que 14"?

L'échelle des pH est usuellement limitée aux valeurs extrêmes 0 et 14. Dans des solutions concentrées d'acide et de base très fortes, le pH pourrait être 14 , mais l'échelle logarithmique dans laquelle le pH est défini réduit les possibilités de dépassement des limites 0 et 14...

D'autre part, dans de telles concentrations, les approximations faites dans la définition du pH ne seraient plus valides, et l'activité de l'eau-solvant ne pourrait plus être assimilée à celle d'un liquide pur!

Hop! Toujours là? 

Bravo! Vous êtes donc courageux... Mais vous savez à présent ce qu'est le pH ! ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [16] - Permalien [#]

06 février 2013

Savon "Douceur de zan" au réglisse (à consommer sans modération!)

Douceur de Zan

Un produit cosméto sur le thème de la gourmandise... Voilà le défi qui était lancé lors du swap gourmand du blog "swap and the city" que j'ai eu le privilège de pouvoir organiser il y a déjà quelques temps de cela...

(à la bourre dans mes posts, je te l'ai dit, hein...)

(en même temps, je suis une nana, alors le retard est une seconde nature... Non? Ah...)

Bref. Donc.

Le thème de la gourmandise... Quel produit allais-je bien pouvoir élaborer??? Pardi?? Ben oui, un savon! (forcément) (en même temps, ça s'appelle "Soapacadabra" ici, alors voilà voilà, CQFD...)  ;-)

La gourmandise, tout un programme... Un pécher aussi, mais c'est tellement bon pour le moral qu'on va être tolérant, et reprendre un morceau de ce divin gâteau au chocolat, juste pour la magnésium que cela pourra nous apporter... Bien sûr. Hop.

Ou encore, piocher dans le paquet de bonbons qu'on a rangé dans un tiroir du bureau, juste au cas où on ferait une chute de sucre à cause de la chaleur (ou du stress, ou de la fatigue, ou du cycle menstruel... Les excuses pour être faibles sont moultitudinesques, je t'assure).

Lol (ou pas!)

Perso, les bonbons que je préfère, ce sont les réglisses, sous toutes leurs formes. Ronds, ou longs, ou durs, ou mous... Même salés je les adore (si si les réglisses salés, une spécialité belge un peu spéciale, mais qui ne me fait même pas peur) (na).

Du coup, ni une ni deux, je me dis qu'un savon au réglisse, du moins à l'odeur délicieusement anisée, ça pourrait le faire..!

Douceur de Zan 4

Outre le look du savon qui s'imposait d'office (noir bien sûr, un peu comme un morceau de Zan), le défi a été ici de recréer avec les moyens du bord la fragrance typique de ce bonbon particulier, avec juste ce qu'il fallait de mentholé, de fraîcheur, de sucré...

Pas une mince affaire... Surtout quand on a entre les mains la fragrance "Liquorice" de sensory Perfection, censée reproduire le doux réglisse de notre enfance, mais qui a davantage l'effluve faiblarde d'un vague papier d'emballage usé de "Stoptou" oublié dans un coin pendant 4 ans. Au moins.

Bref. Défi total es-parfumage savonnesque, quoi. Youpi? Ben oui, on va dire youpi.

Douceur de Zan 7

Ca m'a permis de me creuser un peu les méninges ("pour une fois", diront les mauvaises langues méchantes) :-p

"Qu'est-ce que je peux utiliser pour recomposer une odeur de réglisse bon sang?!".

Alors:

- Une bonne infusion de réglisse déjà, avec un chouia de menthe dedans, et de la badiane aussi (aussi appelée anis étoilé)... Une magnifique odeur, un arôme puissant... Mais face à la méchante soude, ça ne suffira évidemment pas...

- Des huiles essentielles, bien sûr! Menthe poivrée fera l'affaire pour son côté frais, et un peu de basilic exotique pour son côté vif. L'anis est trop difficile à trouver, alors on s'en passera... Hélàs.

- De l'arôme alimentaire, ensuite, pourquoi pas! De ceux que j'utilise pour mes macarons... Une bonne odeur bien caractéristique, et une première pour moi dans les savons... Histoire de voir ce que ça donne et si ça tient!

... Je mélange, je touille, je renifle... Et bof. Manque un truc anisé encore.

Réfléchir... Que rajouter pour renforcer la fragrance et la rendre plus typiquement réglissée??

Je lève la tête et là... Illumination, sur mon étagère.

Une bouteille d'anisette d'Oran. Toute neuve. Qui me sourit (ou presque).

