Soapacadabra!

13 septembre 2011

Mes chevilles et moi ;-)

 

Léon

Léon a déjà la grosse tête, de toute façon...

Depuis ce matin, au lieu d'avoir 70 ans (au bas mot), je reviens tout doucement à la bonne vieille trentaine (quelque peu entamée, certes, mais plutôt pas trop mal vécue jusqu'ici) qui me faisait défaut depuis quelques jours déjà, tu vois...

Déjà, j'atchoume et snifouille un peu moins, donc ça va mieux niveau santé (et merci pour vos messages sympas de prompt rétablissement!)

Pour le reste, je me remets à écouter autre chose que Nostalgie ou France Info, il arrive même que je mette du David Guetta dans ma voiture. C'est dire que rien n'est perdu côté gaminerie (je n'avais tout de même pas encore sombré dans le Michel Drucker le dimanche, avouez que tout espoir était encore possible).

Pour couronner le tout, ce matin Canalblog m'a fait l'honneur d'être à la "une" de sa page d'accueil:

Canalblog

Donc.

Après la rhinopharyngite (je mérite un 20/20 à la dictée de Bernard Pivot juste pour avoir écrit ce mot, hein) je me demande si je ne vais pas avoir quelques problèmes de chevilles qui enflent, moi... Non?

Noooon....

Merci BEAUCOUP!!!! ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [7] - Permalien [#]


06 septembre 2011

C'était pour dire, heu, rien du tout (en fait).

Missrimel3

Il y a des jours comme ça où on est bloqué à la maison par un mauvais virus, et où on n'a rien d'autre à faire que... ne rien faire...

...si ce n'est (enfin) monter toutes les petites vidéos de tutoriels divers que je me suis amusée à tourner la semaine dernière!

De là à dire que je vais bientôt me noyer dans un lac, il n'y a qu'un pas (que je tâcherais de ne pas franchir, toutefois).

Je ne suis pas complètement jonquillée de la tête, hein... 

(Pour l'instant) 

images

Lol.

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [15] - Permalien [#]

05 septembre 2011

Sérum régénérant aux huiles précieuses "anti-stress-pour-la-rentrée-et-que-même-les-hommes-adorent"

sérum

Bon, aujourd'hui je dois dire que je suis fatiguée, tu vois.

C'est pas que, mais tu avoueras que les week-ends c'est tout de même particulièrement fatiguant, hein.

Et trop court, mais ça tout le monde le sait.

Finalement, au lieu de nous dire des bétises, au gouvernement, ils feraient mieux de nous obliger (oui, obliger) à partir en week-end le jeudi soir, et à revenir au boulot le mardi matin.

Déjà, ça nous permettrait d'aller shoppinguer le vendredi ET le samedi (= relance de la consommation à fond. Surtout si on décrête EN PLUS que le vendredi sera dorénavant jour de promos hebdomadaire).

Le dimanche, repos du guerrier (et de sa carte bancaire).

Et le lundi, préparation psychologique et détente mentale (SPA et massage, ou un bon roman chez soi tranquillou au soleil, c'est selon vos goût perso) (ou le temps qu'il fait) (ou l'état du compte bancaire suite aux dépenses - cf. plus haut).

Juste pour qu'on s'habitue à l'idée qu'une nouvelle semaine commence, et qu'il faut se lever à nouveau le matin.

Ca serait bien, hein?

Oui, je sais. Je devrais être nommée consultante aux affaires sociales.

Au moins.

Depuis le temps que je le dis.

Enfin.

Le lundi, c'est dur.

Surtout CE lundi. C'est encore pire. Enfin, pour certains je veux dire. 

Car c'est la rentrée des classes!!! (info exclusive, au cas où tu ne saurais pas lire, que tu vivrais sur Mars sans télé et que tu n'en aurais pas entendu parler).

imagesCARAN5PT

Je te dis pas comment tous les parents ils vont être à nouveau stressés (et je ne parle même pas de la soupe à la grimace de la progéniture, ce matin, au petit-déjeuner).

Ce lundi, c'est double peine pour certains. Le boulot + l'école à gérer (et les devoirs, et les trajets domicile/école/domicile au moins 2 fois par jour, et les bouchons jusqu'au boulot, et les activités du mercredi, et les récitations du dimanche, et les kermesses et leurs quiches Lorraines à préparer, et les mauvaises notes du petit dernier, et les petits copains de l'aînée qui veut sortir, et...)

Fnalement, tu vois, je me plains mais ça pourrait être pire.

Je pourrais avoir un enfant (en plus d'un homme, d'un chat et d'un hamster) à gérer.

Je vous souhaite bien du courage m'ssieurs-dames.

Bonjour les rides d'expressions qui vous guettent, hein. 

Ben nous, avec MJP, vu qu'en ce moment on s'entraine et qu'on aimerait quand même en fabriquer un, de mini-nous (c'est pas facile facile, c't'affaire, je vous avouerais), on a décidé de parer à tout problème de rides du lion, ou de sharpei.

C'est comme quand t'as prévu une bonne bouffe le dimanche et que tu fais la diète le samedi, en prévision.

On se badigeonne tous les jours avec de la crème / huile / sérum qui nous permettent de garder une peau (plus ou moins) de jeune homme / fille (ou presque) (jeunes je veux dire) (à 33 ans il est temps de s'y mettre reconnaissons-le).

Comme ça, quand viendra l'heure de la ride de l'enfant, haha, nous on n'aura même pas peur.

Et surtout pas MJP avec cette chouette huile non-grasse régénérante que je lui ai concocté.

Cosméto 0911B 017

Vous voyez le truc?

Comment ça, non?

Mais si.

Dès que mini-nous sera là, j'aurais une bonne excuse pour lui dire de se lever à ma place la nuit, pour lui donner à manger (ou le changer) (ou le rendormir) (au choix).

Avec sa peau de jeune fille en fleur le matin, il ne pourra plus dire qu'il a besoin de 8H de sommeil pour être frais comme un gardon. Et beau comme un camion.

Et toc.