Et paf, une bonne cuillère à soupe dans mon mélange, qui s'illumine d'un coup et se met à frétiller de toutes ses molécules volatiles (ah, les méfaits de l'alcool ma pauv' dame...)

Je l'ai enfin, ma fragrance parfaite! Euréka que je dis!

Douceur de Zan 5

Conclusion (ma pauv' dame):

- l'arôme alimentaire dans les savons: oui

- l'alcool : un grand oui aussi (pour une fois on a même le droit d'abuser de l'anisette) (mais juste pour renforcer l'arôme des savons).

Savon "Douceur de Zan" au réglisse pour les gourmands (et les autres)

Douceur de Zan 3

20% huile de coco (pour les bulles)

20% huile de palme bio (pour la qualité de la mousse)

10% huile de ricin (pour l'abondance de la mousse et son onctuosité)

15% huile de tournesol (pour la douceur)

20% beurre de mangue (pour la dureté du savon et le soin)

15% huile d'argan (pour l'hydratation et la douceur)

Soude et eau à recalculer (pour un surgraissage de 5%) 

Ajouts à la trace:

2% d'un mélange d'huiles d'argan et d'huile de figuier de barbarie (pour la qualité cosmétique exceptionnelle de ces huiles)

soit un surgraissage total de 7%

Micas:

2cc micas noir (TKB) et 1cc mica brillant argenté (TKB - pour la ligne centrale dans le savon)

Fragrance (la fameuse):

5g HE menthe poivrée (mentha piperita)

3.5g HE basilic exotique (ocimum basilicum)

7g fragrance pepermint + 20g fragrance liquorice (Sensory perfection)

Et enfin:

40g d'anisette d'Oran

40g d'arôme alimentaire naturel de réglisse

2 cuil à soupe de poudre de réglisse

... soit une quantité liquide de 80g à prélever sur le poids d'eau recommandé pour le savon.

 Douceur de Zan 8

 Résultat:

- L'ajout de la fragrance fait accélérer la trace vitesse grand V! cela fait comme un déphasage, comme des grumeaux... Est-ce dû à l'alcool dans la fragrance? Va savoir... Un coup de mixeur plongeant, et tout est oublié toutefois. Mais heureusement que je ne me suis pas lancée dans du marbrage, ça aurait été mission impossible.

- Le parfum? Un délice! +++ L'arôme naturel apporte vraiment sa touche, je note et recommencerait avec d'autres, genre "barbe à papa", pour voir! il est bien présent, très marqué, un vrai réglisse heu, délice!

- La mousse: de grosses bulles! Un crémeux moyen, mais ça va quand même. Il y a comme des grains à l'usage, un léger effet exfoliant sûrement dû à la poudre de réglisse ajoutée en dernier lieu...

- Par contre, niveau couleur, ça dégorge en noir abusé dans la baignoire! La prochaine fois, faudra que j'essaye plutôt le charbon, pour voir la différence... :-(

- La touche vraiment marrante, c'est l'effet frais que ça fait quand on l'utilise! Ca rafraîchit vraiment! C'est l'HE de menthe poivrée qui donne cet effet glaçon intéressant, à retenir pour un savon estival! ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [22] - Permalien [#]

30 janvier 2013

Deux soleils à Tatooine, ou le savon qui rend le poil (de Chewie) soyeux.

soleils 2b

Si vous saviez ce qu'on a fait, MJP et moi, le mois dernier...

Si, vous le saurez bientôt en fait... Il suffira de regarder la télé au printemps!! ;-)

IMG_0564

Que des bêtises, nous. Mais on a bien rigolé

Bref, ne parlons pas de choses qui fâchent (spoiler) (lol).

IMG_0566

Parlons plutôt de choses gaies, de choses joyeuses et colorées.

De choses ensoleillées, tiens.

Il y a quelques temps de cela (mais je suis à la bourre dans mes posts, moi!) j'avais eu envie de faire un savon rigolo, plein de couleurs vives et un peu original par son aspect.

Une semaine avant cela, j'avais étrenné un nouveau moule en silicone, de forme demi-sphère, pour faire des petits savons d'invités. M'a alors pris l'envie de couper en tranches les boules que j'avais formées en rassemblant deux savons entre eux, et je me suis retrouvée avec plein de rondelles de savons dont je ne savais que faire, au final.

C'est comme ça qu'elles se sont retrouvées plantées dans un "in the pot" inventé pour l'occasion!

soleils 1b

Vu la couleur vive, je voulais trouver une synergie parfumée plutôt fun, elle aussi. J'ai alors dégainé mes fragrances "Sensory Perfection" en stock, et hop! Me voilà le nez immergé dans mes fioles à rechercher le mariage idéal pour une senteur de savon à la fois séduisante et relativement peu commune.