Sérum régénérant aux huiles précieuses que-même-les-hommes-adorent

Cosméto 0911B 007

Synergie d'huiles essentielles:

Citron: 3 gouttes (citrus limon) - rafraîchissant purifiant - note de tête

Menthe verte: 6 gouttes (mentha viridis) - rafraîchissant dynamisant - note de tête

Romarin: 4 gouttes (rosmarinus officinalis) - dynamisant raffermissant - note de tête

Rose: 4 gouttes (rosa damascena) - antiride régénérant - note de coeur

Bois de rose: 5 gouttes (arvita parvifolia) - antiride régénérant - note de coeur

Lavande: 5 gouttes (lavandula angustifolia) - régénérant revitalisant - note de coeur

Patchouli: 5 gouttes (pogostemon cablin) - note de fond

Benjoin: 5 gouttes (styrax tonkinensis) - note de fond et fixateur de parfum

Ajouts d'actifs cosmétiques (Aroma-Zone):

Relax'rides: 7 gouttes

Bio-remodelant: 5 gouttes

Collagène végétal: 7 gouttes

Vitamine E : 4 gouttes (antioxydant)

Huile de pépins de pamplemousse: 3 gouttes (conservateur)

Fragrance cosmétique (facultatif):

1 cuillère à café "Azzaro men" (Sensory perfection)

Base d'huiles précieuses:

1/2 cuillère à café (cc) de tamanu (régénérante et revitalisante)

1 cc huile de figuier de barbarie (anti-âge et régénérante)

1cc d'huile de macadamia (nourrissante et revitalisante)

1cc d'huile de rosier muscat (anti-rides)

1cc d'huile de son de riz (nourrissante et régénérante)

1cc huile de noyaux d'abricot (anti-rides)

1cc huile de carotte (bonne mine)

complété à 50 ml avec de l'huile de jojoba (composition similaire à celle du sébum, absorption optimum par la peau, toucher non gras).

Sérum texture

Bilan:

Il est plus que ravi, l'homme! La texture "huile sèche" de ce sérum ne s'accroche pas dans sa barbe de trois jour savamment taillée, comme le fait une crème classique, et est hyper vite absorbée par sa peau.

L'odeur lui plaît beaucoup, un mélange légèrement épicé qui lui rappelle les parfums du Maroc, dixit. 

Pour ce qui est de l'efficacité: peau qui ne tiraille plus, traits moins marqués le matin. Pour les rides, on verra ça dans quelques semaines!

Quoi qu'il en soit, il est conquis... Paré à faire le grand saut?

A fond!!!

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 septembre 2011

"Haus of Gloi", un voyage au pays des sorcières de la bulle...

imagesCA640AME

Il y a des fois, je me prends à rêver de savons qui seraient plus que des savons...

imagesCAMOBBFZ

Des savons qui ouvriraient les portes de mon imagination et qui me porteraient vers les pages des livres de contes de fées de mon enfance...

imagesCA79E78B

Des savons qui me donneraient encore plus envie de savonner, même si au jour d'aujourd'hui je ne vois pas bien comment cela pourrait être possible...

imagesCAD0UNBA

Des savons qui seraient, au delà de leur simple enveloppe de bulles en devenir, de véritables mines d'or d'idées et de concepts merveilleux nés d'esprits créatifs géniaux...

photo

Il y a tellement de savonniers fantastiquement doués dans le monde, pour qui c'est plus qu'une passion, mais un véritable art qu'ils exercent avec la plus grande des délicatesse...

imagesCATL8Z2Z

Je ne me lasse pas de m'émerveiller devant eux...

imagesCATJCC0O

Aujourd'hui c'était The Haus of Gloi qui m'a fait voyager dans les hautes sphères de la magie savonnesque... ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [7] - Permalien [#]

29 août 2011

En rose et vert, un savon "spécial visage" à la poudre de perle (spéciale dédicace à ma maman / reine-mère)!

Savons 310711 082B

Vous ne pouvez pas vous imaginer comment la vie c'est dur, parfois.

Genre quand tu as râté le dernier épisode de docteur House, que tu t'es cassé un ongle en manipulant le fermoir de ton joli collier "Les perles de Noa" tout neuf, ou que tu as râté la vente privée Isabel Marant du net parce que tu t'es levé avec 10 minutes de retard. La loose, quoi.

T'as qu'à voir, l'an passé, pour le concours de la Cosmetic Academy (édition 2010), j'avais eu un mal fou à dénicher de la poudre de perle pour ma jolie crème anti-âge restructurante "Poeiti". J'étais allé la commander sur un site d'export chinois, pour qu'au final la factrice mette le paquet dans la mauvaise boite aux lettres (pas de chance, avouez), et que la personne me rende le-dit paquet (ouvert et entamé!) après 3 semaines d'investigations dignes de l'inspecteur Columbo (avec des cheveux longs).

Je vous passe la scène (censurée) lors de laquelle j'exprime avec agressivité ferveur mon mécontentement au malotrus curieux (et culotté), aux services de la Poste, et à tous ceux qui venaient me parler de ça, finalement. J'ai presque sorti la poudre à empreintes digitales et consulté un pendule de voyante (d'ailleurs je l'aurais fait si j'en avais eu sous la main) (de la poudre à empreintes, pas un pendule) (ça j'ai déjà essayé, ça n'a pas marché) (lol).

Savons 310711 079 copie

Du coup, l'épisode est resté gravé dans les annales tant l'enquête m'a occupé l'esprit à l'époque. Tout le monde en avait entendu parler dans mon entourage. Faut dire que le temps d'élaboration pour l'envoi à la Cosmetic Academy était compté, il n'y avait pas une seconde à perdre et le fournisseur était en rupture de stock (oui, j'ai tendance à être quelque peu poisseuse, je confirme).

Conclusion: je pense que même mes arrières-petits-enfants (au moins) narreront cette histoire de fou à leur progéniture pour l'endormir, le soir... (Oui, les légendes ne volent pas très haut, chez nous autres).

En tout cas, s'il y en a une qui avait bien cet épisode en tête ces derniers temps, c'est la reine-mère (que j'appelle plus simplement "maman" quand on est entre nous, notez).

Et devinez ce qu'elle m'a ramené de son dernier voyage en Chine? Si, hein, si vous êtes un tant sois peu foncé du cuir chevelu, vous l'avez bien deviné.

Tout plein de petites boites remplies de petits flacons de poudre de perle, trouvé chez un herboriste (!) local et acheté avec amour pour sa bibiche chérie (moi, quoi)!!!!

Merciiii maman!

Alors toute excitée à l'idée de tester enfin à nouveau cette fabuleuse poudre pleine de promesses (la poudre de Perle est depuis longtemps connue pour ses propriétés cosmétiques, ses effets sur les ridules et sur les taches de vieillesse), j'ai eu envie de la mettre en scène (pour commencer) dans un savon spécial visage, associée à 4 huiles précieuses (pour le surgraissage).

Et ben voilà!

Savon "Douceur de Perle" spécial visage

Savons 310711 072 copie

10% huile de noix de coco

10% huile de palme bio

35% huile d'olive

15% huile d'argan

20% monoï

8% huile de ricin

2% huile de noyaux d'abricot

Ajouts à la trace (surgraissage total 10%):

3% huile de carotte

3% huile de rosier muscat

3% huile d'avocat

1% huile de tamanu

1% poudre de perle

Argile verte et mica rose "néon"

Fragrance: melon 3% + Flower Kenzo 2% (Sensory Perfection)

Pour  mes savons, j'ai utilisé un moule à mini-pains en silicones. Pour certains, histoire de finir un reste de chutes de savon blanc, j'ai piqueté la surface avant séchage avec des copeaux réalisés au couteau économe. Joli mais pas super pratique pour se laver la figure! ;-) Bref, passons.

Niveau couleur, je ne suis pas trop satisfaite du résultat, je voulais un rose un peu plus pâle et un vert un peu plus vif. Mais bon, là c'est du détail esthétique, rien de bien méchant.

Le savon, de part sa teneur en huiles de surgraissage et sa composition relativement faible en acides gras saturés (palme et coco), est assez tendre, et 4-5 semaines d'attente avant utilisation (pour que l'huile d'olive le rende bien dur) sont nécessaires si on ne veut pas le voir fondre vitesse grand V. Ensuite, on peut dire qu'il fond raisonnablement, et que son application est très agréable sur le visage.

Par contre (et on retrouve bien là ma tendance chiante hyper critique) la mousse est relativement peu abondante, avec de grosses bulles. Et moi, je préfère les savons bien crémeux avec plein de petites bulles partout...

Quoi qu'il en soit, après rinçage, la peau est toute douce, ne tiraille pas du tout. Elle reste agréablement parfumée, mais c'est léger.

Et le parfum, tiens, parlons-en. J'ai mélangé 2 fragrances car je n'avais pas assez de "Flower Kenzo" pour une batch entière. Ce qui convenait le mieux à l'harmonie olfactive était alors la fragrance "Melon" (toutes deux de chez Sensory Perfection).

Savons 310711 070 copie

Le résultat est probant: le parfum est suave et vraiment excellent, peut-être un peu trop discret à mon goût (mais j'aime les choses exubérantes et les parfums capiteux, il faut dire...). C'est tout de même parfait pour un savon visage car la fragrance obtenue est très... Comment dire? Classe? Sophistiquée en restant légère? Fleurie-fruitée élégante? Oui, on dira ça... La note melon se dégage en tête de file, avec une rondeur fleurie en note de coeur très agréable. Manque peut-être un fond un peu plus marqué, genre santal ou vétiver... Note pour une prochaine fois... 

En tout cas, pour le moment ceux qui l'ont essayé l'ont adopté! Juste un détail: malgré tout, il faut éviter de s'en mettre dans les yeux... car ça reste du savon et... ça PIQUE!!!

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [6] - Permalien [#]


26 août 2011

La composition d'un parfum, ou la cerise sur le gâteau (de savon!)

labocreation

Le parfum.

On dit pour une personne que la beauté intérieure compte bien davantage que son aspect physique.

Il est est exactement de même pour le parfum, dans un savon.

Il apparaît comme un élément secondaire lorsque l'apprenti-savonnier établit sa recette, dans la mesure où ce dernier va avant toute chose tenir compte des huiles et matières grasses de base qui seront amenées à être saponifiées. Ce sont elles en effet qui vont donner toute sa dimension au savon obtenu, mousse, onctuosité, texture, douceur etc.

Cependant, pour la personne qui va recevoir ce savon, l'acheter ou l'utiliser, c'est comme le physique d'une jolie fille (ou d'un beau mec, c'est selon vos penchants personnels, hein...) lors d'une première rencontre: c'est avant tout le parfum qui va lui donner envie d'utiliser votre petite composition amoureusement composée, ou qui va au contraire la rebuter (quitte à passer à côté d'un trésor de propriétés intéressantes...)

Il est donc essentiel de bien le penser, comme le dénouement d'une belle histoire pleinement et minutieusement racontée...

parfum

Choisir la tendance

Déjà, le choix du parfum doit tenir compte d'un certain nombre d'éléments, le premier étant l'usage auquel vous allez le destiner. Savon pour lessive? Pour le corps? Pour peau sensible? Pour enfant? Les huiles essentielles ne sont pas recommandées dans certains cas (femme enceinte, bébé etc.), quant aux fragrances, elles sont parfois déconseillées pour les personnes au terrain allergène ou à la peau trop fragile.

Dans la mesure où votre choix est arrété, il faut également prendre en compte la tenue de votre composition parfumée à la saponification. En effet, la soude peut dégrader certaines odeurs, voire les faire disparaître totalement. C'est notamment le cas pour certaines huiles essentielles d'agrumes telle l'orange, qui vont nécessiter l'usage d'un composé dit "fixateur", dont les grosses molécules vont avoir un effet "bloquant" et retenir l'évaporation du parfum (c'est le cas du benjoin, du patchouli, du santal par exemple.)