Ben vous savez quoi? Je crois qu'à ce jour, c'est l'une des compositions parfumées qui m'a personnellement le plus séduite!

C'est très frais, un peu fruité, exquis! J'ai adoré, et je garde précieusement la formule pour la ressortir à nouveau à l'occasion...

Quand au savon ainsi créé, je l'ai appelé "Soleils"... Car ses deux sphères qui émergent sont comme une aube nouvelle sur une mer surréaliste.. Imaginez-vous dans un ailleurs, où deux Soleils se rencontreraient  perpetuellement, éclairant à l'unisson une planète lointaine. Une histoire d'amour impossible, deux astres qui se suivent sans fin, sans jamais pouvoir s'unir tout à fait...

Vous êtes à Tatooine, quoi.

tatooine

Ben oui, Tatooine.

Kouaaa? Tu ne connais pas tes classiques? Star Wars quand même, la Guerre des Etoiles!!! Avec Luke Skywalker, la princesse Leïa et Chewbacca, tout ça.

(Non, je t'assure que je ne prends aucune substance illicite, pourquoi?)

N'empêche que. Je suis sûre que Chewbacca, il aurait adoré mon savon qui lui aurait fait un poil tout soyeux, d'abord, avec ses huiles végétales de colza et d'olive, et son beurre de mangue bien nourrissant.

Chewy Soap!

Et que la force savonnesque soit avec toi. Et avec tes cheveux.

Na.

Savon "Soleils"

(le préféré de Chewie)

soleils 3

Composition

Huile d'olive: 20%

(pour le crémeux)

Huile de noix de coco: 30%

(pour la mousse)

Huile de colza: 20%

(pour la douceur)

Huile de ricin: 10%

(pour l'abondance et la tenue de la mousse)

Beurre de mangue: 20%

(pour le soin de la peau et pour durcir le savon)

+ Soude et eau, pour un surgraissage à 5% (à recalculer).

Fragrance

Pomme verte (Sensory Perfection) + kiwi concombre (Sensory Perfection) + Feuilles de tomate (Sensory Perfection) + Huile essentielle de cèdre (fixateur)

Micas:

Partie 1: "Coral reef blue" et "Néon Green" (TKB)

Partie 2: "Néon Yellow" (TKB)

Partie 3:  cacao en poudre

(méthode "in the pot")

soleils 4

Résultat: 

Une vitesse de trace hyper raisonnable, de quoi faire de chouettes marbrages! Une fragrance qui tient du tonnerre après la cure, fraîche et fruitée à souhait. Une mousse abondante et douce. Un savon qui m'a bien plu et que je referai sûrement! ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [15] - Permalien [#]

17 janvier 2013

L'interlude qui cartonne!

photoGipsy vous fait un gros bisou

Bonjour dites!

Et bonne année, déjà! Je vous souhaite tout le bonheur du monde pour 2013, que vos 365 journées qui s'annoncent soient belles, et que votre quotidien soit rempli de rires et de joies, qu'elles soient savonnesques ou autres!  ;-)

En ce qui me concerne, vous aurez pu remarquer que je suis plutôt (très) discrète ces temps-ci, ici ou ailleurs d'ailleurs... Je m'en excuse tout d'abord, j'aimerais pouvoir être plus régulière, surtout que vos petits mots me font toujours chaud au coeur... et qu'ils se font plus rares (bien entendu) lorsque je ne poste pas...

Ensuite (je voudrais éviter de trop rentrer dans les détails) mais ces derniers mois ont été difficiles, tant au niveau de la santé de mes proches (un gros bisou à ma maman chérie), que de la mienne. Je ne parlerai ici que de ce qui me concerne directement, ainsi la seule chose à dire c'est que la PMA est un chemin assez désagréable, mais que MJP et moi devons parcourir depuis maintenant 2 ans. 

Notre parcours est long, ponctué d'échecs, de réussites prématurément interrompues, ou de réussites-mais-pas-au-bon-endroit, etc. Bref, entre inséminations, FIV et petites pauses bien méritées, mon moral fait des vagues... au rythme de mes envies de me reposer tout simplement, juste avec un bon bouquin sous la couette chez moi, au chaud avec mon mari et mon chat, sans soude, sans huiles, sans agitation, ni internet, ni rien...

Du coup, ben voilà quoi, ça reste calme par ici!

Mais en ce moment, j'ai besoin de me ressourcer autrement, et je me défoule différemment...