Il paraît même que l'incorporation à la trace d'une cuillère à soupe de farine ou de Maïzena va avoir le même effet fixateur (mais je ne l'ai personnellement jamais testé jusqu'à ce jour, note pour plus tard...) ;-)

Viennent alors les considérations financières, car les huiles essentielles pures et naturelles reviennent la plupart du temps bien plus cher qu'une huile parfumée de synthèse ou qu'une fragrance! Et selon les matières premières que vous voulez employer, le prix peut vite devenir exhorbitant (les huiles essentielles de rose et de violette, ou de fleur d'oranger (néroli), sont absolument  hors de prix, par exemple).

Pour finir, quid des macérations de plantes odorantes dans une huile de base, pour tenter d'en récupérer les effluves suaves, me direz-vous? Ce procédé bien connu des parfumeurs, cousin de l'enfleurage, demande un peu de patience... voire beaucoup (au moins deux semaines d'infusion dans un endroit plutôt chaud, à répéter avec des fleurs fraîches dans la même huile trois ou quatre fois selon l'intensité désirée)! Et il n'est pas dit que madame la soude soit bien tendre avec votre huile parfumée, une fois la saponification accomplie...

Une fois ces éléments pris en compte, vous avez donc devant vous la liberté terriblement excitante de pouvoir composer, par le mélange de deux ou trois fragrances ou huiles essentielles (voire plus selon votre témérité), votre parfum à vous, celui qui retranscrira au mieux le joli message que vous voulez faire passer à travers votre savon... Odeur masculine, fraîche, suave, vanillée, sensuelle, tous les coups sont permis ici!

Il faut tout de même tenir compte de deux ou trois règles de bases, histoire de donner à votre composition un équilibre qui fera l'unanimité auprès des heureux receveurs de votre joli savon...

citron

 

La conception du parfum

La première étape dans la création d'un parfum est le plus souvent un (micro) cahier des charges que vous vous faites après un briefing avec... vous-même! (petit carnet de note, discussion avec la personne destinée à recevoir le savon ou simplement décision personnelle), et dans lequel on mentionnera le style de parfum (la famille d'odeur) recherché.

Pour nous aider dans ce choix, la société française des parfumeurs associée au comité du parfum a classé les différents parfums en 7 groupes fondamentaux, eux-même divisés en sous-familles:

*****

Famille Hespéridée:

On entend par hespéridées les huiles essentielles obtenues par expression du zeste des fruits tels que la bergamote, le citron, l'orange, la mandarine etc. associées aux produits de l'oranger. C'est dans ce groupe que l'on trouve les premières "eaux de cologne" utilisées par les hommes et les femmes.

exemple: "eau sauvage" de Christian Dior (1966)

Famille Florale:

Cette famille importante regroupe tous les parfums dont le thème principal est une fleur ou un bouquet floral: jasmin, rose, muguet, violette, tubéreuse, narcisse etc.

exemple: "Joy" de Jean Patou (1930)

Famille Fougère:

Cette dénomination fantaisiste ne prétend pas se rapporter à l'odeur des fougères, mais comprend un accord réalisé avec les notes lavandées, boisées, mousses de chêne, coumarine, bergamote, géranium.

exemple: "Azzaro" pour homme (1978)

Famille Chypre:

Ce nom provient du parfum que François Coty a ainsi appelé à sa sortie en 1917. Le succès de ce "Chypre" en a fait le chef de file de cette grande famille, qui regroupe des parfums basés principalement sur des accords de mousse de chêne, ciste-labdanum, patchouli, et bergamote.

exemple: "Aromatics Elixir" de Clinique / Esthée Lauder (1972)

Famille Boisée:

ce sont des notes chaudes et opulentes comme le santal et le patchouli, parfois sèches comme le cèdre et le vétiver. Le départ est constitué le plus souvent de notes lavandées et hespéridées.

exemple: "Féminité du bois" de Shiseido / Serge Lutens (1992)

Famille Ambrée:

Sous la dénomination "ambrée" parfois également appelée "orientale" sont regroupés des parfums yant des notes douces, poudrées, vanillées, ciste-labdanum, animales, très marquées.

exemple: "Shalimar" de Guerlain (1925)

Famille Cuir:

C'est une formulation bien à part, une idée de la parfumerie un peu différente, que l'on conçoit généralement avec des notes sèches, très sèches parfois, essayant de reproduire l'odeur caractéristique du cuir (fumée, bois brulé, bouleau, tabac etc.), et avec des notes de tête ayant des inflexions florales.

exemple: "Gentleman" de Givenchy (1972)

*****

Chacune de ces familles peut être diversement interprétée. On peut ainsi parler de "floraux verts", par l'apport de produits aux odeurs agrestes ou de type galbanum, feuilles de cassis ou jacinthe, ou encore de "floraux fruités", aux notes de framboise, pêche ou abricot, etc.

images

 

La création du parfum

 Il vous faut, une fois le caractère du savon déterminé, assembler les matières premières que vous avez à disposition (fragrances, huiles essentielles, absolues...) pour établir une formule.

Il s'agira dans un premier temps d'un accord, c'est-à-dire le mélange de quelques matières premières qui vont donner la touche principale du parfum.

Il faudra ensuite procéder à l'habillage de cet accord, avec d'autres notes plus légèrement incorporées, qui vous permettra d'obtenir un parfum abouti, moins brut. De nombreux tests seront en général nécessaires pour découvrir les proportions adéquates au résultat recherché, mais aussi à la stabilité du parfum... Le jeu en vaut tout de même la chandelle, c'est tellement amusant de jouer à l'apprenti-parfumeur!

A ce stade, les différentes odeurs se différencient trop nettement les unes des autres. Idéalement, votre parfum doit macérer de trois à huit semaines, c'est le stade de maturation

Si vous désirez, à partir de votre concentré de parfum, réaliser une solution alcoolique (eau de toilette ou eau de parfum), il vous faudra alors en mélanger 5 à 20% dans de l'alcool dénaturé à 96°, éventuellement ajouter une petite quantité d'eau déminéralisée , et selon le cas, des colorants. Après une macération de 5 jours à 3 semaines, il vous faudra "glacer" la préparation (la porter à -10°C) pour fixer les impuretés. Vous pourrez alors la filtrer, et la mettre en bouteilles! Et voilà votre eau de toilette coordonnée! 

savon-extra-fin-n-1849077-0

 

La structure du parfum

Pour réliser votre composition de la façon la plus équilibrée qui soit, il faut prendre en compte que les divers constituants que vous allez mélanger sont différents par leur volatilité, et par conséquent deviennent perceptible à notre odorat plus ou moins rapidement (c'est la taille des molécules qui entre en jeu dans ce processus). C'est cela qui donne l'impression que le parfum évolue dans la journée.

Pour appréhender et comprendre ce phénomène, les senteurs ont été divisées en trois groupes de "notes": notes de tête, notes de coeur, notes de fond.

Ces notes sont représentatives du degré d'évaporation du parfum, et sont idéalement complémentaires et indissociables. Elles constituent la pyramide olfactive du parfum. 

Afin de comprendre un peu mieux ce concept, voici deux exemples de pyramides de parfums (simplifiées, bien sûr! Source ICI):

femme pyramide_femme

shalimarpyramide_Shalimar

Les notes de tête sont perceptibles en premier, et issues des substances les plus volatiles. On y retrouve la lavande, le citron, le romarin, le laurier, l'orange, le thym, les notes fraiches.

Les notes de coeur viennent ensuite et constituent l'odeur caractéristique du parfum, la plupart des notes florales font partie de ce groupe: muguet, rose, jasmin, géranium, substance synthétiques comme l'eugénol, le géraniol, le terpinéol...

Les notes de fond sont les plus lentes à s'évaporer. Elles ont pour rôle essentiel de faire tenir le parfum, on y retrouve les substances dites "animales" comme l'ambre, le musc, certains produits boisés comme le patchouli et le benjoin, le santal, le vétiver, ou certaines substances synthétiques comme la vanilline, la coumarine, l'héliotropine...

Il faut bien garder en tête que, pour être agréable et harmonieux, le parfum doit être équilibré au niveau des trois gammes de senteurs.

5512-fruits-125-citron-R

Le test final!

Une fois ces éléments pris en compte et intégrés, et lorsque votre parfum aura vu le jour, il n'y a plus qu'à le tester dans le savon. Va-t-il résister à la soude? Va-t-il se transformer avec la cure? Va-t-il totalement retranscrire l'effet que vous désiriez?

Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas de bien noter votre recette, les proportions employées, ainsi que vos impressions au fur et mesure de l'évolution de votre parfum dans le temps. En commençant avec trois matières premières, puis en les habillant avec deux ou trois autres senteurs, vous pourrez facilement personnaliser votre création, et en faire vraiment une pièce unique et riche... Pour le plus grand plaisirs des heureux destinataires de ce cadeau 100% home-made!  ;-)

Sources: "délicieux savons" de Mélinda Coss, et le groupe Isipca.

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [7] - Permalien [#]

23 août 2011

Savon "chocolat liégeois": à consommer sans modération (et même pendant la canicule)

Savons 310711 033 copieB

Et soudain...

Le soleil fut.

Ah, ben celui-là, on l'a attendu un moment, hein! A croire qu'il avait décidé de faire sa fille et d'aller bouder dans un coin éloigné du Pacifique sud, juste parce qu'il avait envie qu'on se languisse de lui désespérément. Le sacripan.

Et oui, je le dis haut et fort, monsieur Soleil a complètement hérité du statut féminin lorsqu'on voit que son retour est juste caniculaire. Rien dans la demi-mesure, tout dans l'excès. Sans subtilité. Appelez-le Lady Soleil ou Soleil Gaga. L'astre de vie est donc un travesti extravagant. Diantre.

Mais c'est pas moi qui vais me plaindre, avec ma frilosité maladive z'et légendaire qui se déclare dès que le thermomètre descend au dessous de 25°C. il paraît que, parfois, les glaçons sont de trop et que seul une prise du verre dans mes mains délicates (mais toujours gelées) suffit à porter le rosé de Rasiguères du barbecue à une température idéale. Dixit. 

Voyez, finalement, dans le couple que nous formons M.J.P et moi, le plus insolent des deux n'est pas forcément celui que l'on croit. Na.

Mais du coup, avec cette chaleur, on ne peut même plus manger au crépuscule une bonne tablette de chocolat aux noisettes entières sans en mettre plein les cartes à jouer.

(Oui, la belote/chocolat de 22H est de rigueur en cette saison, chez nous. Juste après les brochettes/frites/rosé et avant la petite Chartreuse verte qui fait digérer ce repas hyper-calorique. Mais hyper-bon. Je sais, on n'est pas bien difficiles à Grenoble, excusez-nous de notre provincialité commune mais constellée de franche rigolade...)

Bref. Le chocolat, il est bon à tartiner en ce moment. Mais pour le casser aux doigts, on repassera quand il fera moins chaud.

Alors pas de gachis, bon sang de bon soir, si on ne peut pas le manger pépère, ben on va se défrustrer du manque de magnésium chocolaté avec un savon gourmand, voilà.  

Savons 310711 034 copie

Et pis c'est tout.

C'est pas nos poignées d'amour qui s'en plaindront, croyez-moi. C'est que le régime Chartreuse à la Grenobloise n'est pas des plus lights, vous me l'accorderez, hein...  ;-)

(Et puis, la nouvelle saison de foot de M.J.P a repris cette semaine, entraînement tous les jours, musculation et régime sec. Alors si c'est moi qui doit finir les biscuits et tout le reste, autant que ce soit à des fins cosmétiques... Pas envie de manger de la salade sans sauce tout l'automne pour éliminer, moi...) 