Avec un cutter et du carton, par exemple! C'est très chouette, ça dépense bien - malgré ce qu'on pourrait croire! Du coup, on ne pense à rien d'autre, et à la fin de la journée on n'a qu'une envie: aller se reposer dans les bras de Morphée! Bonne compensation au sport, auquel je suis allergique (la course à pied -et le reste aussi, d'ailleurs- très peu pour moi!)

hebergeur image

 

hebergeur image hebergeur image

Bon ben voilà, c'était l'interlude cartonnesque avant le retour savonneux de votre serviteuse...

Un grand merci à Véro pour l'inspiration! Je vous conseille d'aller faire un tour sur son blog, ses créations sont magnifiques...

Et à bientôt, j'espère! Bises à tous :-*

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [18] - Permalien [#]

30 octobre 2012

Les promesses de l'huile de Carthame: savon de princesse "Delicate", rien que pour les filles (ou pas)

Delicate2

Cela faisait un petit moment déjà que j'avais très envie de tester la fabuleuse (ou pas) huile de carthame, qui est très réputée en savonnerie... Bien que parfois décriée.

En effet, elle donnerait des savons très doux, serait excellente pour lutter contre la peau sèche, et permettrait d'obtenir de beaux aspects lisses et brillants. C'est l'une des huiles préférées de la célèbre cosméteuse Reo...

Cependant, son point faible reconnu officiellement (si tant est que l'officialité soit de mise en cosméto, où la subjectivité prime bien souvent), est que le savon obtenu avec une forte proportion d'huile de carthame met du temps à durcir. Il reste mou plus longtemps, et ne peut être démoulé qu'après 48 bonnes heures de séchage, au bas mot. Par ailleurs, il donnerait des savons gluants si sa proportion est trop élevée, peu moussants et pas très crémeux (dixit Kafee).

Delicate5

Bref. Il fallait que je vérifie ça pour me faire ma propre opinion, et une belle bouteille d'huile de carthame dénichée en Belgique il y a quelques temps m'en a donné l'occasion!

Déjà, le carthame, késaco?

250px_Safflower

Le carthame (ou carthamus tinctorius) est une plante herbacée, mesurant entre 10 à 60 cm de hauteur. Il produit un fruit à goût amer. Les graines et leur huile sont beaucoup plus prisées, au détriment des fleurs.

Originaire d’orient, cette plante existe à l’état sauvage en Asie, au Japon, en Australie, en Amérique du sud et centrale. Elle est cultivée dans le bassin méditerranéen grâce à la propriété colorante de ses fleurs, tandis qu’en Asie et en Amérique latine, on exploite plutôt son fruit oléagineux.

Le carthame est aussi connu sous le nom de « carthame des teinturiers ». Durant des siècles, il fut cultivé en Europe pour ses colorants jaune et rouge carthamines surtout. C’est une plante qui se contente de très peu d’eau, et peut donc pousser dans des conditions climatiques arides, voire même désertiques.

Composition de l’huile de carthame:

L’huile de carthame vierge est riche en vitamine E (43,2mg pour 100g).

- acides gras saturés : 9%
- acides gras mono-insaturés : 11%
- acides gras poly-insaturés : 78% (avec une très forte proportion d’acide linoléique : 78%)

C’est donc l’huile la plus riche en acide linoléique de toutes les huiles végétales.

Si l'on regarde du côté d'Aromazone, on en apprend un peu plus sur ses propriétés en cosméto:

  • Favorise la vasoconstriction des vaisseaux sanguins pour lutter contre la couperose et les rougeurs diffuses.
  • Restructurante et réparatrice, elle préserve l'élasticité de la peau.
  • Relipidante, nourrissante, émolliente, elle contribue à rétablir l'hydratation de la peau.
  • Antioxydante, l'huile de Carthame aide à combattre le vieillissement de la peau.
  • Fluide et légère, elle pénètre facilement dans la peau.

Indications:

  • Peaux sèches à très sèches
  • Peaux à rougeurs, couperose, acné rosacée
  • Cernes, poches sous les yeux
  • Peaux matures
  • Peaux fatiguées, relachées

Le savon

 

Delicate6

 

J'avais envie de mettre cette huile en valeur dans une composition spéciale peaux sèches, avec un parfum un peu poudré et une texture douce et ferme. Je l'imaginais comme un savon du soir qui peaufinerait le démaquillage du visage, par exemple.

Pour cela, j'ai choisi d'utiliser l'huile de palme, pour renforcer la tenue et l'abondance de la mousse, sans rendre le savon trop agressif (une proportion d'huile de coco - durcissante et moussante- supérieure à 30% a en effet la réputation d'être desséchante pour la peau). Bien entendu, l'huile de coco rentrera à relativement fort pourcentage dans la recette tout de même, me donnant ainsi une base d'huiles solides suffisante pour obtenir un savon à la texture ferme et au pouvoir fondant raisonnable.