Savons 310711 039 copie

Savon "Chocolat Liégeois"

15% huile de noisette

20% Huile d'amande

10% huile de sésame grillé

10% huile de tournesol

25% Huile de coco

20% huile de palme bio

Soude calculée avec un surgraissage de 0%

Ajouts à la trace pour un surgraissage additionnel de 8%:

2/3 beurre de cacao (ou chocolat fondu, blanc si possible) et 1/3 miel

+ Extrait aromatique de vanille: 5%

Colorant:

cacao et dioxyde de titane (blanc)

Savons 310711 035 copie

Bilan: le savon obtenu est très agréable à utiliser, mousse douce et fine, pas aussi abondante que je l'aurais voulu toutefois, mais je suis une adepte des bulles démesurées et bien crémeuses, je dois l'avouer... Cependant, pour un savon gourmand, moi j'aurais vu quelque chose de bien crémeux, bien onctueux, et c'est un peu trop léger à mon goût. (même Léon dit que là, je suis difficile. Mais je ne parle que de mon ressenti après tout, et il reste tout à fait subjectif...)

Le parfum: mais où est donc passé le côté vanillé de l'extrait aromatique? Pfffiuut, envolé. Il ne reste que l'odeur de cacao engendrée par la poudre ajoutée comme colorant, et c'est tout. Le savon sent le chocolat brut, sans le côté sucré. Le miel ne ressort pas énormément non plus. La prochaine fois, il faudra une fragrance de noisette en plus, voire de chocolat au lait. Mais ça enlèverait un peu le côté "nature" que je voulais donner à ce savon...

Savons 310711 028 copie

A l'usage: agréable à utiliser, la couleur ne dégorge pas, le saupoudrage de cacao du dessus reste présent même après plusieurs utilisations ce qui m'a agréablement surprise! La peau ne tire pas après rinçage et reste douce, point + à rajouter. Par ailleurs, le savon est bien dûr et lisse, alors que j'aurais pensé, à la vue de sa composition, qu'il aurait été un peu long à sécher (3 semaines ont suffit, et il était déjà ferme au démoulage après 24H!)

Il faut dire en dernier point que c'est très joli dans la salle de bain, un tel savon. Ca fait parler les invités, aussi (et même grimacer un certain petit bonhomme qui a voulu croquer dedans... a tenir éloigné des enfants!). Pari gourmand réussi sur le look, du déjà vu, mais une valeur sûre!  ;-)

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 août 2011

Le savon dégradé qui fait comme si on avait la canicule à la maison. Mais juste comme si.

Savons 310711 001B

Bon. Alors.

C'est sûr que c'est pas cet été que le moral des troupes va remonter, avec ce temps complètement pourri et ce soleil qui a, décidément, décidé une fois de plus de se barrer vilainement en congés maladie, et de nous laisser pour seule compagnie quelques nuages tous rabougris.

Et je ne te parle même pas de mon bronzage, qui se rapproche plus du lait vanille pâlichon de Carrouf' que du Cacolac joliment chocolaté de notre enfance.

Tu vois le genre, quoi.

Je commence à croire que la seule façon d'être un peu hâlée, c'est d'attendre patiemment l'hiver (un comble tout de même) pour aller faire un peu de ski-bar à la terrasse des bistrots de nos chères stations de ski Iséroises. Et de faire bronzer mon minois tout blanc en mangeant des crèpes au chocolat bien grasses accompagnées de vin chaud à la cannelle. Na.

Autrement dit, on n'est pas sorti de l'auberge, quoi (et pas encore entré dans le bistrot, cela va sans dire).

Bref.

Savons 310711 004B

Pour égayer un peu tout cet été tristounet, j'ai eu envie de couleurs gaies, vives, chaudes, et de parfums sucrés de fruits murs au soleil.

Un joli dégradé oranger me paraissaît tomber à pic pour ensolleiller ma salle de bain. Et la fragrance melon qui me faisait de l'oeil dans mon placard de sorcière s'est tout naturellement invitée à la fête!

Savons 310711 009B

Me voilà alors en train de tambouiller, saponifier quatre huiles "classiques", faire un ajout d'huile d'argan (pour rester dans la connotation soleil chaleureux) afin de surgraisser à hauteur de 8%, puis séparer mon batch en 5 parties égales dans 5 récipients distincts.

Au préalable, j'ai pris soin de préparer un mélange de mica orange et de mica jaune, pour obtenir une teinte oranger vive un plus plus "pep's" que les deux couleurs prises séparément. 

Sunrise et Capivert 003

Dans l'un des récipients, j'en ajoute 1/2 cuillère à café.  dans le second, 1 cuillère. Dans le troisième, 1 cuillère et demi. 2 cuillères dans le quatrième, et  2 cuillères et demi dans le cinquième récipient.

Sunrise et Capivert 007 copie

J'obtient ainsi un dégradé oranger de 5 pâtes à savon! Ca commence à prendre forme tout ça... Et la trace est encore raisonnable, pas de panique, le savon pourra être coulé sans problème dans mon moule...

L'astuce lorsqu'on fait un savon dégradé, c'est qu'il faut attendre d'avoir une trace plutôt franche pour éviter que les couches ne se mélangent entre elles.

Sans oublier qu'il faut couler les pâtes les unes sur les autres très-très-très délicatement, et ne pas verser de trop haut pour que la pâte ajoutée ne tombe pas au fond du moule. Il faut qu'elle repose SUR la couche précédente, sans se mélanger du tout à elle, ou très peu.

Le tour de main, c'est de s'aider d'une spatule en silicone: faire délicatement tomber la pâte à ajouter non pas directement dans le moule, mais sur la spatule. Celle-ci, située juste au dessus de la pâte déjà incorporée dans le moule, amortit l'ajout et permet de le déposer à la surface du savon déjà moulé avec douceur.

Et hop! On alterne en allant de la couleur la plus foncée à la plus claire, et c'est tout!

Savons 310711 014B

Trois semaines après, une fois la cure terminée, vous avez du soleil chez vous, et même pas besoin de regarder la météo pour en être sûr!  ;-)

Elle est pas belle, la vie? Hein Léon?

 

LE MOT DE LEON

Bon, elle est bien gentille la petite brune, là, mais môa, Léon, son chat de compagnie - raffiné, subtil, et "critique-pour-son-bien", je m'en vais vous dire que je trouve que son dégradé, là, ben il est pas si fluide que ça, vous ne trouvez pas?

La prochaine fois, il faudra qu'elle pense à doser un peu mieux la couleur, histoire que les transitions ne soient pas si franches... 

La fragrance? mouiiii (même si je préfère largement mes croquettes) je dois dire qu'elle n'est pas mal du tout. Sauf qu'elle n'en a mis que 2% des huiles, l'insolente maîtresse, et qu'ainsi le parfum est discret et subtil. Mais il reste très agréable, même on ne reconnaît plus trop le melon. C'est une odeur fraîche, un peu sucrée, sympathique et légère, fruitée. A essayer un peu plus dosée, quand même, pour voir si le côté bien mûr - bien sucré du départ reste et ressort après la saponification!

Quant à la mousse (je vous garanti que je n'irai certainement pas la tester) mais je crois avoir entendu M.I.M (Mon Insolente Maîtresse) dire qu'il moussait très bien, avec de grosses bulles, que le savon était bien dur, et bien doux. Mais pas assez crémeux à son goût... Elle qui aime les savons tendres et les mousses bien denses! 

Une prochaine fois, peut-être?

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [12] - Permalien [#]

10 août 2011

Du choix des huiles en savonnerie, ou l'équilibre idéal pour votre savon home-made!

analyse-huiles

Faire son savon, activité ludique et oh combien passionnante, mais qui peut, bien souvent, se conclure par un résultat inattendu, surprenant, ravissant ou à contrario tellement décevant...

La soude a ses mystères... Ou pas.

Car lorsqu'on élabore la recette d'un nouveau savon, il faut essayer de prendre en compte les critères essentiels à la qualité finale, à savoir la fermeté du savon, sa douceur dans la main, la mousse produite, l'onctuosité de cette mousse,  le parfum du savon parfois, le film protecteur et la sensation après rinçage et séchage. Et la liste est loin d'être exhaustive...

Toutes ces propriétés viennent des acides gras contenus dans le savon. Certains, comme l'acide stearique, apportent la dureté et la texture mais aussi la tenue et l'ontuosité de la mousse, d'autres, tels l'acide oléique, apportent douceur et propriétés bénéfiques pour la peau.

Ainsi, puisque ces acides gras sont les composants principaux des corps gras, et que leur quantité respectives varient en fonction des huiles choisies, il faut bien tenir compte des mélanges que vous allez effectuer pour obtenir un équilibre idéal entre dureté, pouvoir lavant, pouvoir moussant, ontuosité et tenue de la mousse, ainsi que douceur ressentie après le rinçage.

Aroma-zone nous offre un tableau extrêmement intéressant à ce sujet:

tableau acides gras

En dehors de ces aspects fonctionnels, il faut prendre en compte un certain nombre de critères pratiques, qui pourront déterminer vers quelles huiles votre choix se portera.

En effet, les savons maison, souvent surgras si vous choisissez de les enrichir en faisant une réaction de saponification partielle (quantité de soude réduite) ou un ajout de corps gras précieux (post-trace), peuvent être sensibles au rancissement. Dans certaines circonstances alors, ils prendront une odeur désagréable ou verront leur couleur dériver vers l'oranger. Ceci ne représente qu'un inconvénient désagréable et ne présente pas de danger particulier, mais personne n'a envie de se laver avec une fragrance "huile de friture usagée", non?

Pour pallier à ce problème, il faudra alors choisir des huiles végétales stables, et éviter par exemple l'amande douce, le tournesol, la noisette ou l'huile de chanvre, ou les utiliser avec parcimonie. On peut également ajouter, si on tient à les employer, de la vitamine E, de l'extrait de pépins de pamplemousse, ou de l'huile essentielle de romarin, qui ont des effets conservateurs. Et éviter les zestes ou les jus d'agrumes qui vont avoir tendance à les faire s'oxyder (= rancir) rapidement...

Une fois ces aspects pris en compte, vous pouvez alors jouer sur les associations d'huiles pour obtenir votre recette de savon parfaite, celle qui vous comblera et qui sera une vraie gourmandise pour votre peau.

Blondes_reflechir_s_MED_s_

Associez une huile qui va produire un savon tendre et peu de mousse, à un corps gras qui donnera un savon dur et une mousse abondante et crémeuse... Marriez une capacité lente à fondre doublée d'un pouvoir moussant faible, à une tendance à faire des bulles et une durée de vie rapide... Histoire d'équilibrer les critères et stabiliser la recette. 

Kafée à ce sujet a fait un excellent tableau récapitulatif sur les propriétés des huiles, et voici pour vous éclairer quelques autres infos sur les principales huiles que l'on peut trouver dans le commerce:

article_37

Beurre de cacao:

Savon très dur, peu de mousse, peu onctueux. Sert d'agent durcissant essentiellement.

Beurre de karité:

Savon dur et mousse fine, trace rapide, savons doux et durs.

Cire d'abeille:

Savon dur, pas de mousse, trace très rapide, durcit les savons de façon générale.

Amande douce:

Mousse fine, grosses bulles, trace lente, savon très doux mais très oxydable (

Arachide:

Savon dur bien blanc, mousse fine, trace lente, allergène !

Argan:

Savon doux, mousse fine, trace moyenne, adoucissante et nourrissante.

Avocat:

Mousse glissante très onctueuse, fine, trace rapide, savon très doux.

Babassu:

Ma chouchoute, savon dur, mousse dense et abondante, trace rapide, savon onctueux et ferme.

Coco:

L'incontournable, savon dur, mousse abondante, trace rapide. Désséchant (apparemment) si >30% dans la recette.

Colza:

Savon très doux, mousse fine mais peu abondante, trace très lente comme la capacité à fondre.

Germes de blé:

Savon mou, mousse fine, très oxydable et risques d'allergie!

Jojoba:

Huile très stable, savon dur, pas de mousse, aucune onctuosité, apporte de la dureté (c'est en réalité une cire liquide). A utiliser à moins de 5%.