Je leur ajoute du beurre de karité, pour toutes ses qualités hydratantes, nourrissantes, et pour également rendre le savon encore un peu plus dur après la cure...

... Et bien entendu, un chouia d'huile de ricin, pour l'abondance de la mousse et sa richesse!

Je peux alors réfléchir aux huiles liquides à températures ambiante -donc moins riches en acides gras saturés- que je vais utiliser. Pour rappel, on peut également mesurer le degré d'insaturation global d'une huile végétale en recherchant son indice d'iode. Plus celui-ci est élevé, plus l'huile contient des AG insaturés (exemple: coco, coprah, palme... Les graisses solides chez nous, quoi). Il va falloir prendre en compte ce critère, car une huile à l'indice d'iode trop faible a tendance à rancir rapidement, et à donner au bout de quelques semaine une odeur désagréable au savon (au dessus de 100 c'est préférable).

Bref. 

Ces critères pris en compte, reste à savoir quel look donner au savon. C'est pas si secondaire que ça finalement, car c'est à son aspect qu'on va avoir envie de l'utiliser ou non, après tout!  ;-)

Comme c'est un savon "pour filles" (cause le démaquillage, hein, voir plus haut... quoi que des hommes à fond de teint, paraît qu'on en voit de plus en plus...) il lui fallait des couleurs "de filles" (CQFD).

Bien sûr, les nanas fanas de bleu et de noir, il y en a à la pelle, mais curieusement si je demande à mes petites nièces (très princesses dans l'âme et complétement fifilles) quelle est leur couleur préférée, j'ai deux réponses systématiques, indépendantes des sondées qui me disent sans hésiter 1 secondes: mauve et rose !! (prononcez "maaave et raaase" en tortillant vos cheveux).

Va pour le mauve et le rose, alors! On va se la jouer princesse à fond nous aussi, na.

Du coup, quoi de mieux pour une princesse qu'un marbrage délicat posé négligemment sur une base claire, reposant elle-même sur un lit uni façon violettes?

Delicate4

C'est beau... Sur le papier. Parce qu'en vrai, ma base "façon violette" s'est transformée en gris-souris à la "Jack" de Cendrillon, un peu plus prononcé au fur et à mesure du séchage (merci TKB).

Mais bon, mis à part cette petite contrariété qui m'apprendra à ne pas utiliser le mica "Sagittaire"  tout seul, puisque réagissant si mal au contact de la soude, je trouve que les savons une fois terminés sont plutôt sympas, très girlys... sans compter que leur parfum est sophistiqué à souhait et carrément délicieux!

Côté texture, mission accomplie! (youpi!) : ils ne fondent pas vite, sont très doux, bien moussants et crémeux à souhait, et laissent la peau bien douce, sans cette sensation de tiraillement souvent ressentie après une toilette au savon.

Delicatebulles

Je suis donc conquise par l'huile de carthame, et la réutiliserait très certainement dans d'autres recettes savonnesques.

Mais...

Le (seul) hic est apparu quelques 2 mois après... 

Une légère (très légère mais tout de même) odeur de rance vient perturber ma fragrance et lui donner un côté un peu moins poudré (forcément). Crotte! La prochaine fois j'utiliserai l'huile de carthame avec davantage de parcimonie, car je crois bien que c'est sa forte proportion qui en est la cause, les autres huiles employées pour cette recette ne présentant pas de risque particulier d'instabilité-oxydation.

Mis à part ça, c'est vraiment un chouette savon de princesse. Même que j'y ai rajouté des paillettes de fée sur le dessus à la fin, et ouaih.

Savon "Delicate" à l'huile de Carthame

 

Delicate1

 

Composition:

huile de coco: 25% (mousse abondante)

Huile de palme: 20% (tenue et densité de la mousse)

Huile de Carthame: 25% (douceur et soin)

Huile de ricin: 5% (mousse abondante et douce)

Huile de colza: 10% (douceur)

Beurre de karité: 15% (onctuosité et soin)

+ soude et eau (à recalculer)

Fragrance:

Huile essentielle de sapin de Sibérie: 5.1g

Huile essentielle de menthe verte: 4.6g

Fragrance South Pacific Water (Sensory Perfection): 25.5g

Micas:

Sagittaire (TKB), dans la partie inférieure du savon

Sagittaire et néon purple (TKB) + dioxyde de titane, dans la partie supérieure du savon.

Delicate3

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [11] - Permalien [#]