Macadamia:

Savon dur, très doux, mousse moyenne mais très onctueuse. Trace moyenne.

Huile de maïs:

Mousse légère, trace lente, très oxydable (5 à 10% max.)

Huile de noisette:

Mousse fine, trace moyenne, pas de mousse mais savon onctueux, très doux. Très oxydable et allergène.

Huile de noix:

Mousse fine, trace moyenne, savon très onctueux et très doux, risque d'allergie.

Noyaux d'abricot:

Mousse fine, savon très doux et peu agressif, sesible à l'oxydation.

Olive:

Trace lente, savon très dur, mousse très peu abondante, savon très onctueux et très doux. Excellent pour les peaux sensibles.

Palme:

Savon dur, mousse crémeuse et très stable, trace très rapide, savon satiné.

Pépins de raisin:

Trace moyenne, beaucoup de mousse, savon mou, gélatineux et doux. Sensible à l'oxydation.

Ricin:

savon lent à sécher, dur et très doux. Produit une mousse très crémeuse à hauteur de 5 à 15% dans le mélange.

Sésame:

Savon dur et très doux, peu de mousse et peu onctueux. Risque d'allergie.

Soja:

Savon très dur, très doux, mousse moyenne, bonne onctuosité, sensible au rancissement.

Son de riz:

Savon très doux, mousse stable et fine, apporte de l'onctuosité, savon dur. A utiliser à hauteur de 10 à 20%.

Tournesol:

Savon mou, pas de mousse, trace très lente, savon très doux, onctueux. Mousse moyenne. 

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [21] - Permalien [#]

02 août 2011

"Violette et baies noires", ou le marbrage qui foire (mais c'est pas mal quand même)...

Savons1B

Et ben voilà.

Il fallait bien que ça arrive un jour, tout de même.

(que je me marie?)

Meuh noooon, arrête avec ça, ça y est, c'est fait, on est en plein dedans maintenant.

Non, je te parle d'un truc de fou, un truc que tu redoutes sans jamais te dire qu'il peut t'arriver, à toi.

Le truc qui peut arriver, tu le sais, mais auquel tu ne veux jamais penser parce qu'après tout, ça n'arrive peut-être qu'aux autres?

Le truc qui te mine le moral et te rend toute rabougrie.

(le SMS tout mielleux d'une grande blonde -supposée puisque pas réellement vue en vrai- sur le portable de Mon-Johnny-Perso de mari?)

Ca ne risque pas malheureux! MJP ne voit que moi. Si. je t'assure. Enfin il paraît.

(et puis il n'aime que les brunes, alors...)

Nooooon, je te parle du machin qui te bousille vingt minutes de dosage de colorants en poudre lorsque tu prépares fébrilement un batch de savon -que tu désirerais- marbré.

La fragrance qui accélère la trace. Et qui te laisse entrevoir que ton marbrage tant espéré va bientôt devoir être coulé en unicolor et lamentablement tassé plus ou moins adroitement dans le moule.

Mais c'était sans compter sur ton côté superwomanesque. Voire wonderwomaniste.

Bref, j'avais envie de faire un joli savon en bleu, violet, oranger et blanc, parfumé aux délicates effluves de violette sucrée, et marbré de volutes élégantes faites à la baguette chinoise.

Ben que nenni que tout cela, tu vois. Ma trace arrive, légère, je fais l'ajout de la fragrance (Sensory Perfection, un mélange de "Violette" et de " blackberry & vanille"). Et là plop! Je vois le mélange s'épaissir dangeureusement et devenir tout pâteux.

Pas adapté aux jolies volutes-à-la-baguette-chinoise, quoi.

Ni une ni deux, j'ajoute un peu d'eau. Ca va un peu mieux mais c'est pas top.

Pas décidée à ma faire dicter ma conduite par cette satanée soude, j'effectue quand même le transvasement dans mes pots de colorants, préparés à l'avance. Je mélange, mais là encore, épaississement. rajout d'un chouia d'eau. Déphasage. La cata, quoi.

Savons 310711 088B

Bon, en desespoir de cause, et puisque j'ai largement dépassé la quantité max d'eau préconisée, je verse mes couleurs dans mon moule, en alternant. Pas de marbrage (on va arrêter là la le massacre). Obligée d'éponger l'eau vilainement basique qui remonte en surface du savon (au sopalin vite jeté à la poubelle).

Le savon fait comme des petites billes déphasées en surface, c'est comme un gros gâteau de semoule, quoi. Déception.

Seul point positif: l'odeur est exquise...

Alors tant pis. Je couvre, et je laisse sécher. Trois jours sont nécessaires étant donné la teneur fortement élevée en eau. Mais je parviens tout de même à découper mon savon.

Il ressemble à... Heu... rien de bien familier, mais l'effet est original, c'est le moins que l'on puisse dire. Petit tamponnage plus ou moins bien réussi (lui aussi), et hop, c'est parti pour 1 mois de cure bien méritée.

Savons 310711 092

Hier, contrôle du pH: tout est OK. Contrôle de l'odeur: toujours aussi délicieuse, on dirait un bonbon anglais...

Mais là où j'ai vraiment été conquise, c'est par la mousse, crémeuse, abondante, et par la douceur ressentie lorsque l'on se rince les mains.

Ce savon, c'est un bonheur à utiliser. Rien que ça.

Et l'odeur persiste sur la peau, légère, subtile, élégante.

Il faudra vraiment que j'essaye de le refaire en une seule couleur, celui là!  ;-)

Savon "Violette et baies noires"

Savons 310711 087B

Surgraissage: 8%

Eau= 266g (plus les ajouts en catastrophe...)

Soude=97g (à recalculer)

Huile d'argan: 5% (35g)

Huile de coco: 30% (210g)

Huile d'olive: 20% (140g)

Huile de palme bio: 30% (210g)

Huile de soja: 5% (35g)

Huile de colza: 10% (70g)

Fragrances "violette" et "blackberry vanilla" (Sensory perfection): 3% du poids des huiles en tout.

SoLo

Posté par Missrimel dans - - Commentaires [2] - Permalien [#]